BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
VIDÉOS
À la uneENVIRONNEMENT

Apave : « Dépollution des sites et sols pollués, préalable indispensable »

Par la rédaction. Publié le 29 novembre 2021.
Apave : « Dépollution des sites et sols pollués, préalable indispensable »
Nicolas Bouchery, expert Environnement et responsable national domaine Sites et sols pollués chez Apave.
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Dans le cadre de la réhabilitation et la reconversion des friches industrielles, la dépollution des sites et sols pollués est un préalable indispensable pour atteindre l’objectif de 0 artificialisation des sols, estime Nicolas Bouchery, expert Environnement et responsable national domaine Sites et sols pollués chez Apave.
 
20 000 : c’est le nombre d’hectares d’espaces naturels qui ont été artificialisés chaque année entre 2006 et 2016. Avec la loi Climat et résilience, la France s’engage à atteindre, à horizon 2050, un objectif de zéro artificialisation nette des sols.
 
Réduction et maîtrise de l’étalement urbain, réponse aux besoins croissants de foncier, limitation de l’empiètement sur les espaces naturels, agricoles et forestiers ou encore protection des sols : la réhabilitation et la reconversion des friches, portées notamment par le fonds friche mis en place dans le cadre de France Relance, représentent aujourd’hui un enjeu pour l’aménagement des territoires et un levier majeur pour permettre à la France de relever le défi de la sobriété foncière.
 
Or, un grand nombre de sites urbains se retrouvent aujourd’hui, du fait de leur histoire industrielle, à l’état de friches polluées. Construction de nouveaux logements, renaturation, implantation de commerces et d’entreprises, développement de nouveaux équipements publics, etc. : tous ces projets de reconversion ont un point commun, leur réussite repose avant tout la mise en place d’une stratégie d’élimination des pollutions invisibles.
 
« La reconversion des friches industrielles est une opportunité pour le développement durable des territoires et pour imaginer la ville de demain. Mais les projets de requalification durable de ces friches relèvent d’une ingénierie complexe, notamment à cause de l’historique des sites et de la pollution des sols. Sur le territoire métropolitain, la situation est hétérogène. L’inventaire des sites pollués, archivé dans une base de données nationale (BASOL) depuis 1994, répertorie plus de 6 800 sites avec une pollution avérée. La base de données BASIAS de son côté recense 340 000 sites susceptibles d’engendrer des pollutions », précise Nicolas Bouchery, expert Environnement et responsable national domaine Sites et sols pollués chez Apave.
 
« Cependant, chaque terrain à dépolluer et chaque projet de réhabilitation sont uniques et il convient de répondre à de nombreuses questions : Quelles activités industrielles sont répertoriées ? De quelles façons ont été exploités les sites ? Sur quelle durée ? Avec quel contexte géologique ? Est-ce que les pollutions ont impacté les ressources « eau » ou des sites naturels sensibles ? Quel est le projet futur sur un site à aménager ? De l’état des lieux et du diagnostic environnemental initiaux jusqu’à la mise en place du plan de gestion - dépollution, scenarii de réhabilitation du site, prise en compte des contraintes techniques, juridiques et financières, valorisation des terres excavées dans le cadre d’une gestion circulaire du projet - : in fine, c’est avant tout l’approche globale, dans le temps et dans l’espace, qui fait le succès et la durabilité d’une reconversion de site », conclut-il.
 
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Keestrack se lance dans l'agricole en Inde
16 septembre 2022
Keestrack se lance dans l'agricole en Inde Keestrack, via sa holding PFH, a conclu un accord de joint-venture avec le groupe indien Gujarat Apollo Industries Limited.
Le procédé de fossilisation de Néolithe à la SIM
17 octobre 2022
Le procédé de fossilisation de Néolithe à la SIM Néolithe est à l'origine du procédé breveté de fossilisation accélérée  (permettant de transformer les déchets non-recyclables enfouis ou incinérés en granulats) qui sera présentée sur la SIM à Marseille. 
REP Bâtiment : Valdelia est agréé par les pouvoirs publics
13 octobre 2022
REP Bâtiment : Valdelia est agréé par les pouvoirs publics L'Eco organisme franchit une nouvelle étape en obtenant l'agrément lui permettant de collecter, réemployer et recycler les produits et matériaux de construction du bâtiment (PMCB) de catégorie 2 (déchets non inertes). ​
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola