★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneENVIRONNEMENT

Dépollution d’un ancien site de Ford en Nouvelle Aquitaine : un défi d’envergure pour Suez et ses partenaires

Par la rédaction. Publié le 26 août 2021.
Dépollution d’un ancien site de Ford en Nouvelle Aquitaine : un défi d’envergure pour Suez et ses partenaires
Crédit DR
NEWSLETTERS
Archiver cet article
À Blanquefort (33), Suez, Spie batignolles valérian et Valgo participent à la déconstruction, mais aussi, à la dépollution des sols et des eaux souterraines d’une ancienne usine de production de boites de vitesse de Ford.
 
Le groupement d’entreprises constitué de Suez IWS, Spie batignolles valérian et Valgo s’est vu attribuer par Ford le marché de dépollution des sols et des eaux souterraines d’une ancienne usine de production de boites de vitesse. En réalisant ce chantier, Suez et ses partenaires vont offrir une seconde vie à cet ancien site industriel, avec un haut niveau de performance en matière d’environnement et de sécurité.
Les sols pollués excavés seront traités en fonction de leur concentration en polluants et la majeure partie des terres dépolluées sera réutilisée sur le chantier.
Afin d’atteindre les objectifs fixés par Ford, Suez IWS Remediation et ses partenaires ont réalisé des essais pilotes en laboratoire et sur le terrain. Effectivement, l’ensemble des engagements pris par le groupement permettra d’améliorer la teneur dans les sols et les eaux souterraines, mais également de mieux valoriser la matière sur place.
Exploitée par le constructeur automobile depuis les années 1970, l’usine fait également l’objet d’un démantèlement complet dont les déchets sont gérés par les équipes locales de Suez Recyclage & Valorisation débuté il y a 10 mois. Ainsi, au terme de ce chantier d’une durée d’un an, ce sont 5 000 m3 de déchets dangereux et non dangereux (amiante, divers matériaux comme des joints, mousses et peintures, dalles et sols, emballages souillés, bois et plâtre…) qui sont traités, éliminés ou valorisés en fonction de leurs caractéristiques au sein des différentes filières de Suez. En effet, 80 % retrouveront une seconde vie sous la forme de nouvelles matières premières secondaires.
«Dans un contexte de transformation industrielle, de reconquête urbaine et de pression sur les ressources, la dépollution prend tout son sens en permettant de donner une nouvelle vie au site tout en garantissant le recyclage de déchets dangereux et non dangereux, pour assurer une gestion responsable des ressources. », a souligné Azad Kibarian, directeur général de la Business Area Industrial Waste Specialties (IWS) du Groupe Suez.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
31 janvier 2022
Emballages : Amorce craint une démobilisation des collectivités et des élus Des changements de règles du jeu pour la filière emballages risquent de fragiliser lourdement l’organisation du service public de gestion des déchets. Les collectivités locales se sentent prises en otage, regrette l'association Amorce.
Emballages : Amorce craint une démobilisation des collectivités et des élus
1er juin 2022
L’hôpital de Saint-Germain-en-Laye se fait la malle A Saint-Germain-en-Laye, dans les Yvelines, l’EPF Ile-de-France supervise la déconstruction de l’ancien hôpital, implanté dans l’hypercentre. Les bâtiments, mêlant structures historiques du XIXe siècle et réhabilitations datant des années 1950, sont démantelés en conditions sensibles.
L’hôpital de Saint-Germain-en-Laye se fait la malle
8 septembre 2021
Montpellier lance la construction d’une nouvelle usine de production d’eau potable Lancé par la Régie des Eaux de Montpellier Méditerranée Métropole, le projet est d’ampleur. La nouvelle usine de traitement d’eau potable aura une capacité de production de 2700 m3/h. Les travaux, menés par Suez France en groupement avec Touja SA, Eiffage, le Cabinet Merlin et l’agence Coste Architectures, représentent un montant global de près de 24 M€.
Montpellier lance la construction d’une nouvelle usine de production d’eau potable
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola