Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

REP : Valdelia se positionne

REP : Valdelia se positionne
Crédit photo : Valdelia
Par la rédaction, le 7 juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Dans le cadre de l’entrée en vigueur de la REP dans le secteur du bâtiment, l’éco-organisme Valdelia, en charge de la collecte et du recyclage des mobiliers professionnels, se porte candidat à l’agrément de cette nouvelle filière.
 
L’éco-organisme Valdelia, qui gère déjà des déchets collectés directement sur chantiers ou en points d’apport volontaires, entend transformer cette contrainte réglementaire en levier de croissance pour les metteurs en marché. Le tout en s’appuyant sur l’expertise déjà acquise des acteurs du bâtiment concernés. 

« Valdelia se mobilise pour apporter une solution permettant aux metteurs sur le marché de répondre non seulement à leurs futures obligations mais surtout de bénéficier de prestations de services sur-mesure répondant à la fois à leurs problématiques chantier et aux besoins de leurs clients », précise Arnaud Humbert-Droz, président exécutif de l’éco-organisme.

« Nous n’en sommes pas aux balbutiements de la création de cette nouvelle filière », assure Arnaud Humbert Droz. « Nous y réfléchissons et préparons le terrain depuis 2018 suite à la publication de la Feuille de route pour l’économie circulaire (FREC) qui actait déjà le principe de création de nouvelles filières à Responsabilité Élargie des Producteurs. Depuis, un travail a été mené en relation avec les parties prenantes (syndicats, metteurs sur le marché, organisations professionnelles, etc.) et nous sommes désormais prêts et opérationnels pour le 1er janvier 2022 », poursuit-il.

En mars dernier, l’Ademe a publié une étude de préfiguration de la filière REP Produits et matériaux de construction du secteur du bâtiment. Le gisement de déchets inertes est estimé à environ 30 000 kt par an, celui de déchets dangereux non-inertes à 9 700 kt.

En termes de collecte de déchets de chantier, les volumes estimatifs s’élèvent à 33 Mt par an sur chantier et à 9 Mt par an en points d’apport volontaire. Le taux de collecte séparée des matériaux, actuellement estimé à 60%, pourrait passer de 62% (selon des projections) en 2022 à 77% en 2027 grâce aux efforts fournis par les participants à la future filière, estime l’Ademe.
 
L’éco-organisme serait un tiers de confiance pilotant directement la collecte, le tri et le recyclage, par le biais de contrats passés entre lui et les opérateurs. Ce modus operandi est déjà celui qu’adopte Valdelia, sur la filière des déchets d’éléments d’ameublement (DEA). 
 
« Concernant le maillage des points de reprise, nous souhaitons offrir notre logique servicielle aux futurs acteurs concernés, grâce à la mise en place de points d’apport volontaires (PAV) sur tout le territoire. Selon les volumes, les déchets seront déposés dans des contenants spécifiques installés soit en différents points fixes (par exemple chez les distributeurs, chez l’artisan ou encore en déchèteries professionnelles), soit directement sur chantier, au plus proche de la production du déchet. Contrairement aux déchèteries, cela permet plus de souplesse pour les utilisateurs, quant à l’organisation de leur collecte et à leurs contraintes horaires (surtout pour les artisans) », ajoute Arnaud Humbert-Droz. 
 
Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Paprec : un nouveau green bond de 450 M€
Paprec : un nouveau green bond de 450 M€
Paprec lève un nouveau green bond d'un montant de 450 millions d'euros. Cette levée de fonds lui permettra de poursuivre ses ambitions, qui vont l'amener à dépasser 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2021. 
Livraison du 1er porteur électrique roulant en Bretagne
Livraison du 1er porteur électrique roulant en Bretagne
Volvo Trucks France vient de livrer un Volvo FL électrique à GFS, expert Transport du Grand Ouest. Il s'agit du premier porteur électrique à rouler en Bretagne.
Le MAN eTGM, camion de distribution 100 % électrique, s'affiche dans Paris
Le MAN eTGM, camion de distribution 100 % électrique, s'affiche dans Paris
Dévoilé en première en France sur le salon Solutrans de 2019, le MAN eTGM, camion de distribution 100 % électrique, permet de livrer les centres-villes sans émettre de CO2 ou de NOx (zéro émission). Il sera bientôt officiellement présenté lors d'une démonstration à Paris.
Des solutions pour contrer les îlots de chaleur urbains
Des solutions pour contrer les îlots de chaleur urbains
O2D ENVIRONNEMENT propose des solutions de sols perméables visant à réduire l’impact des aménagements sur la formation d’îlots de chaleur en zone urbaine.
Un prototype de station de mobilité urbaine
Un prototype de station de mobilité urbaine
À Lyon, du 27 mai au 21 juin 2021, Algeco et Dehors s’engagent en faveur des mobilités douces en ville lors de l’exposition à Lyon du prototype de station de mobilité urbaine Pick & Go, imaginé par Charles Saade, lauréat de l’édition 2018 du concours Architecture(s) Élémentaire(s).
Mazzotti MAF intègre la technologie John Deere
Mazzotti MAF intègre la technologie John Deere
Depuis 2020, les concessions John Deere françaises proposent 2 modèles d’automoteurs de pulvérisation Mazzotti : IBIS et MAF. Ces modèles viennent compléter la gamme d’automoteurs John Deere R41i fabriqués à l’usine d’Horst, Pays-Bas.
Biodéchet, Qui es-tu ? Que fais-tu ? Où va-t-on ?
Biodéchet, Qui es-tu ? Que fais-tu ? Où va-t-on ?
Si le projet de décret Socle commun a été reporté, la réglementation oblige professionnels et industriels à toujours plus d’adaptabilité.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.