Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

DEEE : le tri optique dope les capacités de l'Américain Premier Surplus

DEEE : le tri optique dope les capacités de l'Américain Premier Surplus
Par la rédaction, le 19 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’entreprise américaine spécialisée dans le traitement des DEEE, Premier Surplus, est à la tête d’une installation de 62 000 m2 dédiée au reconditionnement et au recyclage des DEEE, dont la capacité a été boostée par la technologie de tri optique Tomra Autosort Fines. 

Premier Surplus est la plus grande entreprise familiale de recyclage de ferraille électronique de l’État de Géorgie. Elle a installé une ligne de broyage et de tri entièrement automatisée, qui fait 66 mètres de long. Le process inclut un dispositif à courant de Foucault et un trieur optique Tomra Autosort Fines qui augmente la précision du tri et la pureté des matériaux.
 
La nature des DEEE évolue en permanence, avec des couleurs de circuits imprimés variées et toute sortes de plastiques. “Les fabricants produisent des cartes de circuits imprimés vertes, jaunes, bleues et rouges, et même noires“, commente Phillip Kennedy, vice-président de Premier Surplus.

Chez Premier Surplus, on a longtemps trié à la main, en se concentrant sur le produit à plus forte valeur, la carte de circuits imprimés (PCB). “Nous sommes dans des mines urbaines”, ajoute-t-il, “à la recherche d’or, de cuivre, d’aluminium, d’acier et de plastique, pour qu’ils ne passent pas en décharge”.
 
La croissance de Premier Surplus repose sur l’élargissement de son portefeuille clients, qui sont soit des acheteurs de matériels électroniques, soit des acheteurs de matières premières secondaires. “Nous vendons aussi bien à des fabricants, à des écoles, à des agences gouvernementales qu’à des grands comptes, explique Phillip Kennedy. Nous avons même essayé d’écouler auprès des entreprises de fonderie les 3 tonnes de matériaux qu’on pouvait leur livrer chaque mois. Mais elles voulaient au minimum 11 tonnes !". 
 
Premier Surplus a d’abord acquis une déchiqueteuse pour augmenter l’efficacité du tri des déchets électroniques. L’entreprise arrivait à traiter jusqu’à 9 tonnes de déchets électroniques par jour, en mettant en œuvre du tri manuel après broyage et criblage.

Pas encore suffisant, le tri manuel limitait le potentiel de croissance. “Premier Surplus avait besoin d’un process automatisé complet avec un trieur optique pour passer le cap”, ajoute Eric Thurston, directeur des ventes métaux – recyclage pour Tomra Sorting, Inc.
 

 
Premier Surplus a donc installé un process de broyage et de tri entièrement automatisé de 66 m de long. Le process inclut un dispositif à courant de Foucault et un trieur optique Tomra Autosort Fines pour augmenter la précision du tri et la pureté des matériaux.
 
« Nos clients du secteur des métaux ne veulent que des métaux, et nos clients du secteur des plastiques ne veulent que du plastique. C’est ce qu’Autosort Fines permet, précise Phillip Kennedy. Le process automatisé a augmenté notre capacité de traitement des déchets électroniques de 300 % par rapport au tri manuel. Nous recyclons maintenant jusqu’à 27 tonnes de déchets électroniques par jour soit, en 2019, 9 071 tonnes de matériaux."
 
Ce process de tri efficace comprend un broyeur, un crible post-broyage pour éliminer les particules fines du flux. “Le fait d’extraire les particules fines du flux, dès le début, permet d’améliorer l’efficacité du tri”, confirme Eric Thurston. Le reste du matériau est acheminé vers une machine à courant de Foucault Javelin pour récupérer l’aluminium et le cuivre avant d’être envoyé vers le système Autosort Fines pour une meilleure séparation.

 
Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Tomra façonne l'avenir du recyclage au Mexique
Tomra façonne l'avenir du recyclage au Mexique
Indorama Venture, producteur mondial de produits chimiques installé au Mexique, s'est dotée de machines de tri optique Tomra Recycling pour traiter les bouteilles PET et les flocons de PET, afin de produire du plastique recyclé de la plus haute qualité.
MPR : un rôle à jouer dans l’économie circulaire
MPR : un rôle à jouer dans l’économie circulaire
De par leur polyvalence, leur légèreté et leur durabilité, les polymères sont indispensables au quotidien. Ils contribuent à une économie bas carbone à condition de faire l’objet de procédés de recyclage et de valorisation innovants.
Pellenc ST au service de l’éco-conception
Pellenc ST au service de l’éco-conception
Afin de mieux accompagner les producteurs d’emballages dans leur démarche d’éco-conception, Pellenc ST crée son pôle d’accompagnement dédié à l’éco-conception.
PLU bioclimatique : lancement de la concertation auprès des Parisiens
PLU bioclimatique : lancement de la concertation auprès des Parisiens
Le 12 avril prochain, Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la Maire de Paris, lancera la première grande concertation de la révision du Plan local d'urbanisme (PLU) de Paris dans l'optique de la mise en place du PLU bioclimatique. 
Salon Pollutec : « Aujourd’hui, le digital s’accélère dans tous nos métiers »
Salon Pollutec : « Aujourd’hui, le digital s’accélère dans tous nos métiers »
Alors que l’édition 2020 de Pollutec n’aura pas lieu, crise sanitaire oblige, le salon se devait d’initier un nouveau modèle de rencontres afin de ne pas laisser sa communauté sur sa faim. C’est donc "on-line" que se déroulera l'événement du 1er au 4 décembre prochains. Visite des coulisses digitales avec Alexis de Gérard, directeur du salon Pollutec, à quelques jours du lancement.
Une peinture anti-chaleur contre les îlots de chaleur urbains
Une peinture anti-chaleur contre les îlots de chaleur urbains
Une expérimentation à grandeur réelle sera menée pendant un an dans le 7e arrondissement de Lyon dans l'optique de lutter contre les îlots de chaleur à l'aide d'une peinture anti-chaleur appliquée sur un espace public de 100 m2 situé rue Bechevelin.
20 % de matériaux biosourcés d’ici cinq ans
20 % de matériaux biosourcés d’ici cinq ans
À l’heure du réchauffement climatique et de l’entrée en vigueur de la RE2020, et alors que les prix des matières premières flambent, les professionnels des matériaux biosourcés, et notamment les industriels des isolants biosourcés, regroupés au sein de l’Association des Industriels de la Construction Biosourcée (AICB), s’organisent afin d’apporter une réponse pertinente aux priorités du secteur de la construction. 
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.