Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ENVIRONNEMENT
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Coup de frein pour le développement de l’éolien terrestre ?

Partager :
Coup de frein pour le développement de l’éolien terrestre ?
Par FB, le 27 février 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
Après avoir encouragé le développement de l’énergie éolienne, Emmanuel Macron semble aujourd’hui faire marche arrière pour répondre aux inquiétudes des élus locaux. Le gouvernement vient ainsi de se prononcer en faveur d’un renforcement des conditions d’attribution des parcs éoliens au grand dam du Syndicat des énergies renouvelables (SER) et de France Energie Eolienne (FEE), qui viennent de publier un communiqué commun pour défendre les atouts de la filière.
 
Le 14 janvier à Pau, lors d’une table ronde sur le thème « l’écologie dans nos territoires », le président de la République appelait à être « lucide » en affirmant que « la capacité à développer massivement l’éolien est réduite », et en ajoutant que « de plus en plus de gens ne veulent plus voir d’éolien près de chez eux, considèrent que leur paysage est dégradé »*.

Sur la même longueur d’onde, Elisabeth Borne, actuelle ministre de la Transition écologique et solidaire, accordait une interview au journal Le Monde du 21 janvier pour déclarer que « le développement de l’éolien est mal réparti en France », dénonçant « une situation d’encerclement autour de certains bourgs qui est absolument insupportable » et souhaitant un « développement harmonieux ». Ainsi, le gouvernement souhaite durcir les conditions d’attribution des parcs éoliens.
 
Le SER et FEE lancent un appel au gouvernement

En réaction à ce changement de cap, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et France Energie Eolienne (FEE) viennent de publier ce 27 février un communiqué commun pour affirmer que « la France a besoin de l’éolien terrestre » pour respecter ses objectifs en matière de transition énergétique. Ceci alors que la procédure de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim a été enclenchée avec l’arrêt définitif, dans la nuit du 21 au 22 février, de son premier réacteur.

Ainsi, le SER et FEE rappellent que la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), dont la consultation publique vient d’être clôturée, prévoit « une montée en puissance régulière du rythme d’installation d’éoliennes avec, à l’horizon 2023, un objectif de plus de 24 GW (et de 33 à 34 GW à l’horizon 2028) ». L’ensemble des acteurs de la filière éolienne « appelle donc le Gouvernement à garantir un cadre de développement stable pour l’éolien en France, tout en travaillant conjointement à des solutions permettant de prendre en compte les attentes des citoyens et des territoires, et en rappelant les atouts de cette énergie renouvelable, compétitive, propre et sûre ». Dans ce même communiqué, le SER et FEE affirment également que « de nombreuses contre-vérités sont aujourd’hui véhiculées sur l’éolien terrestre et nuisent à la qualité du débat démocratique ».

Le SER représente 400 adhérents pour un secteur générant plus de 150 000 emplois, tandis que FEE regroupe 330 membres pour porter la parole de l’éolien dans l’hexagone.
 

*Journal Le Monde du 27/02/2020
 
© Karsten Wurth
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Article issu du magazine Mat Environnement n° 96
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Mat Environnement.
Mat Environnement, l'actualité de la filière environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  Zapping de la semaine : 8 chantiers sur 10 à l'arrêt
Les chantiers vont-ils reprendre à la suite d'un accord trouvé entre les pouvoirs publics et les fédérations professionnelles du bâtiment? Pour l'heure, la plupart des entreprises restent fermée.
+ de vidéos BTP ça tourne
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
WC LOC, EXPERT EN SANITAIRES MOBILES À LA MESURE DE VOS ENVIES... SURTOUT LES PLUS PRESSANTES !
Quelle que soit la durée de votre chantier et sa typologie (souterrain, ferroviaire, aérien, routier, fluvial, construction…), WC Loc vous apporte un accompagnement personnalisé pour disposer de solutions sanitaires robustes et parfaitement adaptées à la taille de vos équipes et aux contraintes de votre terrain. Besoin d’un WC sur votre chantier ? Contactez-nous !
Accéder au site de WC LOC
UN JOUR EN CONFINEMENT AVEC...
Morgan Pisanu (Takeuchi)
Crise du Covid-19 oblige, ConstructionCayola.com a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Etc...Ou comment s'organise la profession en cette période étrange...Morgan Pisanu, directeur commercial de Takeuchi France, nous évoque son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Le Royaume-Uni peut-il exploiter l'énergie géothermique ?
Le Royaume-Uni peut-il exploiter l'énergie géothermique ?
Le potentiel géothermique du Royaume-Uni est connu depuis des décennies. Alors que les coûts d'exploitation sont élevés et les craintes liées à l'activité sismique ont historiquement rendu les investisseurs méfiants, un nouvel engouement se dessine.
L’électricité renouvelable couvre désormais 23 % de la consommation française
L’électricité renouvelable couvre désormais 23 % de la consommation française
Lors de son 21e colloque qui s’est tenu la semaine dernière à l’UNESCO, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a dévoilé son traditionnel Panorama de l’électricité renouvelable présentant l’état des lieux de la production à fin 2019.
Deux Demag AC 220-5 livrées à Windhoist UK
Deux Demag AC 220-5 livrées à Windhoist UK
Windhoist UK, l'une des entreprises de montage d'éoliennes les plus importantes au monde, vient de mettre en service deux nouvelles grues tout-terrain Demag AC 220-5.
Eiffage et DEME pour les fondations du premier parc éolien offshore français
Eiffage et DEME pour les fondations du premier parc éolien offshore français
Eiffage Métal et DEME ont décroché le contrat EPCI (conception, fourniture, construction, installation) des 80 fondations monopieux en acier du premier parc éolien offshore de France, qui sera implanté à Saint-Nazaire pour un montant de plus de 500 M€.
Prysmian connecte le parc éolien en mer de Saint-Nazaire
Prysmian connecte le parc éolien en mer de Saint-Nazaire
Prysmian, spécialiste des réseaux électriques offshore, en groupement avec Louis Dreyfus TravOcean, expert de la pose et la protection de câbles sous-marins, s'est vu attribuer le contrat de fourniture, de pose et de protection des câbles électriques inter-éoliens du parc éolien en mer de Saint-Nazaire (44), pour le compte d'EDF Renouvelables et Enbridge.
Sept des dix projets éoliens offshore majeurs sont au Royaume-Uni
Sept des dix projets éoliens offshore majeurs sont au Royaume-Uni
Le marché mondial de l'éolien offshore devrait progresser à un taux annuel de 16,2 % entre 2019 et 2030, soit une capacité cumulée de 142 GW d'ici 2030, contre 23,2 GW fin 2018.
Energies renouvelables : combien d'emplois créés en 2018 ?
Energies renouvelables : combien d'emplois créés en 2018 ?
Selon le rapport annuel de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) sur les énergies renouvelables, 11 millions d'emplois ont été créés en 2018 dans le monde. En 2017, le secteur en avait généré quelque 10,3 millions.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
Confs'Amiante Bâti
5 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
HSE 2020
12 Mai 2020
HSE 2020
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
- Conducteur / Conductrice de travaux gros oeuvre
- Manoeuvre de chantier
- Ingénieur / Ingénieure génie civil
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.