Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ENVIRONNEMENT
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Une Case CX 290D MH pour gérer des déchets verts

Partager :
Une Case CX 290D MH pour gérer des déchets verts
Par La rédaction, le 24 janvier 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
Offrant des solutions de compostage pour recycler et valoriser notamment des déchets verts, Racine s’est équipé d’une pelle Case CX 290D MH pour traiter les 25 000 tonnes de déchets verts chaque année de son site de Décines-Charpieu (69).

Sur le site, la pelle sur chenilles CX 290D MH est capable de gérer de gros volumes en alimentant régulièrement le broyeur à végétaux. Elle est opérée par Benjamin Guy. Il explique : « les déchets verts qui arrivent sont triés avant le broyage pour un compost de qualité mais il n’est pas rare de devoir manipuler également divers autres déchets (sacs plastiques ou autres) ».

Autre avantage du matériel, sa maintenance est facilitée grâce notamment à son réservoir AdBlue de très grande capacité, 120 litres.

Depuis sa livraison sur site en avril 2017, la pelle de 33t totalise à ce jour 1500 heures de fonctionnement, avec une consommation moyenne de 12 litres de gasoil à l’heure.
 
DR.
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Mat Environnement.
Mat Environnement, l'actualité de la filière environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  Zapping de la semaine : 8 chantiers sur 10 à l'arrêt
Les chantiers vont-ils reprendre à la suite d'un accord trouvé entre les pouvoirs publics et les fédérations professionnelles du bâtiment? Pour l'heure, la plupart des entreprises restent fermée.
+ de vidéos BTP ça tourne
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
WC LOC, EXPERT EN SANITAIRES MOBILES À LA MESURE DE VOS ENVIES... SURTOUT LES PLUS PRESSANTES !
Quelle que soit la durée de votre chantier et sa typologie (souterrain, ferroviaire, aérien, routier, fluvial, construction…), WC Loc vous apporte un accompagnement personnalisé pour disposer de solutions sanitaires robustes et parfaitement adaptées à la taille de vos équipes et aux contraintes de votre terrain. Besoin d’un WC sur votre chantier ? Contactez-nous !
Accéder au site de WC LOC
Un jour en confinement avec...
Eric Limasset (Layher France)
Crise du Covid-19 oblige, ConstructionCayola.com a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Etc. Ou comment s’organise la profession en cette période étrange... Eric Limasset, Président de Layher France, nous décrit son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Quel est le poids de la distribution du secteur TP en France ?
Quel est le poids de la distribution du secteur TP en France ?
Lors de la journée des métiers du DLR, le cabinet TCG présentait notamment un premier bilan des réseaux de distribution du secteur à partir des 19 constructeurs présents sur le marché national. Voici l’état de la distribution en France en quelques chiffres.
Chargeuse-pelleteuse : une exception française ?
Chargeuse-pelleteuse : une exception française ?
En l’espace de 20 ans, le marché français du tractopelle a fondu comme neige au soleil, passant de plus de 3 000 unités à la fin du siècle dernier, à 440 ventes fin 2018. Si pour beaucoup de professionnels la chargeuse-pelleteuse n’a plus lieu d’être, pour d’autres elle demeure une spécificité française, voire régionale. Comme une exception culturelle… -10 %, c’est le recul des ventes de chargeuses-pelleteuses en France entre l'exercice 2017 et 2018, passant ainsi de moins de 500 unités à 440 en fin d’année dernière. Depuis 2014, le marché français commercialise 200 unités de moins. Nous sommes bien loin des plus de 3 500 ventes enregistrées sur l’Hexagone au début des années 2000, et bon nombre de professionnels parient sur une nouvelle baisse en 2019. Cette fin de décennie sonne-t-elle le glas du bon vieux tractopelle ? « Plusieurs phénomènes peuvent expliquer cette érosion des ventes de la chargeuse-pelleteuse. Il semblerait bien que le phénomène s’accentue », avance Rudolf Ganzel, responsable des prévisions sectorielles au sein du Cisma. Elle subirait ainsi de plein fouet la mutation du marché, qui lui préfère la midi-pelle ou la chargeuse compacte, plus adaptée à l’urbanisation croissante et aux contraintes d’exploitation sur les chantiers plus enclins à déployer des matériels de faible encombrement. Sans oublier non plus, la difficulté de son utilisation. « En termes d’image, utiliser une chargeuse-pelleteuse n’est pas forcément valorisant pour le chauffeur. En outre, pour utiliser convenablement un « tracto », il faut un chauffeur spécialisé dans les travaux de terrassement », explique Mickael Gasson, responsable marketing chez Case CE. « Nous partons du principe qu’il est difficile de faire bien deux choses à la fois, et que la polyvalence peut aussi être destructrice de spécialisation. Dans notre cas, nous n’avons pas besoin de ce type d’engins, contrairement à certaines régions », explique le concessionnaire Teramat qui entend aussi qu’il existe « des inconditionnels ». Et ces derniers sont quelques-uns à vouer au tracto une certaine « passion ».
Une chargeuse Case 721G s’attaque au recyclage des matériaux
Une chargeuse Case 721G s’attaque au recyclage des matériaux
L’entreprise de travaux publics Gourbière-Gachet TP recycle et revalorise, depuis ces trois dernières années, les matériaux issus de ses chantiers afin de leur donner une seconde vie, à travers sa nouvelle activité 2G Recyclage. Pour y parvenir, elle s’est récemment équipée d’une chargeuse Case 721G.
PACA MED TP : « Comme une évidence »
PACA MED TP : « Comme une évidence »
C’est quasiment avec une énergie de débutant que Laurent Cheraki, dirigeant de Paca Med TP, vient de démarrer l’activité Case en tant que concessionnaire exclusif sur trois départements de la Côte d’Azur. Le dirigeant se dit prêt à relever les nouveaux challenges et à porter haut les couleurs du constructeur, sans oublier la notion de service, chère à ses yeux. Pour tout ce qui a trait au matériel de construction et travaux publics, difficile de passer à côté de la famille Cheraki. En effet, celle-ci est présente sur trois départements de la Cote d’Azur, le Var historiquement, mais aussi, les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes depuis plus de 40 ans. C’est d’abord le père, Alfred, qui a posé les premiers jalons au début des années 70 en se spécialisant notamment dans la location. Une activité qui perdure puisque Alfred Cheraki, 82 ans, exerce toujours via la société Avemat et 4 dépôts. Quant à Laurent, 48 ans, il fait ses premiers pas dès 1988 aux côtés de la figure paternelle et verra l’entreprise familiale évoluer. D’abord en 2005, quand la famille Cheraki devient concessionnaire Daewoo puis Doosan et s’initie à la vente de matériels : « Nous faisions tout ce qu’il était possible de faire : terrassement, bâtiment, carrière, espaces verts, véhicules neufs comme d’occasion, sans oublier les groupes électrogènes et même l’outillage », se souvient Laurent Cheraki. En 2015, l’entreprise passe sous le pavillon Takeuchi pour le sud de la France et déjà les trois départements azuréens après avoir relancé, en 2012, une activité de location avec laquelle il a acquis 5 dépôts situés au Luc, La Farlède, Toulon, Roquebrune, Grimaud et un sixième qui vient d’ouvrir ses portes près de Nice.
Mini-pelles : quoi de neuf dans les gammes ?
Mini-pelles : quoi de neuf dans les gammes ?
Sans conteste, elle est la machine la plus populaire sur les chantiers. Avec 11 387 unités vendues en 2018, soit 65 % du marché global des ventes de pelles en France, la mini-pelle remporte tous les suffrages ou presque (- 1,6 % par rapport à 2017). Du côté des VRD, sa compacité et sa polyvalence lui ont permis de gagner une place de choix, notamment pour les travaux urbains. Cette année, l’actualité des machines est principalement marquée par le passage aux nouvelles normes européennes d’émissions désormais en vigueur, le Stage V. Mais les constructeurs en ont également profité pour faire évoluer leur offre.
Les Case 721G et 821G passent au Stage V
Les Case 721G et 821G passent au Stage V
A partir du dernier trimestre 2019, la nouvelle chargeuse Case 821G à moteur Stage V entrera en production, au même titre que sa « petite » sœur 721G. Elle sera équipée d'un moteur six cylindres FPT, produit à 610 000 exemplaires en 2018, associé à la technologie Hi-eSCR2 qui combine les systèmes DOC et SCR à un catalyseur pour se passer de filtre à particules et de vanne EGR.
Case présente son projet Tetra
Case présente son projet Tetra
Case a dévoilé à Bauma le concept d’une chargeuse sur pneus alimenté au biométhane. Equipé d’un moteur à gaz d’une puissance de 230 ch, le projet Tretra revendique un haut rendement et de faibles émissions, pour un niveau bruit cabine divisé par deux.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Forum National des Eco Entreprises
2 Avril 2020
Forum National des Eco Entreprises
Confs'Amiante Hors-série Plomb
7 Avril 2020
Confs'Amiante Hors-série Plomb
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
+ d'événements
Emploi
- Ingénieur / Ingénieure d'études béton armé
- Manoeuvre de chantier
- Chef de chantier
- Conducteur / Conductrice de travaux tous corps d'état
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.