Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Maison de la Radio : un projet de rénovation atypique et complexe
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Maison de la Radio : un projet de rénovation atypique et complexe

PUBLIÉ LE 27 DÉCEMBRE 2022
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Maison de la Radio : un projet de rénovation atypique et complexe
©Germain Hazard / Royal Spark
L’opération de rénovation historique des locaux de la Maison de la Radio et de la Musique de Paris, qui comprenait 4 tranches et des travaux annexes, s’est achevée avec la livraison du dernier chantier d’un appel d’offres lancé en 2009.
 
Le chantier qui vient d’être livré correspond à la 3ème tranche c’est-à-dire aux travaux de réaménagement du socle et de la grande couronne IGH, finalisés au terme de 40 mois. La commission de sécurité a rendu un avis favorable le 14 novembre dernier. Des travaux d’aménagement des nouveaux locaux seront directement opérés par les équipes de Radio France. L’aventure a débuté en 2009 lorsque le ministre de la Culture de l’époque, Frédéric Mitterrand, lance officiellement la campagne de rénovation des locaux du siège de Radio France. Ce chantier porte l’ambition de moderniser des locaux inaugurés au début des années 60 pour garantir un haut niveau de confort, de qualité de vie au travail et de sécurité de ses occupants, mais également d’offrir de nouveaux aménagements tels qu’un immense auditorium de 1460 places. Ce vaste projet de rénovation et de réaménagement a imposé la répartition des travaux en plusieurs tranches concernant les différents bâtiments qui constituent la Maison de la Radio et de la Musique (grande couronne, petite couronne/ la tour centrale et bâtiment ERP).
La première phase, concernant le parc de stationnement souterrain, a été opérée par Spie batignolles fondations. L’ouvrage a été livré avant le démarrage de la Réhabilitation des bâtiments de Radio France. Spie batignolles ile-de-france et d’autres entités du groupe Spie batignolles (Spie batignolles partésia, Sedib, et France Sols) se sont vu confier la réalisation des 4 tranches de ce chantier. La tranche 1 a été livrée fin septembre 2011, la tranche.2 en novembre 2014 et la tranche 4 en 2018.
Sur l’ensemble de ces tranches opérées en lots séparés, Spie batignolles a réalisé les travaux de gros oeuvre, de structures et certains lots architecturaux.
La phase 3, débutée précisément 10 ans après l’officialisation de l’appel d’offres de Radio France, constitue la dernière brique de cette campagne de réhabilitation des locaux de la Maison de la Radio et de la Musique. Sa réalisation était subordonnée à la livraison de la tranche.4, intervenue en 2018. Les travaux ont porté sur le bâtiment de la grande couronne IGH incluant la création de nouveaux studios dont une salle de chauffe (salle de percussion), le réaménagement des locaux d’un niveau de sous-sol, du rez-de-chaussée et de 10 niveaux supérieurs (structure, cloisons coupe feux, traitement acoustique…), totalisant une surface de planchers de 32 000 m². Le programme a également intégré la création de nouveaux flux circulatoires comme le circuit des instruments permettant le passage entre la salle de chauffe et l’auditorium, deux nouvelles passerelles vitrées pour assurer les liaisons entre la grande et la petite couronne au 5ème étage. Des foyers ont aussi été réaménagés, contigües aux studios de créations, vitrine ouvrant le bâtiment sur rue avec ses grandes baies vitrées sur 6m de hauteur et également caractérisée par la présence de nombreuses oeuvres d’art, datant de l’inauguration en 1963. La petite couronne a été modifiée avec l’adjonction d’une prolongation des escaliers du socle pour permettre la liaison avec la Tour Centrale. Ces travaux ont nécessité une reprise en sous-oeuvre des escaliers existants (reprise de l’ensemble de la descente de charge des escaliers Agora) pour créer une nouvelle montée d’escalier sur 3 niveaux, du R-1 jusqu’au R+1. Pour assurer une parfaite qualité acoustique dans l’ensemble des studios de Radio France qui accueille 7 stations nationales, chaque local a été conçu comme une boîte à l’intérieur d’une plus grande autre.
La première boîte est positionnée sur plusieurs ressorts qui ont été réglés en fonction des différentes charges supportées. Chaque plancher a été coulé avec des boîtes à ressorts directement incorporées, puis vérinées, afin de désolidariser le nouveau plancher créé, de l’ancien, le supportant. Cette technique permet de dissocier totalement les parois de chaque local des espaces contigües, empêchant toute propagation de sons et de vibrations.
 
De multiples enjeux
 
Compte-tenu de l’importance de la durée existante entre l’appel d’offre initial et le démarrage de la phase 3, plusieurs adaptations ont été engagées pour correspondre à l’évolution des techniques, des besoins de la Maison de la Radio et de la Musique avant que ne soient lancés les travaux début 2019. Par exemple, le circuit des instruments entre les studios et l’auditorium a fait l’objet d’un nouveau plan d’aménagement. L’occupation continue du site par ses utilisateurs avec l’obligation de réduire fortement les nuisances liées aux travaux, notamment acoustiques du fait de l’activité radiophonique du bâtiment, a nécessité une organisation minutieuse du calendrier des travaux, en étroite collaboration avec Radio France.  La Maison de la Radio et de la Musique, vaste labyrinthe de couloirs circulaires et de plusieurs dizaines de kilomètres de réseaux, en fait un bâtiment atypique particulièrement complexe à traiter en rénovation. A tel point que deux ans d’études et de synthèse ont été nécessaires pour préparer le chantier et notamment définir précisément les différents chemins de câblage électrique, de réseaux de plomberie, de sécurité incendie… à rénover, à créer et à connecter entre les différents locaux et bâtiments. Les travaux ont donc été entrepris avec la préservation des différents organes vitaux de la Maison de la Radio et de la Musique, pour ne jamais arrêter l’exploitation des studios, avec de multiples transferts, opérés entre les anciens et les nouveaux.
 
La 3e phase :
Maître d’ouvrage : Radio France
Architecte : AS Architecture Studio
Maître d’oeuvre : consortium SRA & Egis
OPC : GEMO
Contrôle technique : Qualiconsult
BE, acoustique studio : Lamoureux
Ouvrages en lots confiés à Spie batignolles ile-de-france en groupement avec ADS Démantèlement : Démolitions, curage, gros-oeuvre, étanchéité, protections au feu de la structure, fondations spéciales, réseaux enterrés, reprise en sous oeuvre, VRD, construction métallique, cristallisation, barrières étanches, maçonneries et boîtes à ressort.
BET GO et Méthodes : Spie batignolles ile-de-france
Fondations spéciales : Pieux Ouest (Groupe Spie batignolles)
Autres lots confiés aux entreprises du groupe Spie batignolles :
Menuiseries intérieures pour Sedib
Cloisons/Doublage/Coupe-feu pour Spie Part
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Mollo Noleggio déploie ses ailes en Italie
Mollo Noleggio déploie ses ailes en Italie
Palazzani ouvre une filiale aux USA
Palazzani ouvre une filiale aux USA
A Tours, l’ancien bâtiment de l’ESCEM n'est plus
A Tours, l’ancien bâtiment de l’ESCEM n'est plus
Paris 11e : une restructuration-extension vertueuse
Paris 11e : une restructuration-extension vertueuse
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
PUBLICITÉ
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS