Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Champs-Elysées : lancement de la transformation de « la plus belle avenue du monde »

Champs-Elysées : lancement de la transformation de « la plus belle avenue du monde »
Jardins des Champs-Élysées : végétalisation, plantation d’arbres, restauration, piétonisation des allées Les avenues intérieures du jardin seront piétonnisées et harmonisées telles que l’avenue du général Eisenhower transformée en allée piétonne, les avenues Dutuit et Tuck qui deviendront des allées du jardin, ou le trottoir est de l’avenue Roosevelt dont l'aménagement paysager sera harmonisé. 7 700m2 de voirie routière seront transformés en allées de jardin. Au total, 15 000m² de végétation vont être ajoutés : avec des massifs végétaux, des pelouses où pourront s’installer les visiteurs, des parterres fleuris.
Par la rédaction, le 12 mai 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Marc-Antoine Jamet, Président du Comité Champs-Élysées, ont annoncé hier le lancement du grand projet de transformation et de modernisation de l’Avenue : "Réenchanter les Champs-Élysées".
 
La transformation des Champs-Elysées se déroulera en deux temps : avant et après les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024. Le projet résulte d’un partenariat sans précédent et  innovant entre la Ville de Paris et le Comité Champs-Élysées, association rassemblant 200 acteurs culturels, immobiliers, commerciaux et économiques. La Ville a ainsi choisi de s’inscrire dans le cadre du projet « Réenchanter les Champs-Élysées » initié dès 2018 par Jean-Noël Reinhardt, alors Président du Comité, avec l’architecte Philippe Chiambaretta et son agence PCA-Stream. Le Comité élabore, depuis 2018, une vision partagée avec les parties prenantes du territoire, ses grands acteurs culturels et institutionnels, les élus parisiens et franciliens, le Comité d’organisation des Jeux Olympiques (liste des acteurs impliqués dans le dossier de presse). Cette vision a également été co-construite avec les près de 100 000 Français qui ont participé à la consultation citoyenne menée sur Make.org en répondant à la question : « Qu’aimeriez-vous changer pour réenchanter les Champs-Élysées ? », et dont les résultats ont été dévoilés en juin 2020. Dans le cadre de son étude urbaine, le Comité poursuivra la consultation des parties prenantes, parmi lesquels les associations de quartiers, les grands acteurs institutionnels et les services de l’État en charge du patrimoine. Le Comité a fait le choix d’inclure l’avenue de la Grande Armée, dont il appuie la récente création de son propre Comité, dans le périmètre de cette étude, dans un souci de cohérence urbaine et avec la volonté affichée d’associer les arrondissements voisins à ce projet.
 
La nécessité de repenser l’espace public
 
Si l’Avenue garde une dynamique économique et une faculté de renouvellement jamais démentie malgré les crises, si elle possède une puissance scénique unique qui continue d’imprégner l’imaginaire mondial, si des restructurations spectaculaires de bâtiments ont permis d’enrichir encore le patrimoine architectural de l’Avenue, l’espace public n’a en revanche pas fait l’objet de réflexion globale depuis 30 ans et mérite d’être repensé.
Les travaux à venir constituent la réponse à cinq objectifs consensuels :
- Améliorer l’expérience de visite en retrouvant une promenade arborée, continue et qualitative, depuis le jardin des Tuileries jusqu’à l’Étoile (et demain la Porte Maillot), faciliter l’accès en mobilité douce et les traversées piétonnes entre les deux trottoirs de l’Avenue, permettre la traversée des Tuileries vers les jardins des Champs-Élysées.
- Faciliter l’accès aux monuments (Arc de triomphe, obélisque) et mieux valoriser les grandes perspectives de l’Avenue : du Louvre à La Défense, de la Madeleine à l’Assemblée nationale, du Grand Palais aux Invalides ; offrir des podiums sécurisés aux visiteurs pour réaliser des photographies qui voyageront dans le monde et sur les réseaux sociaux.
- Retrouver une identité globale en restaurant le mobilier urbain historique, en magnifiant le patrimoine existant et en travaillant à une harmonisation esthétique des terrasses et contre-terrasses.
- Répondre aux enjeux bioclimatiques en créant des îlots de fraîcheur et de la porosité au sol, en instaurant une plus forte densité végétale porteuse de biodiversité, en facilitant l’accès à des mobilités décarbonées (création notamment d’une piste cyclable qualitative) et en redonnant une place à l’eau, aujourd’hui quasi absente de l’Avenue.
- Accueillir les innovations urbaines en matière de mobilités, de services, de signalétique, de mobilier, de commerces et de loisirs afin que les Champs-Élysées soient la vitrine de la transition écologique, numérique et technologique.
Lors de la publication de ses premières conclusions en 2019, le Comité Champs-Élysées a affiché d’emblée une ambition : « faire revenir les Parisiens sur les Champs-Élysées ». Les travaux menés par PCA-Stream avec la société Mytraffic ont permis de souligner la part modeste des promeneurs parisiens parmi les visiteurs de l’avenue (moins de 5 %) et une densité de fréquentation des jardins anormalement faible - 40 fois inférieure au m2 par exemple à celle du Parc Monceau, situé à moins de 2 kilomètres. Le Comité des Champs-Élysées et la Ville de Paris partagent l’ambition de faire revenir les Parisiens sur l’avenue, grâce à l’amélioration et la valorisation de la promenade en premier lieu.
 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Prescription Béton
Le magazine pour les professionnels du béton durable, enquêtes et réalisations, science et techniques innovantes.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  [Vidéo] Suite rapide caténaires : le train-travaux à grande vitesse
Contenu de marque
  [Vidéo] Copac déploie son offre combinée
Dernier numéro
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
N° 346
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Cayenne : Tigre-Maringouins, un quartier démonstrateur de la ville durable
Cayenne : Tigre-Maringouins, un quartier démonstrateur de la ville durable
A Cayenne (Guyane), le secteur Tigre-Maringouins fait partie des zones prioritaires de l’Opération d’Intérêt National. Pour ce projet d’aménagement, l’EPFA Guyane, avec ses partenaires, relève trois défis pour créer une nouvelle centralité : appliquer le concept de « ville-nature » par la mise en valeur des aménités naturelles, désenclaver le secteur pour qu’il devienne un catalyseur pour les nouvelles mobilités sur l’île de Cayenne et accueillir et insérer des populations spécifiques.
Estelle Breillat nommée Déléguée régionale Grand-Ouest du SNBPE et du SNPB
Estelle Breillat nommée Déléguée régionale Grand-Ouest du SNBPE et du SNPB
Le Syndicat national du béton prêt à l’emploi (SNBPE), et le Syndicat national du pompage du béton (SNPB) viennent de nommer Estelle Breillat aux fonctions de Déléguée régionale Grand-Ouest. A ce titre, et sachant conjuguer qualités techniques et relationnelles, Estelle Breillat assure, à compter du 2 mai dernier, l’animation syndicale et ses engagements pour la Bretagne, les Pays de la Loire et le Centre-Val de Loire.
Point.P et Cedeo se regroupent à Saint-Affrique
Point.P et Cedeo se regroupent à Saint-Affrique
Point.P et Cedeo ont choisi de se réunir sur un même site à Saint-Affrique (12) pour proposer une véritable synergie d’offre à leurs clients. Ceux-ci pourront ainsi trouver tous les produits nécessaires à la réalisation de leurs chantiers, du gros oeuvre aux finitions.
Des solutions pour concevoir des objets en matière minérale
Des solutions pour concevoir des objets en matière minérale
Le 17 février 2022 le groupe Cogitech a fêté ses 21 ans. 21 ans d’exploration, de recherche et de développement de matériaux exceptionnels toujours plus durables, dans le seul but d’offrir à ses clients l’excellence du savoir-faire français.
Une nouvelle codification technique pour la gamme Rolac de Lafarge
Une nouvelle codification technique pour la gamme Rolac de Lafarge
En réponse aux enjeux environnementaux et techniques actuels, la gamme de liants hydrauliques routiers de Lafarge « Rolac » propose des solutions écoresponsables offrant à minima 30% de réduction de CO2, dorénavant identifiables grâce à l’EcoLabel du groupe Holcim.
REP bâtiment : Ecominéro salue une étape décisive
REP bâtiment : Ecominéro salue une étape décisive
Dans le cadre de la publication du projet d’arrêté ministériel établissant le cahier des charges d’agrément des éco-organismes de la filière, Michel André, président d’Écominéro, souligne que la définition du cahier des charges exprimée dans le projet d’arrêté conforte les missions de mobilisation et les engagements de l’éco-organisme, d’ores et déjà entrepris, auprès des industriels afin de favoriser le recyclage et la valorisation des déchets inertes dans une logique d’économie circulaire et de préservation des ressources naturelles.
Montpellier : opération Un(Plug) dans le nouveau quartier Cambacérès
Montpellier : opération Un(Plug) dans le nouveau quartier Cambacérès
Porté par la ville de Montpellier (34), le nouveau quartier d’affaires Cambacérès n’en a pas fini de se transformer. Le projet Un (Plug) est un bâtiment tertiaire, dont la première pierre vient d’être posée par Linkcity Occitanie.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre travaux publics
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Chef de chantier travaux publics
- Manoeuvre gros oeuvre
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.