Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Maisons & Cités lance une expérimentation en béton de chanvre

Maisons & Cités lance une expérimentation en béton de chanvre
Par la rédaction, le 6 décembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le 29 novembre dernier, Jean-François Campion, Directeur Général de Maisons & Cités et Frédérique Motte, Conseiller régional délégué à la transformation de l’économie régionale et Président de la mission Rev3, ont lancé l’expérimentation «Pecquenchanvre». Menée avec le soutien du CD2E et du cabinet Opun, cette opération porte sur la réhabilitation de 50 logements de la Cité Barrois à Pecquencourt à l’aide du béton de chanvre, et entend prouver la faisabilité d’un usage massif de ce matériau biosourcé.
 
L’objectif est d’encourager le développement d’une filière du chanvre à usage du BTP dans les Hauts-de-France et accompagner la transition écologique du territoire. Les travaux qui ont débuté cet été se poursuivront jusque fin 2022.  Le recours aux matériaux biosourcés pour l’amélioration thermique des logements devient une problématique majeure pour répondre aux enjeux sociaux et environnementaux actuels. En effet, la baisse des factures énergétiques et la réduction des émissions de gaz à effet de serre face au dérèglement climatique constituent une priorité pour les bailleurs sociaux. Depuis plus de cinq ans, Maisons & Cités est engagé dans une réflexion autour d’une alternative aux isolants classiques dans le cadre de la rénovation de son parc de logements. Après plusieurs expérimentations menées dans le bassin minier à travers les opérations Réafutur 1 & 2, ainsi que Rénochanvre, le bailleur a reconnu le béton de chanvre comme biomatériaux d’avenir, notamment dans le cadre de la rénovation d’habitations en briques, dominantes sur le territoire des Hauts-de-France.
 
Un projet pilote en France
 
D’un montant d’investissement de 800 000 €, le projet Pecquenchanvre constitue une nouvelle étape dans ce cheminement. Sur une période de 2 ans, 50 logements de la Cité Barrois à Pecquencourt seront ainsi rénovés en utilisant du béton de chanvre, à un rythme de 6 logements livrés chaque mois. Une étude scientifique sera menée en parallèle par le Cerema, l’Université Polytechnique des Hauts-de-France et l’Université Catholique de Lille afin de mesurer l’efficacité de la démarche écologique de l’opération. En complément, une étude sociologique sera réalisée afin d’analyser les pratiques et le ressenti des occupants. Pour l’heure, les retours des 1ers habitants ayant regagné leur logement rénové sont prometteurs : «Le recours au béton de chanvre comme isolant thermique assure une température ambiante idéale dans mon habitat. A la mi-novembre, je n’ai toujours pas allumé le chauffage », témoigne Corinne Sevin, bénéficiaire de l’opération Pecquenchanvre.  Si l’expérimentation est concluante, Maisons & Cités prévoit de rénover, à terme, 1000 logements en faisant appel à ce matériau biosourcé : un défi ambitieux et inédit de la part d’un bailleur social à travers l’Hexagone.
 
Bâtir une filière régionale du béton de chanvre d’ici 5 ans
 
Soutenue par la région dans le cadre de la Troisième Révolution Industrielle Rev3 et accompagnée par le CD2E et le cabinet Öpun, ce projet s’intègre par ailleurs dans une démarche plus globale baptisée « Hauts-de-Chanvre », qui tend à initier la création d’une filière du béton de chanvre dans les Hauts-de-France d’ici 5 ans. Le développement d’un marché du chanvre et d’une filière régionale de culture et de transformation constituerait en effet un formidable vecteur de développement économique pour les Hauts-de-France. Dans le Bassin minier, la naissance de cette filière pourrait s’accompagner du développement d’unités de préfabrication en local et ainsi générer de nouveaux emplois. De quoi contribuer à la renaissance de ce territoire. Mais pour y parvenir, le chemin est encore long et nécessite l’implication de tous les acteurs du territoire, tous secteurs confondus. Pour ce faire, Maisons & Cités travaille en étroite collaboration avec le CD2E, aussi bien sur les aspects de développement de la culture du chanvre sur le territoire que de la formation des entreprises de BTP à son usage.  « Il faut leur montrer que le modèle peut être rentable. C’est en créant le marché que l’on parviendra à rendre ce matériau compétitif et à oeuvrer pour la transition écologique du territoire », conclut Jean-François Campion, Président de Maisons et Cités.
 
Retrouvez sur LinkedIn Christine Raynaud, rédactrice en chef de Prescription Béton.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  WC Loc développe ses services
Dernier numéro
N° 60
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
« La matérialité d’un bâtiment est essentielle dans notre architecture »
« La matérialité d’un bâtiment est essentielle dans notre architecture »
Depuis 2005, l’atelier d’architecture Aurélie Barbey développe des projets de logements collectifs et individuels ainsi que des équipements recevant du public (ERP). Il mutualise les moyens de production et compétences via la Scm Plateau 28 afin de monter des groupements d'architectes pour répondre aisément à la variété des commandes. Aurélie Barbey est nominée au prix de la première œuvre en 2014 pour des maisons en Corse. Depuis, l'atelier développe des projets en neuf et en réhabilitation. Sa pratique associe clarté constructive et soin apporté aux matériaux et aux détails. L’atelier s’attache à concevoir des espaces singuliers et contemporains qui reflètent le mode de vie des usagers. La réponse architecturale est toujours le résultat d’un dialogue accru avec l’ensemble des intervenants de la maîtrise d’ouvrage, de la maîtrise d’œuvre et des entreprises… explications avec l’architecte Aurélie Barbey.
La Capeb et Herige signent un partenariat pour soutenir les artisans dans leur engagement environnemental
La Capeb et Herige signent un partenariat pour soutenir les artisans dans leur engagement environnemental
Jean-Christophe Repon, Président de La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) et Benoît Hennaut, Président du Directoire de Herige pour les marques VM, Edycem, Atlantem, acteur de référence dans le négoce de matériaux de construction, la production de Béton Prêt-à-l’Emploi, de Béton Préfabriqué Industriel et la Menuiserie industrielle, ont signé un partenariat. Ce rapprochement vise à accompagner et conseiller les entreprises adhérentes de la Capeb pour limiter l’impact de leur activité sur l’environnement, notamment la valorisation des déchets de chantiers et la réduction de leur empreinte carbone.
Une MDT 809 pour la construction de l'accélérateur de particules FAIR en Allemagne
Une MDT 809 pour la construction de l'accélérateur de particules FAIR en Allemagne
L'Allemagne bénéficie aussi désormais de sa première MDT 809 en activité : la plus puissante grue à tour de Potain participe à la construction de l'accélérateur de particules FAIR à Darmstadt, où elle sera exploitée pendant au moins deux ans aux côtés d'une MDT 259 et de nombreuses autres grues. 
Peri lance des capteurs béton InSite Construction
Peri lance des capteurs béton InSite Construction
La nouvelle application web Peri InSite Construction est lancée et permet aux utilisateurs de maîtriser leur béton à tout moment et depuis n’importe quel lieu.
Des réparations structurelles d’envergure pour le pont de Noirmoutier
Des réparations structurelles d’envergure pour le pont de Noirmoutier
Érigé en 1971, le pont de Noirmoutier relie l’île de Noirmoutier au littoral vendéen. Cinquante ans plus tard, des travaux de réparation et de protection des bétons sont réalisés par Freyssinet International.
Deux centrales à béton Ammann à Varna en Bulgarie
Deux centrales à béton Ammann à Varna en Bulgarie
La société Tempo Trans EOOD livre les clients de la ville portuaire bulgare de Varna en béton prêt à l'emploi. Dans cette région touristique de la mer noire, la construction est en plein essor. Une première centrale à béton Ammann de type CBS 105 SL Elba a été installée par Tempo Trans en 2018 et des investissements ont été réalisés pour une deuxième unité, afin d'augmenter la production.
Objectif : atteindre en 2050 la neutralité carbone
Objectif : atteindre en 2050 la neutralité carbone
La baisse des émissions de l’industrie cimentière est un processus continu puisqu’elles sont passées de 17,7 millions de tonnes en 1990 à 10,3 millions de tonnes en 2015, soit une baisse de plus de 40 %.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée de mission QSE BTP
- Ingénieur / Ingénieure calcul de structure
- Ingénieur(e) QHSE BTP
- Chef d'équipe travaux publics
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.