ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Maisons & Cités lance une expérimentation en béton de chanvre

Par la rédaction. Publié le 6 décembre 2021.
Maisons & Cités lance une expérimentation en béton de chanvre
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Le 29 novembre dernier, Jean-François Campion, Directeur Général de Maisons & Cités et Frédérique Motte, Conseiller régional délégué à la transformation de l’économie régionale et Président de la mission Rev3, ont lancé l’expérimentation «Pecquenchanvre». Menée avec le soutien du CD2E et du cabinet Opun, cette opération porte sur la réhabilitation de 50 logements de la Cité Barrois à Pecquencourt à l’aide du béton de chanvre, et entend prouver la faisabilité d’un usage massif de ce matériau biosourcé.
 
L’objectif est d’encourager le développement d’une filière du chanvre à usage du BTP dans les Hauts-de-France et accompagner la transition écologique du territoire. Les travaux qui ont débuté cet été se poursuivront jusque fin 2022.  Le recours aux matériaux biosourcés pour l’amélioration thermique des logements devient une problématique majeure pour répondre aux enjeux sociaux et environnementaux actuels. En effet, la baisse des factures énergétiques et la réduction des émissions de gaz à effet de serre face au dérèglement climatique constituent une priorité pour les bailleurs sociaux. Depuis plus de cinq ans, Maisons & Cités est engagé dans une réflexion autour d’une alternative aux isolants classiques dans le cadre de la rénovation de son parc de logements. Après plusieurs expérimentations menées dans le bassin minier à travers les opérations Réafutur 1 & 2, ainsi que Rénochanvre, le bailleur a reconnu le béton de chanvre comme biomatériaux d’avenir, notamment dans le cadre de la rénovation d’habitations en briques, dominantes sur le territoire des Hauts-de-France.
 
Un projet pilote en France
 
D’un montant d’investissement de 800 000 €, le projet Pecquenchanvre constitue une nouvelle étape dans ce cheminement. Sur une période de 2 ans, 50 logements de la Cité Barrois à Pecquencourt seront ainsi rénovés en utilisant du béton de chanvre, à un rythme de 6 logements livrés chaque mois. Une étude scientifique sera menée en parallèle par le Cerema, l’Université Polytechnique des Hauts-de-France et l’Université Catholique de Lille afin de mesurer l’efficacité de la démarche écologique de l’opération. En complément, une étude sociologique sera réalisée afin d’analyser les pratiques et le ressenti des occupants. Pour l’heure, les retours des 1ers habitants ayant regagné leur logement rénové sont prometteurs : «Le recours au béton de chanvre comme isolant thermique assure une température ambiante idéale dans mon habitat. A la mi-novembre, je n’ai toujours pas allumé le chauffage », témoigne Corinne Sevin, bénéficiaire de l’opération Pecquenchanvre.  Si l’expérimentation est concluante, Maisons & Cités prévoit de rénover, à terme, 1000 logements en faisant appel à ce matériau biosourcé : un défi ambitieux et inédit de la part d’un bailleur social à travers l’Hexagone.
 
Bâtir une filière régionale du béton de chanvre d’ici 5 ans
 
Soutenue par la région dans le cadre de la Troisième Révolution Industrielle Rev3 et accompagnée par le CD2E et le cabinet Öpun, ce projet s’intègre par ailleurs dans une démarche plus globale baptisée « Hauts-de-Chanvre », qui tend à initier la création d’une filière du béton de chanvre dans les Hauts-de-France d’ici 5 ans. Le développement d’un marché du chanvre et d’une filière régionale de culture et de transformation constituerait en effet un formidable vecteur de développement économique pour les Hauts-de-France. Dans le Bassin minier, la naissance de cette filière pourrait s’accompagner du développement d’unités de préfabrication en local et ainsi générer de nouveaux emplois. De quoi contribuer à la renaissance de ce territoire. Mais pour y parvenir, le chemin est encore long et nécessite l’implication de tous les acteurs du territoire, tous secteurs confondus. Pour ce faire, Maisons & Cités travaille en étroite collaboration avec le CD2E, aussi bien sur les aspects de développement de la culture du chanvre sur le territoire que de la formation des entreprises de BTP à son usage.  « Il faut leur montrer que le modèle peut être rentable. C’est en créant le marché que l’on parviendra à rendre ce matériau compétitif et à oeuvrer pour la transition écologique du territoire », conclut Jean-François Campion, Président de Maisons et Cités.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
20 juillet 2023
Chryso lance un nouvel agent décapant béton, sans chlorure, au profil HSE élevé Chryso complète sa gamme de décapants béton pour le matériel avec la solution ChrysoGreenDecap 300, un nouveau produit qui se caractérise par son profile HSE particulièrement performant (biodégradable, sans odeur, conforme REACH) et une formulation sans chlorure.
Chryso lance un nouvel agent décapant béton, sans chlorure, au profil HSE élevé
3 janvier 2024
Une HX480 AL pour Demo TP Spécialisée dans la démolition,  Demo TP vient d’acquérir une HX480A L auprès du concessionnaire Serma BTP. Une machine de plus de 50 tonnes qui vient compléter son parc de plus de 20 machines Hyundai.
Une  HX480 AL pour Demo TP
3 janvier 2024
Johann Deurre élu président du collège SNPB de Nouvelle-Aquitaine Les adhérents de Nouvelle-Aquitaine du Syndicat National de Pompage du Béton (SNPB) ont élu Johann Deurre, 45 ans, pour présider les activités du collège SNPB de la région. Il succède ainsi à Julio Martins.
Johann Deurre élu président du collège SNPB de Nouvelle-Aquitaine
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola