Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
FR
|
EN
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Artisanat du bâtiment : un 4ème trimestre en croissance

Partager :
Artisanat du bâtiment : un 4ème trimestre en croissance
Par la rédaction, le 21 janvier 2021
Nos newsletters gratuites ›
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après un 1er semestre particulièrement difficile (-12 % au 1er trimestre puis –24 % au 2e trimestre) marqué par un arrêt des chantiers de près de 2 mois, l’activité de l’artisanat du bâtiment a redémarré progressivement au second semestre de 2020. L’année 2021 pourrait enregistrer une croissance entre 5 et 6 % dans l’artisanat du bâtiment qui s’apparenterait plus à un rebond technique qu’à une véritable reprise de l’économie d’avant la crise du Covid-19.

L’activité de l’artisanat du bâtiment a connu une hausse de + 0,5 % au 3e trimestre, puis s’est accélérée au 4e trimestre avec une croissance de 1,5 % portée notamment par la hausse de l’activité dans le neuf (+2,5 % contre +1 % au 3e trimestre) et un accroissement plus mesuré dans l’entretien amélioration (+1 % contre 0 % au 3e trimestre). La fin d’année 2020 a bénéficié d’un effet de rattrapage par rapport au 1er confinement. Selon l’enquête menée par la Capeb auprès de ses adhérents, 99 % des entreprises déclarent ainsi avoir pu poursuivre leur activité durant le deuxième confinement. Cette fin d’année a bénéficié d’un effet rattrapage suite au premier confinement : 74 % des entreprises déclarent une capacité de production supérieur à 90%. Cette dynamique permet ainsi de limiter la forte baisse de la croissance attendue sur l’année 2020 avec un résultat négatif de - 9 %, un chiffre relativement moins important que ne laissait présager la situation au 1er semestre. Cependant, la CAPEB reste prudente et alerte sur la baisse des autorisations et des permis de construire à prévoir dans les prochains mois qui va fortement peser sur cette dynamique de croissance. En effet, de décembre 2019 à novembre 2020, 389 000 logements ont été autorisés à la construction, soit 51 500 de moins qu’au cours des 12 mois précédents.
 
 « L’année 2020 a été complexe pour nos entreprises, tout particulièrement au premier semestre. Nos entreprises ont su s’organiser", souligne Jean-Christophe Repon, Président de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) , "après une année 2020 chaotique et une activité soutenue par les mesures gouvernementales, l’environnement économique en 2021 reste à ce stade encore incertain, notamment en ce qui concerne le pouvoir d’achat et la confiance des ménages. Toutefois, l’épargne accumulée des ménages ces derniers mois et la mise en place du Plan France Relance sont autant d’éléments qui pourraient soutenir l’économie du bâtiment dans les trimestres à venir. L’année 2021 pourrait alors enregistrer une croissance entre 5 et 6 % dans l’artisanat du bâtiment qui s’apparenterait plus à un rebond technique qu’à une véritable reprise de l’économie d’avant la crise du Covid. Si l’activité s’est accélérée au 2ème semestre, en revanche les marges des entreprises restent contraintes. Ainsi la situation financière des entreprises reste fragile. Il est important dans ce contexte exceptionnel que les organismes de cotation et de crédit adaptent leurs critères d’appréciation. ».
 
Le volume d’activité des entreprises artisanales du bâtiment progresse de 1,5 % au 4e trimestre 2020 (par rapport au même trimestre de l’année précédente) et ce, quelle que soit leur taille. L’activité d’entretien-rénovation enregistre quant à elle une croissance mesurée de 1 % au 4e trimestre 2020. Dans le même temps, les travaux d’Amélioration de Performance Énergétique du Logement enregistrent une légère hausse de 0,5 % égale au trimestre de l’année précédente. Une hausse de la croissance ce trimestre qui ne doit pas occulter un recul marqué de -9,3 % pour les entreprises de moins de 10 salariés et de -7,7 % pour les entreprises de 10 à 20 salariés sur l’année 2020.
 
Une croissance estimée entre 5 et 6% pour 2021
 
 « Les chefs d’entreprises redoutent en priorité un confinement total", ajoute J.C Repon, " on assiste à une sectorisation de l’économie entre ceux qui parviennent malgré tout à exercer leurs métiers et ceux qui en sont totalement empêchés. Une telle situation, tôt ou tard, si elle devait se poursuivre, pèsera sur le secteur du bâtiment. De la même manière, la montée du chômage et les baisses de revenus pourraient impacter l’activité de notre secteur. En revanche, nous fondons des espoirs sur la mise en oeuvre du plan de relance qui doit transformer les effets d’annonces gouvernementales en chantiers. Pour ce faire, nous saluons l’expérimentation pour deux ans de la qualification RGE-chantiers. Nous rappelons les autres demandes de la Capeb : poursuivre le travail engagé, à notre demande, de simplifier les dispositifs des CEE et de mettre en place sur le territoire des facilitateurs pour accompagner les entreprises au quotidien dans leurs demandes de qualifications RGE et de certificats d’économie d’énergie. Si, ce que je souhaite, la pandémie est maitrisée et si l’économie repart normalement, sans confinement partiel, 5000 emplois a minima pourraient être créés en 2021». Ainsi, l’année 2021 pourrait enregistrer une croissance entre 5 et 6 % dans l’artisanat du bâtiment qui s’apparente plus à un rebond technique qu’à une véritable reprise de l’économie d’avant la crise du Covid-19. En effet, le contexte économique étant tout à fait atypique, il est retenu ici des hypothèses de croissance et non pas la formulation de prévisions, comme habituellement.
 
Retrouvez sur LinkedIn Christine Raynaud, rédactrice en chef de Prescription Béton.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine Matériels avec son cahier Construction
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs. (+ son cahier Construction)
Découvrir
Acheter un numéro
  BTP ça tourne traverse les siècles
+ de vidéos BTP ça tourne
Dernier numéro
N° 334
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (22 €)
À lire également
[Grand format] Klubb : le ‘Made in France’ défie la Covid
[Grand format] Klubb : le ‘Made in France’ défie la Covid
Klubb aura démontré une grande résilience face à la crise économique et sanitaire. Adossé à son réseau solide de partenaires français et européens, à la réactivité sans pareille, le constructeur se targue d’avoir sauvé son année.
Gare du Nord : dépôt du permis de construire
Gare du Nord : dépôt du permis de construire
Suite à l’accord conclu le 23 novembre dernier entre la SA Gare du Nord, la Ville de Paris, la SNCF et SNCF Gare & Connexions, un permis de construire modificatif a été déposé auprès du préfet d’Ile-de-France le 4 janvier.
La Capeb et Geberit s’associent
La Capeb et Geberit s’associent
La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb), via sa filiale Béranger Développement, et Geberit, spécialiste sur le marché des technologies sanitaires et des équipements de salles de bains en céramique, ont signé un partenariat pour accompagner les entreprises artisanales du bâtiment dans la promotion de solutions sanitaires proposées par Geberit.
Bouygues Bâtiment Île de France décroche la rénovation de Gare du Nord
Bouygues Bâtiment Île de France décroche la rénovation de Gare du Nord
Un mois après le dépôt du permis de construire modificatif, StatioNord a désigné Bouygues Bâtiment Ile-de-France « constructeur pressenti » pour le projet de transformation de Gare du Nord, à Paris. 
Premys : « Privilégier les pièces d’usures interchangeables »
Premys : « Privilégier les pièces d’usures interchangeables »
Les perspectives sont bonnes du côté de Premys (filiale de Colas), pour l’heure peu inquiété par la crise. Les investissements dans le matériel ont continué, et continueront, portés par les exigences environnementales et la transition numérique. Le choix des outils de déconstruction, simples à l’usage et à maintenir, reste dicté par le réseau et le service des fournisseurs. Explications de Romain Rousselot, directeur adjoint Matériel de Colas Territoire Île-de-France Normandie et Aximum. 
Vestack : une levée de fonds de 2,6 M€
Vestack : une levée de fonds de 2,6 M€
Vestack, société spécialisée dans la conception et la construction hors-site de bâtiments en matériaux biosourcés, annonce une levée de fonds de 2,6 millions d’euros. Ce tour de table a été mené par la société de gestion Karista (via le Paris Region Venture Fund), accompagnée de Business Angels.
Liebherr Grues à Tour : « Un nouveau site pour la location, toujours à Saint-Priest »
Liebherr Grues à Tour : « Un nouveau site pour la location, toujours à Saint-Priest »
Liebherr Grues à Tour a bien su gérer cette année si particulière qui termine avec un niveau d’activité sensiblement comparable à celui de 2019, année record en CA. Le constructeur démarre très bien 2021 avec notamment des ventes « surprises » de grues à tour qui viennent compléter un carnet de commande déjà fourni. Un nouveau modèle de MK à dévoiler, et le renforcement du réseau de location en direct consisteront d’intéressantes occupations. 
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
Bio360
24 Mars 2021
EuroRail Hub DIGITAL
24 Mars 2021
Rencontres Produrable - 100 % Digital
29 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur / Dessinatrice du bâtiment
- Mécanicien(ne) d'atelier et de chantier en matériels-BTP-
- Ingénieur / Ingénieure d'études en génie climatique
- Conducteur / Conductrice de travaux publics
+ d’offres
Vous cherchez un métier, un emploi, découvrez sur notre site emploi nos reportages sur des profils métiers.
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.