Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

[ Tribune ] « La rénovation énergétique : une priorité, mais attention aux arnaques »

Partager :
[ Tribune ] « La rénovation énergétique : une priorité, mais attention aux arnaques »
Par David Bismuth, directeur général eco environnement, le 22 septembre 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Plus que jamais, le sujet lié à l’écologie et à la modernisation de l’habitat se positionne comme une priorité à l’échelle nationale. Largement soutenus par le législateur, les projets liés à l’isolation des bâtiments précaires (combles, façades, etc.) ont ainsi fortement cru ces dernières années et plusieurs milliers de ménages modestes ont ainsi pu gagner en confort de vie. Oui, mais voilà, derrière un simple constat chiffré se cache une triste réalité : le nombre d’arnaques mis en évidence par les consommateurs.

L’appât du gain qui aiguise les convoitises

Derrière des promesses alléchantes qui proposent à des ménages en situation précaire d’isoler leurs habitations quasi gratuitement, nombre de sociétés se sont créées à la hâte avec un manque d’expertise et une volonté de tromper purement et simplement les consommateurs. Ce phénomène a pris une telle ampleur que les pouvoirs publics se sont emparés du sujet pour faire le tri parmi les acteurs du marché. On ne peut que se réjouir de cette action qui va assainir le marché et permettra aux réels experts du secteur de travailler efficacement et d’accompagner les consommateurs dans leurs travaux de rénovation énergétique. 

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Des conséquences importantes pour le consommateur

Parmi les désagréments constatés auprès des ménages ayant confié leur chantier à des entreprises indélicates, on note notamment des travaux d’isolation réalisés à la va-vite, inachevés, inefficaces, disgracieux, etc. La conséquence est d’importance, car les ménages sont amenés à démonter les aménagements réalisés et à réaliser un nouveau chantier à leurs frais. Au-delà de ces éléments, les sociétés ayant réalisé les travaux n’ont pas hésité à surfacturer, voire à déclarer des surfaces d’intervention supérieures à celles réalisées. Bref, de véritables arnaques. 

Bien vérifier les compétences et l’antériorité des intervenants

Les consommateurs doivent donc faire preuve de vigilance et vérifier à qui ils confient leur chantier : antériorité de l’entreprise, chiffre d’affaires, réalisations, échanges avec les clients, certifications métiers obtenues par l’entreprise. Ce travail est nécessaire et fondamental afin de ne pas être dupé et de s’appuyer sur de véritables experts de la rénovation énergétique. 

Au-delà de ces éléments, il est aussi important que les acteurs de la filière rénovation énergétique se mobilisent et se fédèrent pour donner plus de visibilité à leur savoir-faire, référencer des structures responsables et donc fassent le tri sur le marché en écartant les acteurs sulfureux et sujets à caution. Cette mouvance permettra au marché de regagner ses lettres de noblesse et d’accomplir une réelle mission d’intérêt général en accompagnant les plus vulnérables et les bailleurs sociaux dans leurs projets de rénovation énergétique. Un sujet sensible aujourd’hui posé comme une priorité stratégique par le gouvernement. 
 

David Bismuth, directeur général eco environnement
  Des bactéries pour dépolluer la terre
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
« Il n’y a jamais eu autant d’incitations à la rénovation énergétique »
« Il n’y a jamais eu autant d’incitations à la rénovation énergétique »
Expert dans la distribution de primes énergie en France, PrimesEnergie.fr suit forcément de très près les annonces du gouvernement relatives à la rénovation énergétique des bâtiments. Si l’extension de MaPrimeRenov n’est pas une surprise, car déjà engagée avant la crise, les quelque deux milliards alloués aux bâtiments privés sont une vraie bouffée d’oxygène pour les professionnels de la construction. Il faudra néanmoins en passer par la contrainte pour accélérer le processus.
[Tribune] « MaPrimeRénov’ doit bénéficier de mesures complémentaires »
[Tribune] « MaPrimeRénov’ doit bénéficier de mesures complémentaires »
La Ministre du Logement Emmanuelle Wargon, dévoilait ce week-end les contours plus précis de MaPrimeRénov’. Effy, premier spécialiste de la rénovation énergétique auprès des particuliers, salue l’ouverture de l’aide à tous les ménages et sa plus grande progressivité grâce aux barèmes de prise en charge selon les niveaux de revenus. Le groupe attend désormais des mesures concrètes quant au financement du reste à charge des travaux, aux contrôles systématiques des chantiers subventionnés et à la bonne maîtrise de l’enveloppe budgétaire. « Nous nous réjouissons de l’ouverture à tous de MaPrimeRénov’ avec des barèmes progressifs. Il est désormais indispensable de protéger le dispositif des charlatans en instaurant des contrôles systématiques sur chantier : leur coût est faible par rapport au montant de la subvention ! Par ailleurs, l’utilisation de l’enveloppe budgétaire devra être régulièrement communiquée afin d’éviter les coups d’arrêt brutaux et permettre que le dispositif soit piloté plus rigoureusement en transparence avec la filière. Enfin, au-delà des subventions, il ne faut pas oublier d’apporter des réponses à la question du financement du reste à charge. » Pour Effy, 3 actions complémentaires assureront la réussite de MaPrimeRénov’ auprès des Français Renforcer les contrôles sur les chantiers et prévoir une enveloppe budgétaire pour les financer Afin d’éviter que l’ouverture de MaPrimeRénov’ ne fasse le jeu des margoulins, il est indispensable de renforcer les contrôles sur les travaux aidés et de prévoir une enveloppe budgétaire dédiée à ces contrôles. Un contrôle sur site coûte moins de 200 € pour une subvention de plus de 5 000 € en moyenne. Assurer un pilotage budgétaire rigoureux et transparent Pour assurer l’efficacité du dispositif et éviter les à-coups, un pilotage rigoureux des dépenses sera nécessaire. Cela doit passer par une communication transparente régulière sur l’utilisation du budget (en engagements et en versements par type de travaux et catégorie de revenus). Accélérer sur les mesures pour faciliter le financement du reste à charge, avec notamment des incitations en faveur de l’éco PTZ L’existence de 4 taux d’écrêtement implique des restes à charge situés entre 10 et 60 %. La question de leur financement via des dispositifs bancaires n’est pas abordée dans le Projet de loi de finances. Il est essentiel de l’y intégrer.
Deepki : « Déployer un plan d'action agile, s'appuyant sur la data »
Deepki : « Déployer un plan d'action agile, s'appuyant sur la data »
Face au plan France Relan, Deepki, start-up exploitant les données existantes de ses clients pour optimiser la gestion de leur parc immobilier et engager la transition énergétique et digitale, appelle à passer à l'action rapidement, en faisant appel au "Test & Learn".
EnerJ-Meeting : êtes-vous prêts pour la règlementation 2020 ?
EnerJ-Meeting : êtes-vous prêts pour la règlementation 2020 ?
Le 6 février prochain, on attend environ 2 000 participants à la 4e édition d'EnerJ-Meeting Paris. Les décideurs et donneurs d’ordre, industriels et jeunes pousses entendent partager leurs expériences sur la future règlementation 2020 et les tendances énergétiques et environnementales en construction et rénovation.
Le Grand Chalon veut rénover grandes copropriétés et maisons individuelles
Le Grand Chalon veut rénover grandes copropriétés et maisons individuelles
Au sein de la Communauté d’Agglomération du Grand Chalon, 5 résidences situées à Chalon-sur-Saône vont voter la réalisation de travaux de rénovation énergétique, alors que les propriétaires des pavillons de 3 lotissements vont envisager le lancement d’appels d’offres groupés portant sur des travaux d’amélioration énergétique et d’adaptation du bâti.
La base vie de chantier du futur selon le groupe Ramery
La base vie de chantier du futur selon le groupe Ramery
En septembre dernier, le groupe Ramery lançait son tout premier projet de co-design. Objectif : imaginer, avec tout un écosystème, la base vie de chantier du futur.
Coronavirus : l’industrie cimentière mobilisée face à la crise
Coronavirus : l’industrie cimentière mobilisée face à la crise
Alors que le pays traverse une crise sanitaire sans précédent, liée à l’épidémie du COVID-19, les entreprises du secteur cimentier, représentées par le Syndicat Français de l’Industrie Cimentière (SFIC), se mobilisent afin de préserver la santé de leurs salariés tout en assurant la continuité de service à leurs clients.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
FEDEREC, L’industrie du recyclage : quel plan de relance ?
29 Octobre 2020
Intersol 2020
3 Novembre 2020
bauma CONEXPO INDIA
3 Novembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Chef d'équipe gros oeuvre
- Assistant conducteur / Assistante conductrice de travaux
- Manoeuvre de chantier
- Ingénieur / Ingénieure ouvrages d'art
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.