Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Bâtiment : 72 % des chantiers ont repris

Bâtiment : 72 % des chantiers ont repris
Par la rédaction, le 18 mai 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le réseau des CERC (observatoires régionnaux de la filière construction) vient de livrer les résultats du suivi qu’il réalise chaque semaine à la demande de la CAPEB et de la FFB afin de mesurer la reprise des chantiers et de l’activité des salariés. Premier indicateur : 72 % des chantiers de bâtiments ont repris au 15 mai.

La dernière note réalisée par le réseau des CERC présente les résultats de l’enquête, menée auprès de 1 416 entreprises du Bâtiment, intervenant sur 12 278 chantiers. Un redémarrage progressif des chantiers depuis la parution du guide OPPBTP de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction.
Au regard du chiffre avancé de 72 %, le gouvernement se veut quant à lui optimiste, et mise sur une reprise totale des chantiers d’ici à fin mai, selon les propos tenus par Julien Denormandie, ministre du Logement, au micro d’Europe 1 hier. Un optimiste qui n’est pas forcément partagé par la FFB. Car outre les préconisations de sécurité sanitaire, d’autres difficultés sont à considérer, comme l’approvisionnement en matériels et matériaux, des difficultés de l’ordre décisionnelles puisque l’accord de l’ensemble des parties prenantes est nécessaire, mais aussi économique, avec la prise en compte des surcoûts.

La reprise des chantiers
L’enquête réalisée a mis révélé un niveau de fonctionnement des chantiers de l’ordre de 72 % au 12 mai, contre 53 % au 5 mai 2020. On notera que ce sont les chantiers du gros œuvre qui ont le plus repris, avec 81 %, alors que ceux qui concernent le second œuvre, sont à 70 % de reprise.
Quant à la répartition de ces chantiers en France, la Bretagne affiche une part à 82 %,alors que l’ile de France avec 54 % ferme la marche.
Sur ces 72 % de chantiers ouverts, 37 % affichent un niveau d’activité normal, alors que le niveau était de 22 % au 5 mai.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Nature des chantiers à l’arrêt
36 % des chantiers actuellement à l’arrêt sont sous maitrise d’ouvrage publique, contre 31 % au 5 mai 2020. Les chantiers de second œuvre représentent 64 % des chantiers à l’arrêt, un peu plus que pour le gros œuvre (61 %).

Les perspectives de reprise
33 % des chantiers à l’arrêt pourraient reprendre à partir du 18 mai 2020. 59 % des chantiers de gros œuvre pourraient reprendre, avec une plus grande progression du second œuvre (68 %). Si on analysé par région, c’est la Bretagne qui auraient les meilleures perspectives de reprise.

Conséquences sur l’emploi
76 % de l’ensemble des ETP (salariés et intérim) d’avant crise ont repris une activité au 12 mai, contre 57 % au 5 mai. Le niveau d’emploi pour les chantiers de gros œuvre est de 81 % alors qu’il est de 74 % pour ceux du second œuvre. La répartition par régions est quant à elle en train de gommer les disparités.

La confiance revient peu à peu…
67 % des entreprises ont confiance en la reprise de leur activité. Ils étaient 58 % au 5 mai 2020. Une confiance qui se rétablie donc doucement, car 8 % n’ont encore pas du tout confiance.

Suivi de l’activité partielle dans la construction
La part des salariés de la construction qui ont fait l’objet d’une demande d’activité partielle représente 11 % (d’après le DARES, tableau de bord sur le marché du travail durant la crise sanitaire). Elle était de 14,4 % au 1er avril 2020.
Entre le 4 et le 11 mai 2020, la part des salariés du secteur Construction faisant l’objet d’une demande d’activité partielle a augmenté de 2 %.
60 % des salariés du secteur Construction ayant fait l’objet d’une demande en mars ont effectivement été placés en activité partielle. Des chiffres non définitifs, car toutes les demandes d’indemnisation pour le mois de mars n’ayant pas encore été déposées.

Les niveaux régionaux sont le reflet d’une situation à un instant t et sont à considérer dans leur globalité, par rapport à une moyenne. Les évolutions entre 2 vagues sont donc à analyser avec précaution. Source : Enquête Réseau des CERC du 12 mai 2020 / CAPEB, FFB
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Cemex : une initiative pour économiser la ressource minérale
Cemex : une initiative pour économiser la ressource minérale
Cemex déploie un nouveau processus d'exploitation sur sa carrière de roche massive de calcaire de Brie, à Pécy, en Seine-et-Marne. Une innovation permettant d'améliorer la valorisation de son gisement de 62 % à 73 % et d'économiser les ressources minérales, soit 55 000 tonnes en 2020.
Potain dévoile la MDT 489 avec une capacité élevée et de faibles coûts d'exploitation
Potain dévoile la MDT 489 avec une capacité élevée et de faibles coûts d'exploitation
La nouvelle grue topless Potain MDT 489 de Manitowoc comble le vide entre les modèles populaires MDT 389 et les MDT 569. Idéale pour les projets de construction et d'infrastructure à grande échelle ainsi que pour les chantiers navals et mines avec de lourdes charges à manipuler.
Orano DS accélère sa digitalisation
Orano DS accélère sa digitalisation
Orano a signé des contrats pluriannuels d’un total de près de 10 millions d’euros entre sa filiale Orano DS, qui compte 5 000 salariés en France, et quatre éditeurs pour le déploiement de solutions informatiques destinées à accélérer la transformation digitale du groupe. 
Nouveaux concepts de modules Beissier pour l'apprentissage des enduits
Nouveaux concepts de modules Beissier pour l'apprentissage des enduits
Le spécialiste des enduits Beissier accompagne les artisans en entreprise en proposant désormais des formations d'1/2 journée.
Eiffage Démolition : « Avancer sur le thème du réemploi »
Eiffage Démolition : « Avancer sur le thème du réemploi »
Comme ses confrères, Eiffage Démolition a eu à déplorer un coup d’arrêt à ses activités lors du premier confinement. Depuis le mois de mai, la filiale démantèlement et démolition du groupe Eiffage rattrape le temps perdu. Au point que 2020 devrait s’achever sur un exercice stable, quoiqu’en léger recul. 2021 s’annonce déjà bien chargée : la loi Agec suscitant de nombreux questionnements. 
Yterres et Yprema : de l'évacuation de terres inertes à la livraison de matériaux
Yterres et Yprema : de l'évacuation de terres inertes à la livraison de matériaux
Après un peu plus d'un an d'activité, Yterres exprime tout son potentiel en matière de gestion des évacuations de terres. Allié à la société Yprema, celle-ci peut directement fournir aux entreprises des matériaux recyclés, juste après leurs travaux de terrassement.
Une deuxième AC 45 City pour Maximum Kran
Une deuxième AC 45 City pour Maximum Kran
Cette deuxième grue faisait partie d'une «commande groupée» du groupe MAXIKraft, portant sur un total de quatre de ces grues pour ses filiales Treffler et Maximum, qui ont reçu chacune deux unités.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.