★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneBÂTIMENT - GROS OEUVRE

La région Auvergne-Rhône-Alpes mobilisée pour l’innovation

Par Veronica Velez. Publié le 20 novembre 2017.
La région Auvergne-Rhône-Alpes mobilisée pour l’innovation
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Née en 2015 à l’initiative de la région Auvergne-Rhône-Alpes, IDfriches a pour mission de reconvertir des sites en friche, délaissés depuis longtemps, pour y développer de nouvelles plateformes économiques, innovantes et dynamiques. C’est dans ce cadre, que l’ancien camp des Fromentaux, dans l’Ain, va entamer sa reconversion vers sa deuxième vie.
 
Financée par des fonds européens FEDER et portée par 4 réseaux professionnels (Axelera, Indura, Cerf et Envirhônalp), IDfriches va pouvoir faciliter et soutenir les projets de reconversion de friches, souvent longs et coûteux, pour en faire des sites propices au développement économique. 20 opérations de cette réhabilitation sont prévues jusqu’en 2023, le site de l’ancien camp des Fromentaux sur la plaine de l’Ain en fait partie. Les travaux viennent donc d’être lancés sur ce qui représente l’un des plus importants chantiers de requalification de ce type, et surtout, un enjeu énorme pour la région.
La friche des Fromentaux entame sa mutation
Situé sur les communes de Saint-Maurice-de-Rémens, Chazey-sur-Ain et Leyment, le camp militaire des Fromentaux, anciennement dédié au stockage des munitions d’artillerie, avait cessé son activité en 2004. D’une superficie de 114 ha, le site se prépare à accueillir deux grandes initiatives. La première, sur 77 ha, est la plateforme d’essais Transpolis, un lieu dont la vocation sera d’accueillir les expérimentations tournées vers la mobilité dans la ville du futur, en lien avec le véhicule industriel et le bus. Initiée par le pôle de compétitivité LUTB, l’IFSTTAR, et soutenue par la région Rhône Alpes, ce projet devrait voir le jour fin 2018. Puis, en 2020, sur les 37 ha restants, c’est un technopôle dédié à l’espace public, l’ACMUTEP, qui ouvrira ses portes, soutenu par la communauté de communes de la Plaine de l’Ain, en partenariat avec le LabEx IMU et Indura. Cette initiative a été imaginée comme un accélérateur de solutions d’avenir pour l’espace public dans la ville du futur. Avec un plateau technique, un campus et un centre de formation, l’ACMUTEP favorisera l’émergence de solutions innovantes, ainsi que leur diffusion.
Un « laboratoire chantier » à ciel ouvert
Pour le projet de l’ACMUTEP, pas question de prévoir un chantier classique. Expérimentations, démonstrations et approches scientifiques, le Groupe Brunet en charge des travaux fait ainsi la part belle à l’innovation. À travers ses 3 filiales, SFTP, Odissée, et Zest, l’entreprise du Bugey développe des solutions innovantes dans les domaines du désamiantage, de la photogramétrie par drone et de la base de vie autonome. Choisie pour son engagement actif dans l’innovation et la maîtrise opérationnelle de techniques de pointe, l’entreprise du Bugey est également précurseur dans son engagement environnemental puisqu’elle a développé une charte de l’éco-aménagement qui vise à générer le moins de nuisances possible sur un chantier.
Portés par toute une région, ces projets ambitieux visent à attirer tous les talents locaux, mais pas seulement, puisqu’à plus long terme, le défi est de devenir une vitrine de l’innovation à l’échelle de l’Europe.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
La RSE au cœur de la stratégie du groupe fischer 
16 décembre 2022
La RSE au cœur de la stratégie du groupe fischer  Groupe international avec 50 filiales dans plus de 30 pays fischer partage et porte des valeurs communes qui sont l’innovation la responsabilité le sérieux. Véritable philosophie du groupe, elles sont le pilier de sa démarche RSE.
Ligne 18 : le béton bas carbone pour un ouvrage plus durable
7 novembre 2022
Ligne 18 : le béton bas carbone pour un ouvrage plus durable 35 km de métro automatique dont 14 km de métro aérien seront réalisés sur la ligne 18 du Grand Paris Express (GPE). Construit à 30 m au-dessus de la Nationale 118, le viaduc menant d’Orly à Palaiseau constitue la première section aérienne du Grand Paris Entreprise et fait largement appel au béton bas carbone pour sa réalisation.
14ème édition du salon Architect @ Work
17 septembre 2021
14ème édition du salon Architect @ Work La 14ème édition du salon Architect @ Work se tiendra les 23 et 24 septembre 2021 au Paris Event Center sur le thème « Paris 2021 : Bio-Logiques ».
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola