Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Carrières > Sylvestre : j'ai cru voir de gros Kleemann
CARRIÈRES

Sylvestre : j'ai cru voir de gros Kleemann

PUBLIÉ LE 14 MARS 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Sylvestre : j'ai cru voir de gros Kleemann
Crédit : Kleemann
Pas moins de trois nouveaux broyeurs à percussion mobiles, et une installation de criblage, tous de marque Kleemann ont été mis en service l’été dernier au sein du groupe Sylvestre, dans le sud de la France.

La société Sylvestre est une entreprise familiale du sud de la France qui emploie près de 80 personnes sur différents sites. Les domaines d’activité sont ici très variés, allant de l’exploitation en carrière à diverses opérations de recyclage. En ce qui concerne l’extension de son parc de machines, Sylvestre a fait un grand bon en avant avec l’acquisition de trois broyeurs à percussion mobiles MOBIREX MR 110i EVO2 avec crible intégré à deux étages et une installation de MOBISCREEN MSC 953i EVO, destinés à différents sites.

Crible intégré à deux étages en service

Du calcaire est broyé dans la carrière de Robion. Ce matériau est très tendre, fin et a tendance à générer de la poussière. D’autre part, il peut être aussi collant, en particulier en présence d’humidité durant l’hiver, ce qui peut poser des problèmes pour le processus de broyage et de criblage. La nouvelle installation en service dans la carrière de calcaire se compose d’un MOBIREX MR 110i EVO2 avec crible intégré à deux étages et de l’installation de criblage MOBISCREEN MSC 953i EVO. Ce train d’installations permet de traiter un grand nombre de produits différents : À partir du matériau d’alimentation 0–400 mm, une granulométrie de 0–30 mm ou 0–63 mm est séparée durant le précriblage. Juste après le processus de broyage, le MR 110i EVO2 évacue via le crible intégré à deux étages la granulométrie de 22–50 mm, qui est employée pour différentes applications de calcaire industrielles. Le mélange minéral de taille 0–22 mm est amené sur l’installation de criblage, les produits surclassés supérieurs à 50 mm restent dans le circuit fermé du MR 110i EVO2 et repassent une nouvelle fois par le processus de broyage. L’installation de criblage à trois étages sépare une taille 0–22 mm en quatre granulométries finales classifiées : les fractions 0–4 mm, 6–16 mm et 16–22 mm sont utilisées directement pour la production de béton, celle de 4–6 mm est employée dans différentes applications de génie civil. Les deux matériels Kleemann sont interconnectés, permettant ainsi une communication des machines tant au niveau des arrêts d’urgence éventuel que la gestion automatique du flux des matériaux.

Processus allégé, coûts réduits

Jusqu’ici, un broyeur à percussion avec deux installations de criblage et une surface de criblage de 12 m² étaient déployés. Malgré la surface de criblage plus petite (9,5 m²), le nouveau train d’installations fournit le même débit, avec une machine en moins. Cette dernière devant être ravitaillée en carburant et entretenue, avec en outre une consommation déjà faible, le nouveau choix permet de réduire sensiblement les coûts de production. « Avant, nous devions faire quotidiennement le plein de 300 l de carburant. À présent, nous ne faisons qu’un plein de 500 l tous les deux jours », selon Marion Daffos, responsable d’exploitation pour les carrières. « Nous économisons donc 50 l par jour et écourtons aussi les temps d’immobilisation, grâce à la fréquence moindre de ravitaillement en carburant. » En fin de compte, le nouveau train d’installations convainc grâce à une capacité allant jusqu’à 2 500 tonnes par jour.

Utilisation en recyclage

Sur deux autres sites, les broyeurs à percussion MOBIREX MR 110i EVO2 sont confrontés à des défis très différents liés au traitement de matériau de recyclage. Le broyeur est alimenté avec des gravats mélangés de taille 0–600 mm. L’installation en service est la même que pour le calcaire, mais elle est équipée d’un séparateur à air éprouvé qui sépare de manière fiable les substances légères telles que le bois ou le plastique. Réduisant au passage les besoins en travaux fastidieux de tri manuel. En outre, la mobilité de l’installation s’avère payante aussi bien en carrière, où des déplacements sont parfois nécessaires, que dans le recyclage, où Sylvestre effectue des opérations de broyage pour le compte de certains clients.

Grande maniabilité 

Ce que Marion Daffos met particulièrement en avant, c’est la très grande facilité d’utilisation : « Pour nos employés, le travail est devenu nettement plus confortable. Toutes les pièces sont bien accessibles, on a beaucoup de place pour travailler. » Grâce au concept de commande intuitif SPECTIVE, même les opérateurs ne connaissant pas la commande peuvent facilement piloter les installations de broyage. « Une fonctionnalité géniale est l’affichage en cas de panne du composant directement responsable. Ceci écourte sensiblement la recherche des défauts et ainsi les temps d’immobilisation associés », selon Marion Daffos.

 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
Wirtgen dégaine à tout va à Hillhead
Wirtgen dégaine à tout va à Hillhead
Kleemann : un concasseur à percussion pour le recyclage
Kleemann : un concasseur à percussion pour le recyclage
Kleemann décroche un German Design Award
Kleemann décroche un German Design Award
Tous les articles Carrières
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS