Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Terrassements > Charier, NGE et CDES restaurent le lit de la Loire
TERRASSEMENTS

Charier, NGE et CDES restaurent le lit de la Loire

PUBLIÉ LE 19 OCTOBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Charier, NGE et CDES restaurent le lit de la Loire
Crédit : NGE
Le groupement constitué de Charier, NGE et sa filiale Guintoli, ainsi que CDES, s’emploie à restaurer le lit de la Loire pour le compte de Voies Navigables de France (VNF). 

La Loire a fait l’objet au cours des XIXème et XXème siècles de nombreux aménagements pour exploiter ses ressources et améliorer sa navigabilité. Ceux-ci ont entrainé, entre Nantes et les Ponts-de-Cé, l’enfoncement du lit du fleuve, avec des conséquences dommageables sur le fonctionnement et la morphologie du fleuve lui-même et des impacts multiples sur les milieux naturels et la biodiversité. 

Après avoir réalisé les travaux du premier secteur entre les communes de Montjean-sur-Loire et Ingrandes-Le-Fresne-sur-Loire, terminés en 2021, les équipes du groupement composé de Charier et Guintoli pour les travaux terrestres et de CDES pour les travaux fluviaux, ont démarré en août 2023 les travaux du secteur B sur les 10 kilomètres entre Anetz et Ancenis. 

Les travaux consistent à l’abaissement, la réduction ou la suppression des épis de navigation pour redonner de la mobilité au chenal d’étiage et libérer les sédiments afin qu’ils se déposent là où le lit du fleuve s’est trop creusé. Sur ce secteur B, les travaux se déroulent en différentes phases sur deux saisons : 

Phase 1 : Création des accès pour atteindre les 10 groupes d’épis concernés. 
Phase 2 : Raccourcissement, remodelage ou suppression des épis. Les enrochements qui les composent seront criblés pour être réutilisés sur ces mêmes épis. Les excédents pour les plus gros éléments d’enrochements criblés sont transférés sur le futur secteur C qui consistera à créer un duis (une digue sous-marine). Les excédents d’enrochements de taille moyenne seront revalorisés à proximité des travaux. Le sable contenu dans les épis retrouvera sa place au fond de la Loire. 
Phase 3 : Durant la période hivernale, évacuation des plus gros éléments d’enrochements par voie fluviale. 

Co-financeurs du projet, outre VNF : 

-Etat 
- Agence de l’eau Loire-Bretagne
- Région des Pays de la Loire 
- Union Européenne 
- Avec la participation d’AXA France 


 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Canal Seine Nord : Quand l’Oise fonce vers son nouveau lit
Canal Seine Nord : Quand l’Oise fonce vers son nouveau lit
Avec PermeaPark, l’eau se fraie un chemin dans l’enrobé
Avec PermeaPark, l’eau se fraie un chemin dans l’enrobé
Pour Propel, la sobriété fait loi
Pour Propel, la sobriété fait loi
A Tours, l’ancien bâtiment de l’ESCEM n'est plus
A Tours, l’ancien bâtiment de l’ESCEM n'est plus
Tous les articles Terrassements
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS