Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Terrassements > Des stabilisateurs tractés chez Bomag
TERRASSEMENTS

Des stabilisateurs tractés chez Bomag

PUBLIÉ LE 20 JANVIER 2022
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Des stabilisateurs tractés chez Bomag
Le RS 300 de Bomag possède des panneaux latéraux réglables en hauteur avec patins. La profondeur de fraisage peut être réglée librement jusqu’à 50 cm à l’aide d’un système hydraulique. Crédit : Bomag
Une nouvelle gamme de matériels de stabilisation fait son apparition Chez Bomag avec en chef de file les stabilisateurs tractés RS 250 et RS 300.

Ces machines, qui présentent une largeur de travail de 2,5 m et une profondeur de travail jusqu’à 40 cm ou 50 cm, sont spécifiquement conçus pour une utilisation flexible dans le domaine de la stabilisation des sols, ainsi que pour la construction de routes et d’allées. Ces concentrés de
puissance sont entraînés par l’arbre de prise de force arrière d’un tracteur d’une puissance de 200 à 300 ch ou de 300 à 450 ch.

Derniers nés de la gamme Bomag, ils sont des engins de traction et de propulsion. Couplés à des outils attelés parfaitement coordonnés, ils se montrent également convaincants pour les travaux de terrassement
lourds. Les nouveaux stabilisateurs tractés RS 250 et RS 300 comblent en effet un vide dans la flotte des entreprises de construction et des prestataires en quête d’un tracteur flexible et économique pour la stabilisation et le malaxage des sols.

Ces engins légers et maniables constituent un complément idéal, notamment sur les petits chantiers, mais pas uniquement. Ils garantissent une exploitation encore plus efficace des tracteurs. La stabilisation des sols constitue un exemple-type d’utilisation : dans ce cas de figure, le tracteur peut désormais être utilisé en continu et de manière polyvalente comme engin de traction pour un épandeur de liant, une citerne d’eau et un stabilisateur tracté.

« Dans le cadre de la stabilisation, le remplacement des sols non porteurs est inutile. La stabilisation constitue donc généralement un meilleur choix, tant sur le plan économique qu’écologique, que l’évacuation de sols réutilisables. C’est aussi ce qu’exige la législation sur l’économie circulaire. En mélangeant des liants tels que la chaux, cette méthode permet d’éliminer l’humidité du sol sur site et d’en améliorer ainsi les propriétés de compactage et la résistance. Un juste dosage de ciment et d’eau pour leur hydratation permet de rendre durablement porteurs, solides et résistants au gel même des sols qui ne le sont pas, et ce à moindre frais. Avec nos nouveaux stabilisateurs tractés, la technologie Bomag pour le malaxage et la stabilisation peut désormais être déployée de façon encore plus simple et flexible, y compris sur de petits chantiers », développe Sebastian Ibald, responsable produits chez Bomag.

Concrètement, la transmission de puissance optimisée et une technologie de coupe performante sont ici associées à des porte-outils bien pensés et faciles d’entretien. Tout ceci garantit une puissance de malaxage maximale, des surfaces fraisées régulières et une consommation de carburant
comparativement réduite. 

Profondeur de malaxage variable jusqu’à 50 cm

Disponible dans deux catégories de puissance, le RS 300 (pour des tracteurs de 300 à 450 ch) convient aux interventions de grande ampleur dans le domaine de la stabilisation, de la restauration des sols et de la construction de routes. Le RS 250, plus léger et encore plus compact, pour des tracteurs de 200 à 300 ch, est un bon choix pour la réalisation d’allées,
pour le remblai de digues ou pour les talus et les remblaiements.

Contrairement aux grands engins de stabilisation / recyclage automoteurs, les nouveaux stabilisateurs tractés dépendent du tracteur comme engin de propulsion ; ils sont mus par l’intermédiaire de l’arbre de prise de force arrière, et ce à une vitesse d’entrée de 1 000 tr/min. L’accouplement s’effectue au moyen d’un attelage à 3 points (catégorie 3 ou 4).

Dans le cas du RS 250, il est possible de faire varier facilement la profondeur de fraisage jusqu’à 40 cm grâce à la barre de traction hydraulique inférieure. Le RS 300 offre encore plus d’options de réglage : l’inclinaison peut être toujours parfaitement corrigée par le bras de traction hydraulique supérieur ; les panneaux latéraux, réglables en hauteur indépendamment l’un de l’autre avec patins, permettent un réglage libre
de la profondeur de fraisage jusqu’à 50 cm maximum. La transmission de puissance au rotor est assurée par une prise de force, une boîte de vitesses et un entraînement bilatéral par chaînes dans un bain d’huile sur le RS 250 ou par deux courroies de transmission en quatre parties (Power Belts) sur le RS 300.

Grande puissance de malaxage

La chambre de malaxage est particulièrement robuste et le capot est entièrement conçu dans un acier résistant à l’usure d’une dureté de 400 HB. Un grand volet arrière à réglage hydraulique assure un degré de concassage optimal et une qualité de malaxage exceptionnelle. Sur le modèle RS 300, des pics extra-larges d’un diamètre de 25 mm progressent sur un grand rotor d’un diamètre de presque 1,5 m – pour une grande efficacité et une vitesse de progression élevée dans les sols cohérents.

La géométrie spéciale et l’agencement des doubles pics génèrent un effet de pelle qui assure un traitement optimal des sols cohérents et un bon malaxage. Les sols fortement compacts sont d’abord découpés avec le bord du godet pour pouvoir ensuite être brassés correctement. Cela se traduit en outre par une consommation minimale de carburant à faible vitesse. Les pics longue durée du RS 300 couvrent un large éventail d’applications. Avec sa base vissée, le système de porte-outils à
double pic éprouvé permet de procéder à des remplacements et à des
réparations rapidement et sans complications.

Le RS 250 mise sur le porte-outil éprouvé BMS15L, un porte-outil extrêmement fin qui accueille des pics en carbure de qualité d’un diamètre de 22 mm. Le petit stabilisateur peut être équipé de différents types de pics : pour les sols cohérents, il est recommandé d’utiliser les pics BRT 04 ; les pics BRT 02 sont particulièrement adaptés au gravier et aux sols sablonneux, tandis qu’avec les pics BRT 01, le stabilisateur tracté peut fraiser même les enrobés.

Injection d’eau en option pour une hydratation optimale

Pour une hydratation optimale du ciment, un système d’injection d’eau directement dans la chambre de malaxage est disponible en option sur les modèles RS 250 et RS 300. L’eau est répartie uniformément sur toute la largeur de fraisage, et ce à un débit maximal de 500 litres par minute.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
TLM/Mixité : Inter Location
TLM/Mixité : Inter Location
Kobelco SK500 : une carriériste dans le terrassement
Kobelco SK500 : une carriériste dans le terrassement
TLM/ Digital : Inter Location
TLM/ Digital : Inter Location
Comptoir de Location maîtrise les émissions avec Hiboo
Comptoir de Location maîtrise les émissions avec Hiboo
Tous les articles Terrassements
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS