Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Case s’appuie sur Mascus pour son remarketing

Partager :
Case s’appuie sur Mascus pour son remarketing
Par La rédaction, le 18 septembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Terrassements
Case a choisi Mascus, filiale de Richie Bros, pour la revente des matériels d’occasion des concessionnaires du constructeur. Ceux-ci présenteront leurs stocks sur une plateforme spécialement développée à leur intention.

« Ce partenariat avec le plus grand marché en ligne d’Europe pour les équipements de construction d’occasion permet aux concessionnaires Case de présenter leurs stocks d’occasion et de donner aux machines d’occasion Case une meilleure visibilité sur le marché », a commenté Jean-Philippe Soussan, responsable mondial du marketing chez CNH Industrial.

Spécialisé dans le marketing et les outils de gestion, Mascus s’appuie sur une plateforme web disponible en 38 langues et via 33 bureaux à travers le monde. Sa fréquentation mensuelle est estimée aux alentours de 3 millions d’acheteurs.

Ce partenariat avec Case vient s’ajouter à ceux déjà existants avec Volvo CE, Hitachi, Yanmar, Haulotte ou encore avec Bobcat/Doosan et Komatsu établis en début d’année.
 
Les matériels d'occasion des concessionnaires Case pourront désormais être remarketés via Mascus.
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Terrassements & Carrières.
Terrassements & Carrières, le trait d'union entre les professionnels de l'extraction, de la valorisation des matériaux et les entreprises de la construction.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
Le flash info du BTP
  Zapping de la semaine : Les chantiers vont-ils reprendre ?
Le guide de bonne pratique est enfin entre toutes les mains, et force est de constater qu'il reste compliqué à appliquer dans un contexte de chantier.
+ de vidéos BTP ça tourne
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
WC LOC, EXPERT EN SANITAIRES MOBILES À LA MESURE DE VOS ENVIES... SURTOUT LES PLUS PRESSANTES !
Quelle que soit la durée de votre chantier et sa typologie (souterrain, ferroviaire, aérien, routier, fluvial, construction…), WC Loc vous apporte un accompagnement personnalisé pour disposer de solutions sanitaires robustes et parfaitement adaptées à la taille de vos équipes et aux contraintes de votre terrain. Besoin d’un WC sur votre chantier ? Contactez-nous !
Accéder au site de WC LOC
EN CONFINEMENT AVEC...
Hervé Doll (Hidromek)
Crise du Covid-19 oblige, BTP Magazine a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Etc...Ou comment s'organise la profession en cette période étrange...Hervé Doll, responsable réseau d'Hidromek , nous évoque son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Des chargeuses sur pneus Case à l’œuvre dans le cercle arctique
Des chargeuses sur pneus Case à l’œuvre dans le cercle arctique
En Norvège, dans les comtés de Finnmark et Troms situés dans le cercle arctique, des chargeuses sur pneus Case série G s’activent pour dégager les routes enneigées.
Chargeuse-pelleteuse : une exception française ?
Chargeuse-pelleteuse : une exception française ?
En l’espace de 20 ans, le marché français du tractopelle a fondu comme neige au soleil, passant de plus de 3 000 unités à la fin du siècle dernier, à 440 ventes fin 2018. Si pour beaucoup de professionnels la chargeuse-pelleteuse n’a plus lieu d’être, pour d’autres elle demeure une spécificité française, voire régionale. Comme une exception culturelle… -10 %, c’est le recul des ventes de chargeuses-pelleteuses en France entre l'exercice 2017 et 2018, passant ainsi de moins de 500 unités à 440 en fin d’année dernière. Depuis 2014, le marché français commercialise 200 unités de moins. Nous sommes bien loin des plus de 3 500 ventes enregistrées sur l’Hexagone au début des années 2000, et bon nombre de professionnels parient sur une nouvelle baisse en 2019. Cette fin de décennie sonne-t-elle le glas du bon vieux tractopelle ? « Plusieurs phénomènes peuvent expliquer cette érosion des ventes de la chargeuse-pelleteuse. Il semblerait bien que le phénomène s’accentue », avance Rudolf Ganzel, responsable des prévisions sectorielles au sein du Cisma. Elle subirait ainsi de plein fouet la mutation du marché, qui lui préfère la midi-pelle ou la chargeuse compacte, plus adaptée à l’urbanisation croissante et aux contraintes d’exploitation sur les chantiers plus enclins à déployer des matériels de faible encombrement. Sans oublier non plus, la difficulté de son utilisation. « En termes d’image, utiliser une chargeuse-pelleteuse n’est pas forcément valorisant pour le chauffeur. En outre, pour utiliser convenablement un « tracto », il faut un chauffeur spécialisé dans les travaux de terrassement », explique Mickael Gasson, responsable marketing chez Case CE. « Nous partons du principe qu’il est difficile de faire bien deux choses à la fois, et que la polyvalence peut aussi être destructrice de spécialisation. Dans notre cas, nous n’avons pas besoin de ce type d’engins, contrairement à certaines régions », explique le concessionnaire Teramat qui entend aussi qu’il existe « des inconditionnels ». Et ces derniers sont quelques-uns à vouer au tracto une certaine « passion ».
Une barrière de protection antichute légère en mailles de fer
Une barrière de protection antichute légère en mailles de fer
Honeywell lance sur le marché une barrière de protection antichutes légère en mailles de fer. Son design léger et souple est facile à transporter et rapide à installer.
Déchets à haute valeur ajoutée
Déchets à haute valeur ajoutée
Au sud de Paris, la Sodextra permet aux professionnels du BTP de déposer leurs déchets et gravats, puis d’acheter différents matériaux de construction, pour la plupart recyclés, afin d’optimiser la rotation de 500 camions par jour. Fin 2019, un nouvel aménagement de lavage de terres avec unité de traitement par voies humides permettra de mieux les valoriser à hauteur de 75 % pour en extraire du sable et des granulats de grande qualité.
Une Case  CX750D pour l'extraction de lave en Allemagne
Une Case CX750D pour l'extraction de lave en Allemagne
La société minière allemande AG für SteinIndustrie vient de faire l’acquisition d’une pelle hydraulique Case de 75 tonnes  qui sera utilisée dans l’extraction de lave.
Case présente son projet Tetra
Case présente son projet Tetra
Case a dévoilé à Bauma le concept d’une chargeuse sur pneus alimenté au biométhane. Equipé d’un moteur à gaz d’une puissance de 230 ch, le projet Tretra revendique un haut rendement et de faibles émissions, pour un niveau bruit cabine divisé par deux.
Case se renforce en Amérique du sud
Case se renforce en Amérique du sud
Case CE étend son maillage territorial au Paraguay avec la nomination à Gran Asuncion du concessionnaire Rodomaq.
Tous les articles TERRASSEMENTS
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Confs'Amiante Bâti
5 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
HSE 2020
12 Mai 2020
HSE 2020
Amorce - Colloque Énergie
12 Mai 2020
Amorce - Colloque Énergie
+ d'événements
Emploi
- Chef de chantier
- Assistant / Assistante de gestion d'entreprise
- Technico-commercial deviseur / Technico-commerciale deviseuse
- Conducteur / Conductrice génie civil
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.