Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Partenariat entre Liebherr et Arcure

Partager :
Partenariat entre Liebherr et Arcure
Par La rédaction, le 12 avril 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Carrières
A Bauma, les deux groupes ont signé un partenariat pour qu’Arcure fournisse au groupe allemand la technologie Blaxtair, outil d’assistance installé à l’arrière des chargeuses sur pneus L 550 Xpower et L 586 Xpower. 


Arcure et Liebherr se sont rapprochés à l’occasion de Bauma 2019 dans le cadre d’un partenariat technologique et commercial. Liebherr a présenté à Munich son nouveau système de détection active des personnes, un outil d’assistance installé à l’arrière des modèles de chargeuses sur pneus L 550 XPower et L 586 XPower. Et c’est Arcure qui fournit à Liebherr les composants essentiels pour ce nouveau système d’assistance.

"Nous sommes fiers que la technologie Blaxtair ait été sélectionnée par Liebherr pour intégrer les systèmes d’assistance de ses véhicules. Ce partenariat démontre la pertinence de notre offre pour les constructeurs d’engins de construction ainsi que pour les utilisateurs finaux, qui s’efforcent de renforcer la sécurité sur les chantiers et les sites industriels", a déclaré Franck Gayraud, PDG et co-fondateur d’Arcure.
 
DR
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Terrassements & Carrières.
Terrassements & Carrières, le trait d'union entre les professionnels de l'extraction, de la valorisation des matériaux et les entreprises de la construction.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  BTP ça tourne met les petits plats dans les grands
Dans quelques jours, nous célébrerons la journée internationale des droits des femmes. Elles sont de plus en plus nombreuses dans le BTP mais, restent une minorité. Rencontre avec l’une d’entre elles. Enfin, vous découvrirez également dans ce nouveau numéro, le tout dernier smartphone de Crosscall.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Le tombereau articulé Liebherr a trouvé à qui parler
Le tombereau articulé Liebherr a trouvé à qui parler
Après une première génération lancée en 2010 qui a vu s’écouler depuis quelque 600 unités dans le monde, Liebherr annonce une deuxième génération de tombereaux articulés, d’une capacité de 30 à 45 tonnes. Le lancement des trois unités composant cette nouvelle famille s’étendra de 2020 à 2022.
Vue sur Bauma : une pelle de carrière électrique à câble
Vue sur Bauma : une pelle de carrière électrique à câble
Gigantesque, le stand de Liebherr sur Bauma avait de quoi faire tourner les têtes. Difficile de se concentrer sur une seule machine tant l’offre était démesurée. Mais il aurait été illusoire de passer à côté de la pelle minière R9200 E, une machine de 210 t à la particularité d’être alimentée par câble électrique de 50 Hz.
Quel jury pour la 1ere édition des Trophées Grues à Tour ?
Quel jury pour la 1ere édition des Trophées Grues à Tour ?
La fédération DLR et le Syndicat professionnel des monteurs et dépanneurs de grues (SPMDG) ont dévoilé le jury de la première édition des Trophées Grues à Tour, concours qui récompense les meilleurs professionnels du métier et valorise les initiatives les plus innovantes.
Razel-Bec : « Il nous faut des machines polyvalentes, qui interdisent les collisions et avec un impact environnemental réduit »
Razel-Bec : « Il nous faut des machines polyvalentes, qui interdisent les collisions et avec un impact environnemental réduit »
BTP Mag. : A quel genre de travaux affectez-vous vos pelles sur chenilles ? Aurélien Serres (*) : Des travaux d’agence, urbains, mais pas seulement. Elles interviennent également dans le terrassement, dans de l’enrobé, de la maçonnerie, de la canalisation, des ouvrages d’art. Il nous faut donc des machines polyvalentes avec les équipements en conséquence, godets inclinables, brise-roche, pinces de tri, cisailles, bennes preneuses. Désormais, toutes les machines que nous commandons sont dotées d’attaches rapides et d’une ligne hydraulique supplémentaire. Nous choisissions des balanciers standard et non des balanciers courts de type terrassement. Nous commandons aussi nos pelles pré-équipées pour faire du levage.
Liebherr, à toute allure
Liebherr, à toute allure
Après un CA record de 10,5 milliards d’euros en 2018, Liebherr ne se ménage toujours pas. Le groupe affiche un beau premier semestre 2019, dont le CA avoisine plus de 5,7 milliards d’euros, en augmentation de 12,4% par rapport au premier semestre 2018.
Une logistique primordiale pour un site multimodal
Une logistique primordiale pour un site multimodal
Fortement sollicitée pour fournir en granulats les centrales à béton parisiennes, la carrière Cemex de Marolles-sur-Seine (77) se modernise pour mieux gérer une logistique déjà réglée comme du papier à musique. Il faut dire que « l'usine » est approvisionnée par train et par bateau en calcaire et alluvionnaires provenant de cinq gisements différents, tandis qu'elle livre chaque année, principalement par voie fluviale, plus d'un million de tonnes de granulats.
Moteur et machine, des destins étroitement liés
Moteur et machine, des destins étroitement liés
Le réchauffement climatique, les politiques antipollution, l’urbanisation croissante des chantiers… Tous ces facteurs influent sur l’évolution fulgurante des machines de construction. À commencer par les moteurs que les fabricants sont pressés de faire évoluer sur le même rythme effréné. Quelles sont leurs priorités ? Quelles sont leurs motivations ? Éléments de réponse avec les acteurs phares du marché. « Une toute nouvelle technologie a fait son apparition depuis 2014 avec la gamme moteur H50, note Dominique Devarenne, directeur de Hatz France. Aujourd’hui, les systèmes électroniques remplacent les systèmes mécaniques sur la régulation du moteur. Ce qui a pour objectif d’améliorer les performances et les consommations en carburant, tout en bénéficiant désormais du refroidissement liquide, qui a pour effet de réduire le poids et le bruit de nos moteurs ». Pour le dirigeant, les moteurs ont évolué, en termes de poids et d’encombrement, avec la même puissance, voire légèrement supérieure. « Les nouvelles règlementations, à compter du Stage IIIB, ont clairement dopé ce changement. L’EGR et les catalyseurs ont d’abord surgi, puis les filtres à particules à partir de 19 kW sont désormais conformes à la norme avec le Stage V en vigueur depuis le 1er janvier 2019 », indique-t-il. Pour preuve, en 2014, un moteur Hatz sur base H50 en 4 cylindres affichant une puissance de 55 kW a été calqué sur 3 cylindres avec filtre à particules et EGR en 2019. Le motoriste a en fait agi sur trois niveaux : ses moteurs 3 cylindres en 19 kW sont sans DPF, ses moteurs de 42 kW sont passés en 3 cylindres, mais avec DPF et EGR, et ses moteurs 4 cylindres TICD ont été conservés avec l’ajout d’un DPF. « Il s’agit de la même technologie, complétée d’un calculateur électronique pour la gestion du moteur, d’une rampe commune et de la partie injection », résume le responsable. « L’objectif de la réglementation 16/28 définissant les normes d’émissions reste la protection de notre environnement, rappelle Benjamin Deysieux, ingénieur commercial Industrie chez Volvo Penta. Aussi, au sein du groupe AB Volvo, nous souhaitons être précurseur voire, anticiper les futures réglementations en la matière. » Le groupe joint le geste à la parole : d’importantes ressources sont allouées pour optimiser les systèmes diesel actuels et développer de nouvelles chaines de traction 100 % électrique ou au GNL. « À chaque nouvelle norme d’émissions, John Deere a fourni des solutions répondant aux besoins clés de ses clients, notamment en terme de disponibilité optimale, de faibles coûts d’utilisation et de la souplesse d’intégration. C’est de nouveau le cas avec la norme Stage V », tient à rappeler Sandrine Couasnon, responsable du marketing pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient chez JDPS. « Respecter la législation en matière d'émissions d'une manière qui offre une valeur ajoutée à nos clients nécessite le déploiement de nouvelles technologies, comme des commandes, une transmission et des systèmes hydrauliques intégrés au moteur, affirme Allan Tolley, directeur Moteurs Groupe JCB. Celles-ci permettent souvent d’améliorer les fonctionnalités de la machine. Le diagnostic a également toute son importance ».
Tous les articles CARRIÈRES
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
Rendez-vous de la Matière
17 Mars 2020
Rendez-vous de la Matière
SITL, la Semaine de l'Innovation Transport et Logistique
17 Mars 2020
SITL, la Semaine de l'Innovation Transport et Logistique
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre travaux publics
- Manoeuvre de chantier
- Conducteur / Conductrice de travaux
- Chef de chantier
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.