Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

RÉSEAUX VRD
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

En finir avec les "grille-pains"

En finir avec les  grille-pains
Par S. B., le 16 juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Alors que la loi Climat-Résilience évoque le remplacement des chaudières à fioul polluantes, l’association "Equilibre des énergies" insiste pour ne pas laisser de côté le problème des vieux convecteurs électriques.
 
"Les vieux convecteurs électriques installés dans les années 70-80 constituent, au même titre que le remplacement des chaudières à fioul, un véritable enjeu de rénovation compte tenu des consommations et des factures qu’ils engendrent", déclare l’assocation Equilibre des énergies. 
 
Consommation excessive
 
La réhabilitation des « passoires thermiques » est une nécessité. Mais si le remplacement des chaudières aux énergies fossiles, et en premier lieu de celles qui utilisent le fioul, est bien engagé avec des aides financières importantes, la rénovation des logements équipés de vieux convecteurs électriques rencontre d’importantes difficultés. Ces vieux convecteurs, parce qu’ils sont très robustes, sont encore présents dans de très nombreux logements. Ils engendrent des surconsommations avec des factures élevées, génèrent de l’inconfort, et ont un impact notable sur la puissance appelée à la pointe.

Des convecteurs trop nombreux

Aujourd’hui, on évalue à entre 6 et 7 millions le nombre de logements équipés de vieux convecteurs, avec une forte prévalence dans des « passoires thermiques » où ils représentent environ 2 millions des 4,8 millions de logements classés en F ou en G dans le nouveau diagnostic de performance énergétique – DPE1. Pour l’association, il s’agit dun "angle mort de la politique de rénovation". Pour une grande partie de ces logements, et à plus forte raison dans les immeubles, il serait quasiment impossible, en l’absence de circuits d’eau, de remplacer les vieux convecteurs par des pompes à chaleur ou des réseaux de chaleur. Dans ces cas, la seule solution pour moderniser le système de chauffage est d’installer des radiateurs performants en les accompagnant des gestes d’isolation nécessaires.

Soutenir l’électrique moderne

Mais aujourd’hui, même lorsqu’ils permettent d’améliorer l’efficacité énergétique et de réduire les factures, les radiateurs performants ne sont soutenus par aucune aide publique. Les radiateurs performants restent injustement confondus avec les vieux convecteurs alors que le progrès technique a fait des radiateurs performants une solution décarbonée en adéquation avec les différents objectifs de transition énergétique.
D’autre part, outre l’utilisation de l’électricité décarbonée, les radiateurs performants sont des compléments pertinents aux solutions utilisant les énergies renouvelables telles que le chauffage au bois, les chauffe-eau thermodynamiques ou les panneaux photovoltaïques.

Aider les plus modestes
 
Équilibre des énergies invite les pouvoirs publics à remédier à cette lacune de la politique de rénovation en mettant en place une aide financière dédiée aux radiateurs performants afin de soutenir la rénovation des deux millions de logements classés en passoires thermique équipées de vieux convecteurs. La création d’une telle aide combinée aux aides existantes, pour renforcer l’isolation ou pour moderniser le mode de production d’eau chaude, incitera les Français à engager des rénovations exemplaires tant sur les émissions de CO2 que les consommations d’énergie.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
Le Sedif file vers de l'eau ultra pure
Dernier numéro
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
N° 277
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
4 ans après, Expoprotection revient !
4 ans après, Expoprotection revient !
Il faut remonter à 2018 pour trouver une trace du salon Expoprotection qui, tous les 2 ans, met à l'honneur la sécurité au travail et le bien être des utilisateurs d'EPI.
Jean-Marie Le Bronec : « le grès revient sur  le devant de la scène »
Jean-Marie Le Bronec : « le grès revient sur le devant de la scène »
Parmi les matériaux destinés aux réseaux d’assainissement, le grès a de nombreux atouts à faire valoir. Jean-Marie Le Bronec, Responsable des ventes chez Steinzeug-Keramo, fait le point sur un matériau qui revient en force sur le marché français.
Les télécoms à l’assaut des soucis de connexions
Les télécoms à l’assaut des soucis de connexions
La vitesse du déploiement de la fibre optique ayant pu entrainer quelques malfaçons entachant le reste du plan France très haut débit, le secteur des télécoms se mobilise avec de nouvelles propositions pour renforcer la qualité des déploiements de la fibre optique.
Time Manufacturing Company acquiert France Elévateur
Time Manufacturing Company acquiert France Elévateur
Selon le site « Access International » Time Manufacturing Company a acquis le fabricant européen de nacelles élévatrices montées sur véhicule France Elévateur (groupe FE).
Thibault Siberil : « le PEHD est idéal  pour les techniques  de pose alternatives »
Thibault Siberil : « le PEHD est idéal pour les techniques de pose alternatives »
Leader sur le marché des conduites multicouches en PEHD, Egeplast propose de nombreuses solutions pour l’acheminement des eaux potables et usées. Thibault Sibéril, Responsable commerciale France, décrypte pour nous un matériau qui s’affranchit de nombreuses contraintes.
Microstations, macroproblèmes ?
Microstations, macroproblèmes ?
Alors qu’il vient d’entrer en fonction à la tête du SNEA (Syndicat national des entreprises de l’assainissement), Bernard Nucci nous a accordé quelques minutes pour faire un point sur les préoccupations des professionnels de l’ANC et sur la feuille de route qu’il s’est fixé jusqu’en 2024.
Les impératifs de l'ANC
Les impératifs de l'ANC
Il est loin le temps de la vénérable cuve posée sous un coin du terrain. L’assainissement autonome a évoluée au rythme de nos exigences en matière de préservation de l’environnement et pour une installation capable d’offrir des performances satisfaisantes et durables, il y a des points clés à ne pas négliger.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Événements
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- Ingénieur(e) QHSE BTP
- Responsable de travaux
- Adjoint(e) au responsable QSE BTP
- Ingénieur / Ingénieure d'études en génie électrique
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.