1632751486 Châlons-en-Champagne va se chauffer à l’énergie durable - Construction Cayola
Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Châlons-en-Champagne va se chauffer à l’énergie durable

Châlons-en-Champagne va se chauffer à l’énergie durable
Par la rédaction, le 16 février 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La ville de Châlons-en-Champagne vient de signer un accord avec Engie Solutions et la Société champenoise d’Energie (SCE) pour construire son tout nouveau réseau de chaleur. Un réseau qui permettra aux 10 000 équivalents logements châlonnais d’accéder à une énergie renouvelable et compétitive issue à plus de 70 % de la valorisation énergétique des déchets ménagers châlonnais. 
 
Le vendredi 5 février 2021 est une date clé pour l’engagement dans la transition énergétique de Châlons-en-Champagne. En effet, la ville se lance ainsi dans un engagement fort de préservation de l’environnement en voulant devenir une ville « zéro carbone », c’est-à-dire, qui absorbe autant de carbone qu’elle en émet. Un objectif ambitieux, mais qu’elle estime nécessaire et qui sera aussi une première en France. Augmentation des espaces verts, interdiction d’utiliser les produits phytosanitaires dans tous les espaces publics, diminution de 31 % des dépenses énergétiques (grâce aux efforts d’isolation des bâtiments), réduction des consommations électriques sur l’éclairage public, développement des pistes cyclables… Les objectifs sont nombreux et comptent également parmi eux, la réduction des émissions grâce notamment au développement des énergies renouvelables. Concevoir un réseau de chaleur qui respecte ces objectifs est l’une des étapes.
 
     Des partenaires essentiels  
La création d’un nouveau réseau de chaleur est lancée, alimenté par la valorisation des déchets incinérés par le Syvalom à La Veuve, afin de réduire la consommation d’énergie fossile à l’échelle de la ville. L’idée est d’utiliser la chaleur émise pour brûler ces déchets pour chauffer Châlons (équipements publics comme l’Hôpital et des logements collectifs par exemple), et ainsi, remplacer 82 000 MWh d’énergie fossile par une énergie renouvelable. Pour assurer le déploiement et l’exploitation de ce réseau de chaleur, la ville de Châlons-en-Champagne a fait appel au groupement constitué d’Engie Solutions, chargé de la construction, et de la Société champenoise d’Energie (SCE).
Ce réseau de chaleur permettra également de remplacer l’énergie fossile utilisée actuellement par l’entreprise Luzéal pour déshydrater la luzerne qu’elle produit.  
 
     Un projet exemplaire
« Le projet, en lui-même, est un parfait exemple de fédération entre plusieurs entités : s’unir pour mieux agir pour l’environnement », a-t-on expliqué, en soulignant les principaux enjeux. Environnemental d’abord, puisqu’il remplace les énergies fossiles par de l’énergie renouvelable. Économique ensuite, les travaux de génie civil représentent environ 45 millions pour les entreprises de travaux publics (pose des tuyaux de La Veuve à Châlons) et c’est pour Luzéal la possibilité de conforter son activité. Social également, puisqu’il permet de garantir le coût de l’énergie aux utilisateurs. Et enfin, concurrentiel, au vu des évolutions des taxes à venir sur les énergies fossiles. 
 
     Le réseau de chaleur châlonnais 
Long de 32 km et véhiculant 103 GWhu par an sur l’ensemble du territoire, le réseau de chaleur châlonnais distribuera de l’énergie durable qui desservira l’ensemble des quartiers de Châlons-en-Champagne. Les équipes d’Engie Solutions et celles de la SCE commenceront les travaux à l’été 2021 pour une livraison de chaleur renouvelable aux premiers clients fin 2022. 
Engie Solutions et la SCE garantissent les engagements pris envers la Ville de Châlons-en-Champagne via la création de la société de projet CLOE (51 % Engie Solutions, 49 % SCE), associant la structure d’une Société d’Économie Mixte locale dédiée aux projets d’énergies d’avenir à l’expérience d’un opérateur industriel engagé dans les solutions d’énergies renouvelables. 
La récupération de la chaleur produite permettra, à elle seule, de réduire les émissions de CO2 de 17 000 tonnes par an pour le territoire châlonnais, soit l’équivalent moyen de 10 000 voitures de particuliers. 
 
    Une offre de souscription 100 % décarbonée
Issue à 70 % de la valorisation énergétique des déchets ménagers châlonnais, la chaleur distribuée sur le réseau sera donc assurément écologique. Dès 2024, 10 000 équivalents logements châlonnais auront accès à cette énergie de récupération, compétitive et produite localement ! À travers une offre de souscription inédite, les abonnés auront également la possibilité de compléter le mix énergétique du réseau par 30 % de biométhane agricole (biogaz) d’origine locale, réduisant ainsi leur empreinte carbone à zéro sur le plan du chauffage. Garantie par des certificats d’origine, cette souscription alternative 100 % décarbonée est une première en France. L’objectif est d’offrir à chaque client la possibilité de se rendre individuellement acteurs de la transition énergétique, en réduisant leur empreinte carbone.
 
Chiffres-clés autour du réseau de chaleur
10 000 équivalents logements bénéficiant d’une énergie durable
32 km de réseau vertueux
131 sous-stations connectées
103 GWhu par an
70 % d’émissions de CO2 supprimées
700 arbres plantés
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Grand-Paris : Métropolis met en service ses premières bornes
Grand-Paris : Métropolis met en service ses premières bornes
Métropolis a été choisi par la Métropole du Grand Paris pour déployer les bornes de recharge pour les véhicules électriques dans les 130 communes métropolitaines (hors la ville de Paris) et les premières arrivent à Rueil-Malmaison.
NXO (Butler Industries) rejoint Fayat Energie Services
NXO (Butler Industries) rejoint Fayat Energie Services
Le groupe Fayat fait l'acquisition de NXO, spécialiste indépendant dans le domaine de l'intégration et de la gestion des flux digitaux des entreprises.
Géothermie : le forage multi-drains à Vélizy est un succès !
Géothermie : le forage multi-drains à Vélizy est un succès !
Nous vous avions parlé du forage en cours… bien, cette fois, ça y est, il est terminé et c’est une réussite ! Le forage géothermique à Vélizy-Villacoublay  est une première européenne qui va alimenter le réseau de chaleur de la ville à 66 % d'énergie renouvelable
Hydroélectricité et transition énergétique : le Sénat adopte une proposition de loi
Hydroélectricité et transition énergétique : le Sénat adopte une proposition de loi
Le Sénat a adopté le 13 avril dernier, la proposition de loi tendant à inscrire l‘hydroélectricité au cœur de la transition énergétique et de la relance économique, présentée par plusieurs membres de la commission des affaires économiques.
Sécurité sur les nacelles : « Technologiquement, la machine ne peut pas tout »
Sécurité sur les nacelles : « Technologiquement, la machine ne peut pas tout »
Utiliser une nacelle élévatrice sur porteur peut s’avérer dangereux. C’est dans cette perspective que l’INRS travaille à sensibiliser les entreprises et utilisateurs aux risques encourus si certaines règles et précautions ne sont pas prises en compte lors des interventions. Alors que les fabricants participent eux aussi à réduire les risques sur leurs machines, Joseph Ratsimihah, expert INRS équipements de travail dédiés à l'élévation de personnel, confirme que malgré leurs efforts, en terme de sécurité, la machine ne peut pas tout.
Premier groupe électrogène zéro émission
Premier groupe électrogène zéro émission
Enedis et Schneider Electric ont inauguré le premier groupe électrogène zéro émission, une solution permettant notamment d’alimenter des clients lors des coupures pour travaux sur le réseau public de distribution d’électricité, tout en réduisant les impacts sur l’environnement.
Le Sedif fait la peau aux fuites !
Le Sedif fait la peau aux fuites !
En sa qualité de plus grand service public d’eau potable de France, tous les ans, le Sedif dévoile les chantiers mis en œuvre par ses équipes pour assurer une alimentation en eau qualitative et quantitative aux 4,6 millions d’usagers répartis dans 150 communes sur 7 départements d’Ile-de-France. Suivez-nous pour la visite !
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.