Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

RTE reste vigilant pour l’hiver et lance un appel citoyen  

RTE reste vigilant pour l’hiver et lance un appel citoyen  
Par S. B., le 19 novembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après un premier prévisionnel en juin sur le passage de l’hiver, RTE a tenu une conférence de presse masquée et numérique afin de présenter ses prévisions affinées pour le passage de l’hiver. Il y a de grosses incertitudes et le transporteur d’électricité insiste sur les comportements citoyens pour passer l’hiver.

L’une des raisons de cette mise à jour des prévisions pour le passage de l’hiver par RTE est l’affinement des disponibilités nucléaires le 18 septembre dernier.
RTE est revenu sur les leviers à sa disposition pour que l’hiver se passe bien, notamment un nouvel appel d’offre d’effacement de 370 MW pour novembre et décembre 2020 qui s’ajoutent aux 770 MW déjà contractualisé pour l’année 2020. Et pour 2021, ce chiffre s’accroit pour passer à 1 700 MW.
Une réorganisation du planning des arrêts des réacteurs a permis de conserver un maximum de tranches disponibles pour les mois les plus froids afin d’avoir une disponibilité maximale.
Quant aux stocks d’eau, ils sont au plus haut grâce à une année douce et à la prudence des producteurs

Les prévisions sont légèrement plus optimistes

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Pour le mois de décembre, la baisse de consommation attendue est de 5 % du fait de la crise sanitaire. De plus, les prévisions météo à 45 jours permettent d’écarter le risque d’une situation climatique extrême. Enfin, la France bénéficiant de plus de 50 GW de production nucléaire disponible, la situation est sous contrôle.
Pour le mois de janvier la disponibilité nucléaire sera de 50 à 55 GW et les stocks hydrauliques seront toujours au plus haut. Toutefois, des incertitudes se font jour si le froid pointe son nez et que le vent se fait rare, si le retour de certains réacteurs prend du retard et si la crise sanitaire s’améliore ou pas.
Février sera encore un point de tension pour le système électrique avec 10 GW de production de nucléaire à l’arrêt par rapport à fin janvier, ce qui sera un point plus bas que d’habitude. De plus, il y a toujours les incertitudes météo et de consommation.

Un appel citoyen avec EcoWatt

L’un des leviers de RTE pour aider le système électrique à ne pas enclencher ses systèmes de protection, c’est EcoWatt. Derrière ce nom, ce cache une application et un site web permettant à chacun de se tenir au courant de l’état du réseau et d’adapter son utilisation électrique de façon citoyenne afin, dans un effort commun, de lui permettre de ne pas fléchir.
Si cela n’est pas suffisant ou si le nombre de personnes qui jouent le jeu est trop faible, il reste 3 autres leviers : l’interruptabilité (environ 1 400 MW), la baisse de tension de 5 % (jusqu’à 4 000 MW) et en dernier recours, les coupures localisées et temporaires (2 heures maximum).

Le cas du Grand Ouest

Comme chaque année, les péninsules électriques de notre pays font l’objet d’une attention particulière de la part de RTE. Le Grand Ouest n’y échappe pas avec peu de moyens de production mais, finalement, une situation moins tendues que l’année dernière avec le retour d’un des 2 réacteurs de Flammanville pour fin novembre, le retour possible de Cordemais et la liaison IFA2 entre la France et l’Angleterre qui va entrer en service.
Néanmoins, on peut se demander si la PPE qui  fait de l’électricité son champion au détriment, peut-être, d’autres énergies et d’un mix plus équilibré (pas un mot sur l’aide des cycles combiné gaz pendant la conférence) ne devrait pas tenir davantage compte des inquiétudes plus ou moins fortes, hiver après hiver, du transporteur d’électricité.
 

Retrouvez sur LinkedIn Sébastien Battaglini, rédacteur en chef de Réseaux VRD.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Un partenariat RIVP/Voltalis pour l’énergie des logements parisiens
Un partenariat RIVP/Voltalis pour l’énergie des logements parisiens
La RIVP et Voltalis annoncent la signature d'un partenariat pour l'installation d'une solution d'économies d'énergie en vue d'équiper un premier lot d'un potentiel de 1 300 logements chauffés au tout électrique.
Spie Batignolles enfouit des lignes haute tension avec Sennebogen
Spie Batignolles enfouit des lignes haute tension avec Sennebogen
Réseau de Transport d'Electricité (RTE) enfouit actuellement 4 lignes électriques de 225 000 volts entre les communes de Saint-Denis, Île Saint-Denis et Villeneuve la Garenne à l'aide de deux pelles à câbles Sennebogen 6140HD.
RTE innove avec un drone dirigeable
RTE innove avec un drone dirigeable
La surveillance des lignes du réseau de transport d’électricité est un enjeu de taille pour RTE qui cherche à se doter d’outils toujours plus performants. Cette fois, c’est un drone dirigeable qui fait de RTE un leader de l’innovation dans ce domaine.
Brest Métropole adopte les boîtiers connectés Voltaris pour maîtriser la consommation d'électricité
Brest Métropole adopte les boîtiers connectés Voltaris pour maîtriser la consommation d'électricité
Dans le cadre de son Plan Climat 2019-2025 et de sa mobilisation pour réduire les consommations d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre du territoire, Brest métropole soutient le déploiement du boitier connecté Voltaris. Ce dispositif a déjà permis à 28 000 logements chauffés à l’électricité de bénéficier d’un outil solution innovante de maîtrise de leur consommation. Aujourd’hui, la métropole souhaite poursuivre le déploiement.
Lancement du chantier du parc éolien en mer du Calvados
Lancement du chantier du parc éolien en mer du Calvados
EDF Renouvelables, EIH S.a. r.l et Wpd donnent le coup d'envoi à la construction du parc éolien en mer du Calvados (Courseulles-sur-Mer).
C’est parti, par Jupiter !
C’est parti, par Jupiter !
Le projet Jupiter 1000, porteur de nombreux espoirs dans le domaine des énergies renouvelables, vient d’entrer dans une phase décisive de son histoire puisqu’il a réalisé les premières injections d’Hydrogène dans le réseau gaz.
Jupiter 1000 injecte son hydrogène
Jupiter 1000 injecte son hydrogène
Le projet Jupiter 1000, porteur de nombreux espoirs dans le domaine des énergies renouvelables, est entré dans une phase décisive de son histoire puisqu’il a réalisé avec succès les premières injections de gaz dans le réseau gaz.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.