Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

En Auvergne-Rhône-Alpes, la mobilité électrique poursuit sa montée en puissance

Partager :
En Auvergne-Rhône-Alpes, la mobilité électrique poursuit sa montée en puissance
Par la rédaction, le 14 septembre 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le véhicule électrique est l’un des éléments de la mobilité durable de demain. Pour réussir ce pari, il est indispensable de fournir aux utilisateurs des infrastructures de recharge adaptées. Dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), l’Ademe participe au programme de soutien mis en place par le gourvernement et destiné aux collectivités territoriales souhaitant installer des bornes de recharge publiques sur la voirie. Bilan après 5 ans de soutien.

Le programme d’investissements d’avenir (PIA) s’incrit dans le cadre du « Dispositif d’aide au déploiement d’Infrastructures de recharge pour les véhicules électriques (IRVE) ou hybrides rechargeables » lancé en 2015 par les pouvoirs publics. Aujourd’hui, la direction Auvergne-Rhône-Alpes de l’ADEME dresse un état des lieux des installations soutenues financièrement, identifie des axes de progrès et présente une série de recommandations pour améliorer le déploiement d’infrastructures de recharge des véhicules électriques de la région, s’adressant à la fois aux pouvoirs publics et aux acteurs privés.
Le secteur des transports représente 35 % des émissions de CO2 et 32 % de la consommation d’énergie en Auvergne-Rhône-Alpes. Les voitures particulières représentent les deux tiers de la consommation d’énergie du secteur. La réponse aux enjeux de la transition énergétique nécessite de développer des actions complémentaires qui passent à la fois par une amélioration de l’efficacité énergétique des différents modes de transports et par le développement de nouvelles solutions de mobilités (auto-partage, co-voiturage, vélo) nécessitant une modification de nos pratiques. Le véhicule électrique s’inscrit dans le panel des solutions à développer.
Depuis le début de l’année 2020, 46 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables ont été vendus en France, soit une hausse de 76 % par rapport à la même période l’an passé. Ce parc de véhicules électriques devrait être multiplié par cinq d’ici 2025. Le maillage du territoire en bornes de recharge sur l’espace public est donc essentiel afin de sécuriser les usagers des véhicules électriques.

     712 bornes de recharge financées par l’Ademe
En Auvergne-Rhône-Alpes, sept syndicats départementaux de l’énergie ont signé avec l’ADEME - entre 2015 à l’été 2020 - des conventions qui ont permis l’installation de 712 bornes de recharge, financées par l’ADEME à hauteur de 3,5 millions d’euros pour un montant total investi d’environ 8 millions d’euros.  
Ces 712 bornes publiques représentent 39 % des 1 848 bornes de recharge régionales sur l’espace public, recensées au 1er janvier 2020, et 13 % des 14 433 bornes présentes sur l’espace public en France.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
     Maillage et usage
Les 10 % des bornes les plus utilisées qui concentrent en moyenne 40 % des connexions se trouvent dans des territoires urbains ou périurbains (Vichy, Bourgoin-Jallieu, Roanne, Annecy, etc.). Les territoires ruraux accueillent des bornes moins utilisées tout en gardant leur utilité de service public et de sécurisation des usagers. On constate aussi que le maillage des bornes de recharge est inégal sur toute la région et que les disparités départementales sont en lien avec la typologie des territoires. Aujourd’hui, un maillage quasi complet est en place dans les territoires aidés par le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA).

     Le réseau public Eborn
Ce soutien financier du PIA a permis l’accélération du déploiement des infrastructures sur l’espace public. Initialement, cinq Syndicats d’énergie (Ardèche, Drôme, Isère, Haute-Savoie et Hautes-Alpes) se sont associés
pour faciliter l’utilisation de ces bornes publiques via le réseau Eborn.
A ce jour, le réseau Eborn s’étend sur une partie des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il comprend désormais 1 200 bornes sur 11 syndicats départementaux (Drôme, Ardèche, Isère,
Hautes-Alpes, Haute-Savoie, Allier, Alpes-de-Haute-Provence, Loire, Haute-Loire, Savoie, Var). Dispositif essentiel d’harmonisation et de simplification de la recharge pour les usagers du véhicule électrique (interopérabilité entre les bornes avec abonnements, système de paiement harmonisés, dispositif de géolocalisation), ce réseau public apporte de la cohérence et permet à l’utilisateur d’avoir un seul interlocuteur en cas d’itinérance sur plusieurs départements et régions. Cela rend le service plus simple et pratique pour l’usager.

     De nouvelles ambitions
Des marges de progrès subsistent pour favoriser le développement d’un réseau de bornes dans toute la région et pour réduire les disparités départementales. Il y a donc un enjeu de développement harmonieux et homogène de bornes de recharge de véhicules électriques dans la région, par souci d’égalité des territoires.
Par ailleurs, il est important de garder à l’esprit que la mobilité électrique reste une aventure collective et partagée, résultant tant des initiatives d’origine publique que des offres privées ; sa réussite doit donc être
menée sur plusieurs fronts.
•  Sur la voirie publique, le maillage doit être complété, aux emplacements stratégiques et avec un service simple et performant.
•  C’est maintenant aux initiatives privées de venir le renforcer , notamment sur les lieux d’habitation et de travail, où se font 94 % des recharges. Les acteurs privés (gestionnaires de parkings publics, grands
et petits commerces, bailleurs sociaux, copropriétés, etc.) devront s’engager dans un processus, le plus réfléchi et concerté possible, de développement de leurs propres infrastructures afin de permettre aux
particuliers d’engager cette transition de mobilité électrique.
Pour autant, il ne faut pas s’écarter de l’objectif de réduction de la place de la voiture dans notre société. Pour cela, l’ADEME continuera à promouvoir les mobilités alternatives , qu’elle soit active (vélo, marche à pieds) ou au travers des transports collectifs, et à encourager les pratiques de covoiturage e t d’autopartage, notamment électriques.

Le réseau public Eborn, pour un seul et même service de recharge des véhicules électriques et hybrides rechargeables. (Crédit DR)
  Des bactéries pour dépolluer la terre
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
Arrêt de la tranche charbon de la centrale de Gardanne-Meyreuil
Arrêt de la tranche charbon de la centrale de Gardanne-Meyreuil
La signature du document-cadre qui fixe le socle du futur Pacte pour la transition écologique et industrielle du territoire acte l'arrêt de la tranche charbon de la centrale de Gardanne-Meyreuil prévu d’ici 2022.
EDF rachète Pod Point, spécialiste anglais de la recharge de véhicules
EDF rachète Pod Point, spécialiste anglais de la recharge de véhicules
Pour tenir son objectif de devenir le leader énergétique des véhicules électriques en Europe, EDF fait de la croissance externe et rachète Pod Point, l'une des plus grandes sociétés de recharge de véhicules électriques du Royaume-Uni. Désormais, les solutions de recharge de Pod Point vont faire partie des offres d'EDF.
Déconfinement : une opportunité pour repenser la mobilité dans les espaces publics
Déconfinement : une opportunité pour repenser la mobilité dans les espaces publics
Durant la période de confinement, la pratique du vélo a largement été encouragée, notamment grâce à la création d’aménagements de pistes cyclables temporaires. Le déconfinement impose aujourd’hui le respect de la distanciation physique des piétons. De nouveaux paramètres qui relancent la réflexion autour du réaménagement des espaces publics, et de la place à donner à ces modes de déplacement actifs.
1 785 visiteurs à Smart City + Smart Grid
1 785 visiteurs à Smart City + Smart Grid
La 6e édition du salon Smart City + Smart Grid organisée en parallèle du Salon IBS-Intelligent Building Systems fait état d'une fréquentation stable avec 1 785 visiteurs professionnels et 1 009 auditeurs présents aux conférences et ateliers.
Sex tape de Benjamin Griveaux : quelles propositions du candidat regretter ?
Sex tape de Benjamin Griveaux : quelles propositions du candidat regretter ?
Difficile de passer à côté de l’événement politico-sexuel de la journée : la sex tape de Benjamin Griveaux qui a, dans la foulée, annoncé renoncer à la course pour la mairie de Paris. Mais que peut-on regretter de son programme ? Voici les principaux projets (même si cela restait des promesses…) qui auraient pu séduire les entreprises de BTP.
La communauté d'agglomération Riom Limagne et Volcans installe une station BioGNV
La communauté d'agglomération Riom Limagne et Volcans installe une station BioGNV
C’est en 2019 que la Communauté d'agglomération Riom Limagne et Volcans (RLV) a répondu aux appels à projets de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour l'accueil d'une station multiénergies sur son territoire afin de faciliter la tâche aux entreprises voulant se doter de véhicules électriques, gaz et hydrogène. Cette station verra le jour avec l’aide d’Engie Solutions . Située dans le Parc Européen d'Entreprises de Riom (PEER) à proximité immédiate des grands axes, la station sera construite sur une parcelle de 3 700 m² appartenant à RLV. Sa mise en service est prévue pour avril 2021. Pour exploiter la station multicarburants et ainsi accompagner la collectivité dans la transition vers une économe neutre en carbone, Riom Limagne et Volcans a choisi ENGIE Solutions, développeur de mobilité durable (GNV, électrique, H2) qui fait déjà fonctionner 150 stations en France. Après la signature du bail pour la location du terrain jeudi 24 septembre, le lancement des travaux interviendra fin 2020 pour équiper la station de 4 pistes d'accès et 2 bornes de distribution. Le montant des travaux s'élève à 1 300 000€ HT.
La nacelles sur VUL, un marché qui attise les ambitions
La nacelles sur VUL, un marché qui attise les ambitions
La plupart des constructeurs de nacelles sur VUL le confirment. Le marché poursuit sa croissance, porté par l’activité intense générée par les télécoms et le déploiement de la fibre optique.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Congrès IDRRIM 2020
29 Septembre 2020
Salon Des Professionnels de l’Amiante
29 Septembre 2020
États Généraux de la chaleur solaire 2020
29 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux
- Ingénieur / Ingénieure calcul de structure
- Manoeuvre bâtiment
- Technicien / Technicienne d'études BTP en génie climatique et énergétique
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.