Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Le SIAEP relance ses chantiers de réseaux

Le SIAEP relance ses chantiers de réseaux
Par La rédaction, le 19 mai 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------

Depuis le 11 mai, le SIAEP a fait redémarrer un de ses chantiers de réseaux, réalisé par la Sade, à Tremblay en France. Ce projet de renouvellement de réseau d’eau potable avait été interrompu par le confinement. Nous avons contacté Michèle Glaas, la directrice du SIAEP, le maître d’ouvrage.

Ce n’est pas un énorme chantier mais il est emblématique d’une période inédite dans nos vies et nos métiers : le retour d’activité post confinement du Covid-19. Ici, il s’agit d’opérer le renouvellement de 1 600 ml de réseau d’eau potable en fonte et PEHD, dans des diamètres allant de Ø 90 à 200 mm. Ce chantier de 800 000 €, situé à Tremblay en France est réalisé par la Sade.

Inspection avant ordre de service

Avant de délivrer son ordre de service (OS), Michèle Glaas s’est rendue sur le chantier afin de valider les procédures mises en place par la Sade pour permettre à ses hommes de retourner sur le terrain en toute sécurité sanitaire. Et la visite a été particulièrement rassurante pour la représentante du maître d’ouvrage qui a délivré l’OS de reprise d’activité. « La Sade nous avait transmis un guide comportant les différentes mesures qui allaient être appliquées sur le terrain. Je voulais voir comment ce guide théorique était appliqué sur le terrain, concrètement. Masques, visières, distances, lavage des mains, etc., tous les fondamentaux sont là, sans oublier le point d’eau nécessaire au lavage des mains. Il y a aussi la tenue d’un registre quotidien permettant de connaître l’état de chaque employé à son arrivée sur le chantier. Même les pauses repas sont réfléchies. Il y a 4 à 5 personnes sur le chantier. Elles vont déjeuner à des horaires définis pour ne pas être plus de 2 ou 3 dans le bungalow dont la porte et les fenêtres restent ouvertes. »

Une reprise du travail attendue !

Les hommes sur le terrain affichent clairement leur satisfaction de reprendre le travail. Déjà pour avoir une activité et ne plus être confinés à la maison. Mais aussi pour la dimension salariale. En chômage partiel, l’état prend en charge 84 % du salaire net de base… hors primes. Pour certains, cela peut créer un manque à gagner substantiel. Toutefois, les personnes fragiles ne sont toujours pas autorisées à reprendre le chantier et les prises de températures quotidiennes sont un atout de sécurité supplémentaires.
Plus surprenant, la reprise du travail était attendue également par les riverains ! Cela peut paraître étonnant alors qu’habituellement, le bruit et la poussière sont une source de discorde. « Les riverains voient le retour des chantiers comme le signe de la reprise économique et pour beaucoup, c’est rassurant pour eux et nos rapports avec eux sont très bons ! », nous explique Michèle Glaas

La fermeture a été faite dans les règles !

Bien sûr, avant de pouvoir relancer le chantier, il a fallut le fermer. Pour cela, un constat contradictoire a été fait et un OS d’arrêt de chantier a été émis. « J’ai également vérifié que le matériel était correctement stocké et qu’il n’y avait pas de danger pour les riverains. Les tranchées ouvertes ont toutes été remblayées », explique Michèle Glaas, qui pendant tout le confinement a effectué des visites sur le chantier, en alternance avec les équipes de la Sade, pour s’assurer que tout allait bien, que le balisage était toujours en place, qu’il n’y avait pas de souci avec les équipement laissés sur place.

Le SIAEP est un gros syndicat du Nord-est de l’Ile de France qui fait transiter 15 millions m3 d’eau dans ses réseaux tous les ans, y compris l’eau acheminée vers l’aéroport Paris-CDG. Il a effectué récemment des travaux d’ampleur de dévoiement dans le cadre du CDG Express. Le SIAEP va bientôt compter 12 communes dans son périmètre et gère 315 km de réseau allant jusqu’à Ø 900 mm.
 



Retrouvez sur LinkedIn Sébastien Battaglini, rédacteur en chef de Réseaux VRD.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Cagé Terrassement, satisfait de sa trancheuse Liba  
Cagé Terrassement, satisfait de sa trancheuse Liba  
​Cela fait 1 an que Cagé Terrassement s’est équipé d’une trancheuse Liba GM160 attelée sur tracteur agricole pour ses chantiers de pose de câble. Il est temps de faire le bilan de ce temps passé à ouvrir le terrain et de recueillir les impressions de l’entreprise.
Le Sedif promeut ses engagements environnementaux
Le Sedif promeut ses engagements environnementaux
Depuis près de 20 ans, le Sedif en tant que service public de l’eau met en oeuvre des actions ambitieuses et concrètes pour limiter l’impact de son activité sur l’environnement, mais aussi pour le préserver. À l’occasion de la Journée mondiale de la Terre ce jeudi 22 avril, le Sedif met en lumière son engagement à travers une campagne vidéo. Retour sur quelques uns de ces engagements et projets.
Une nouvelle midi compacte chez Hyundai CE
Une nouvelle midi compacte chez Hyundai CE
En réponse aux demandes des clients, Hyundai lance la HX85A sur le marché européen. De la classe des 8-9 tonnes, la midi est équipée d'une flèche articulée et se révèle être une machine taillée pour le milieu urbain.
Eau : 260 millions d'euros de fonds publics promis  
Eau : 260 millions d'euros de fonds publics promis  
Quatre mois après la fin du confinement, les entreprises de canalisations ont peu à peu repris leurs chantiers. Entre-temps, l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse ne les a pas oubliées dans son Plan de rebond en attribuant 180 millions d'euros aux collectivités en charge de l'eau, et ce dès le mois de juin ; l'Etat non plus avec les 80 millions d'euros du récent Plan de relance.
L’atout BIM de Spac pour l’enfouissement de lignes électriques
L’atout BIM de Spac pour l’enfouissement de lignes électriques
C’est un projet de grande ampleur qui a démarré en février 2020 au niveau des communes de Saint-Denis (93) et de Villeneuve-la-Garenne (92). Mené par RTE, il consiste à concevoir et réaliser une galerie technique pour la mise en souterrain de 15 km de lignes électriques. En charge de l’installation de 4 nouvelles liaisons 225 000 v, Spac est de la partie, avec notamment la réalisation de la modélisation du chantier en BIM, outil de plus en plus privilégié et utile pour ce type de travaux.
Les prestations de nettoyage : l’expérience de Flamme Assainissement
Les prestations de nettoyage : l’expérience de Flamme Assainissement
Dirigeant d’une entreprise indépendante et familiale depuis 4 générations, Flamme Assainissement, Daniel Flamme a l’âme d’un homme de terrain. Celui qui est aussi président du SNEA, le Syndicat national des Entreprises d’assainissement et d’hygiène immobilière, dirige ainsi son entreprise spécialisée dans le curage et l’entretien des canalisations et dispositifs ANC.
Toute la gamme zéro émission de Wacker Neuson à pied d'oeuvre
Toute la gamme zéro émission de Wacker Neuson à pied d'oeuvre
C'est quasiment toute la gamme électrique de Wacker Neuson qui a été déployée dans le cadre d'un chantier de nuit dans un quartier de Copenhague.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.