Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Crise sanitaire : l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse débloque 60 M€ pour soutenir les maîtres d'ouvrage

Partager :
Crise sanitaire : l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse débloque 60 M€ pour soutenir les maîtres d'ouvrage
Par la rédaction, le 14 mai 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse vient de réunir son conseil d’adaministration pour examiner les actions mises en œuvre pour assurer la continuité de l’activité de l’agence. Celui-ci a également adopté des premières mesures d’urgence pour apporter son soutien aux maîtres d’ouvrage publics et privés.

Dès le début de la période de confinement, l’agence de l’eau a poursuivi ses missions, en recourant massivement au télétravail, pour gérer l’attribution et le versement des aides aux maîtres d’ouvrage (53 M€ d’aides attribués depuis le début 2020) et gérer les déclarations de redevances. Mais, au-delà du maintien ainsi assuré de son activité courante, le conseil d’administration réuni le 12 mai dernier sous la présidence de Pascal Mailhos, Préfet de Région Auvergne-Rhône-Alpes, Préfet de bassin, et en présence de Martial Saddier, président du comité de bassin Rhône-Méditerranée et de Saveriu Luciani, vice-président du comité de bassin de Corse, a adopté trois mesures d’urgence, à effet immédiat, afin de soutenir les maîtres d’ouvrage face à la crise sanitaire.
La première mesure consiste à accélérer le financement des projets décidés avant la crise sanitaire et faciliter l’engagement de nouvelles opérations afin de soutenir la réalisation rapide des travaux nécessaires à l’atteinte du bon état des eaux. Pour cela, l’agence augmente le taux du premier acompte, en le portant de 30 à 50 % du montant de l’aide.
Une autre mesure consiste à assouplir les conditions de paiement des aides à l’animation en versant les aides dès lors que les coûts salariaux ont été engagés, même si toutes les actions d’animation prévues n’ont pas pu être effectuées à cause de l’épidémie et du confinement. Cette mesure bénéficiera à toutes les structures, les associations, notamment, qui s’impliquent sur le territoire dans le portage de la politique de l’eau et dans l’éducation et la sensibilisation de la population.
Et enfin, l’agence de l’eau versera une aide exceptionnelle au bénéfice des services d’assainissement (souvent très ruraux) impactés par l’impossibilité, du fait de l’épidemie, d’épandre les boues non hygiénisées sur des terrains agricoles. Cela impacte directement plus de 500 stations d’épuration dans les bassins Rhône-Méditerranée et Corse, qui devront engager des frais supplémentaires pour le traitement de leurs boues, soit pour permettre leur épandage (par hygiénisation ou compostage), soit pour les envoyer dans une filière alternative (méthanisation ou incinération par exemple). En moyenne, cette aide forfaitaire permettra au bénéficiaire de compenser un doublement du prix de l’épandage.
L’impact financier de ces mesures représente environ 60 M€ pour l’agence de l’eau en 2020.
Par ailleurs, l’agence de l’eau met en œuvre des modalités de gestion adaptées des redevances qu’elle prélève et des primes pour épuration qu’elle verse, en reportant au mois de juillet les demandes d’acompte des redevances pour pollution et modernisation des réseaux de collecte domestique et en anticipant à l’inverse le traitement et le versement des primes pour épuration des collectivités n’ayant pas de problèmes de conformité.
Enfin, l’appel à projets annuel 2020 « Eau et biodiversité » est prolongé d’un mois jusqu’au 31 mai 2020 et la finalisation de l’appel à initiative « Paiements pour services environnementaux » (PSE), qui a retenu 21 collectivités, est repoussée de 3 mois au 31 mars 2021, pour ne pas pénaliser les porteurs des actions qui doivent maintenant recruter les agriculteurs et construire les projets territoriaux.

De gauche à droite : Laurent Roy (DG agence de l’eau), Pascal Mailhos (Préfet), Martial Saddier (Pdt du comité de bassin). / Crédit DR
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
  Ripage express en gare de Villejuif : Partie I
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
Renforçons les agences de l’eau
Renforçons les agences de l’eau
Derrière ce titre frappé au coin du bon sens pour qui veut un secteur de l’eau pérenne et en bonne santé, se trouve un des leitmotive de Frédéric Van Heems, le président de la FP2E, qui s’est exprimé face à la presse. Le but de cette rencontre était de nous faire partager sa vision de la meilleure façon de faire repartir un secteur qui était déjà en petite forme avant même l’arrivée de la pandémie de la Covid-19.
[video] Batimat 2019 en 5 nouveautés
[video] Batimat 2019 en 5 nouveautés
L'édition 2019 de Batimat fait la part belle à la construction de demain. Les nouveautés sont nombreuses. J'ai fait un tour des allées pour trouver les nouveaux produits susceptibles de vous intéresser que ce soit chez Leica Geosystems (BLK 3D), Graf (Platine XL/XXL), Trimble (Side Vision), Bosch (GLM120C) et ATDV (e-Saw). Bonne visite !
Paris veut passer aux zéro déchet plastique pour l'eau
Paris veut passer aux zéro déchet plastique pour l'eau
À l’occasion de ChangeNOW2020, l’exposition universelle des solutions pour la planète qui s’est tenue du 30 janvier au 1er février à Paris, Eau de Paris, fournisseur d’eau officiel du salon, a présenté les expérimentations qui vont être lancées dans le cadre du « Paris de l’eau Zéro déchet plastique » pour accélérer la lutte contre la pollution des bouteilles en plastique.
Indura : « Un projet collaboratif est une opportunité »
Indura : « Un projet collaboratif est une opportunité »
Lorsque les canalisateurs du Sud-Est choisissent de mettre l’innovation au cœur des enjeux du secteur, toutes les idées sont bonnes à prendre. Et particulièrement celles portées par le cluster régional Indura. Franck Gautheron, directeur d’Indura, rappelle ce que peut apporter un travail collaboratif.
De nouvelles canalisations pour la station d'épuration d'Annacis Island
De nouvelles canalisations pour la station d'épuration d'Annacis Island
Vinci Construction, via sa filiale Bessac, en groupement avec l'entreprise canadienne Pomerleau, a décroché le contrat de construction des nouvelles canalisations de la station d'épuration d’Annacis Island près de Vancouver, au Canada.
Risa : « De la fibre à l’eau, nos machines doivent pouvoir faire plusieurs choses »
Risa : « De la fibre à l’eau, nos machines doivent pouvoir faire plusieurs choses »
A la fois présent sur le marché de la pose souterraine de réseaux, mais aussi, aérienne, Risa bénéficie d’une présence active dans un secteur qui vit actuellement ses meilleures années. Avec une augmentation des ventes de 15 % en 2019, principalement avec ses trancheuses, Risa a certes misé depuis ses débuts sur la polyvalence de ses machines, mais c’est aussi l’atout maître lorsqu’il s’agit de les adapter à l’évolution de la demande.
Une nouvelle direction régionale sud-est pour Frans Bonhomme
Une nouvelle direction régionale sud-est pour Frans Bonhomme
Le distributeur français de solutions réseaux et canalisations pour les professionnels du bâtiment et des travaux publics, Frans Bonhomme, a inauguré, à Chassieu (Rhône), une nouvelle direction régionale sud-est.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Congrès IDRRIM 2020
29 Septembre 2020
Salon Des Professionnels de l’Amiante
29 Septembre 2020
États Généraux de la chaleur solaire 2020
29 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
- Chef de chantier bâtiment
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.