Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Crise sanitaire : l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse débloque 60 M€ pour soutenir les maîtres d'ouvrage

Partager :
Crise sanitaire : l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse débloque 60 M€ pour soutenir les maîtres d'ouvrage
Par la rédaction, le 14 mai 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse vient de réunir son conseil d’adaministration pour examiner les actions mises en œuvre pour assurer la continuité de l’activité de l’agence. Celui-ci a également adopté des premières mesures d’urgence pour apporter son soutien aux maîtres d’ouvrage publics et privés.

Dès le début de la période de confinement, l’agence de l’eau a poursuivi ses missions, en recourant massivement au télétravail, pour gérer l’attribution et le versement des aides aux maîtres d’ouvrage (53 M€ d’aides attribués depuis le début 2020) et gérer les déclarations de redevances. Mais, au-delà du maintien ainsi assuré de son activité courante, le conseil d’administration réuni le 12 mai dernier sous la présidence de Pascal Mailhos, Préfet de Région Auvergne-Rhône-Alpes, Préfet de bassin, et en présence de Martial Saddier, président du comité de bassin Rhône-Méditerranée et de Saveriu Luciani, vice-président du comité de bassin de Corse, a adopté trois mesures d’urgence, à effet immédiat, afin de soutenir les maîtres d’ouvrage face à la crise sanitaire.
La première mesure consiste à accélérer le financement des projets décidés avant la crise sanitaire et faciliter l’engagement de nouvelles opérations afin de soutenir la réalisation rapide des travaux nécessaires à l’atteinte du bon état des eaux. Pour cela, l’agence augmente le taux du premier acompte, en le portant de 30 à 50 % du montant de l’aide.
Une autre mesure consiste à assouplir les conditions de paiement des aides à l’animation en versant les aides dès lors que les coûts salariaux ont été engagés, même si toutes les actions d’animation prévues n’ont pas pu être effectuées à cause de l’épidémie et du confinement. Cette mesure bénéficiera à toutes les structures, les associations, notamment, qui s’impliquent sur le territoire dans le portage de la politique de l’eau et dans l’éducation et la sensibilisation de la population.
Et enfin, l’agence de l’eau versera une aide exceptionnelle au bénéfice des services d’assainissement (souvent très ruraux) impactés par l’impossibilité, du fait de l’épidemie, d’épandre les boues non hygiénisées sur des terrains agricoles. Cela impacte directement plus de 500 stations d’épuration dans les bassins Rhône-Méditerranée et Corse, qui devront engager des frais supplémentaires pour le traitement de leurs boues, soit pour permettre leur épandage (par hygiénisation ou compostage), soit pour les envoyer dans une filière alternative (méthanisation ou incinération par exemple). En moyenne, cette aide forfaitaire permettra au bénéficiaire de compenser un doublement du prix de l’épandage.
L’impact financier de ces mesures représente environ 60 M€ pour l’agence de l’eau en 2020.
Par ailleurs, l’agence de l’eau met en œuvre des modalités de gestion adaptées des redevances qu’elle prélève et des primes pour épuration qu’elle verse, en reportant au mois de juillet les demandes d’acompte des redevances pour pollution et modernisation des réseaux de collecte domestique et en anticipant à l’inverse le traitement et le versement des primes pour épuration des collectivités n’ayant pas de problèmes de conformité.
Enfin, l’appel à projets annuel 2020 « Eau et biodiversité » est prolongé d’un mois jusqu’au 31 mai 2020 et la finalisation de l’appel à initiative « Paiements pour services environnementaux » (PSE), qui a retenu 21 collectivités, est repoussée de 3 mois au 31 mars 2021, pour ne pas pénaliser les porteurs des actions qui doivent maintenant recruter les agriculteurs et construire les projets territoriaux.

De gauche à droite : Laurent Roy (DG agence de l’eau), Pascal Mailhos (Préfet), Martial Saddier (Pdt du comité de bassin). / Crédit DR
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Réseaux VRD.
Réseaux VRD, le seul magazine 100% réseaux.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
  Zapping de la semaine : le BTP, un déconfinement compliqué
Edouard Philippe a présenté en début de semaine son plan de déconfinement qui doit débuter le 11 mai. Le Premier ministre demande aux entreprises de maintenir le télétravail autant que possible. Dans le secteur du BTP, la reprise est difficile.
+ de vidéos BTP ça tourne
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Yann Madeline, président de la Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement
Crise du Covid-19 oblige, Construction Cayola a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Ou comment s’organise la profession en cette période inédite... Yann Madeline, président Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement (FNSA) s’est pris au jeu et nous évoque son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Monaco : bassin d'orage ou oeuvre d'art ?
Monaco : bassin d'orage ou oeuvre d'art ?
A coups de grands projets structurants, la Principauté de Monaco a transformé son territoire en maître étalon du génie civil urbain. Mais la place manque. Cruellement. Depuis les années 50, ce petit territoire de 2 km², coincé entre la France et la mer, gagne sur la mer pour agrandir son foncier. Le projet de l’Anse du portier va dans ce sens. Mais quand un projet de cette ambition se heurte aux contraintes de place, il faut trouver des solutions innovantes. C’est le cas pour le bassin d’orage du rond-point du portier.
Entretien des chaussées : une technique qui tient la route
Entretien des chaussées : une technique qui tient la route
Pour construire ou rénover les routes, il faut beaucoup de matériaux, et surtout, des granulats. En France, elles en consomment plus de 200 millions de tonnes par an, directement puisées dans les ressources naturelles. Pour pallier aux dégradations structurelles des chaussées, il existe toutefois une technique rationnelle qui consiste à retraiter les chaussées en place à froid à la chaux et/ou au ciment ou aux liants hydrauliques. Des atouts certains pour un procédé qui se révèle être aujourd’hui, économique, durable et écologique.
Thierry Burlot est le nouveau président du Cercle Français de l’Eau
Thierry Burlot est le nouveau président du Cercle Français de l’Eau
Thierry Burlot vient d’être nommé président du Cercle Français de l’Eau (CFE). Il succède à Sophie Auconie, députée de l’Indre-et-Loire et Jacques Krabal, député de l’Aisne.
Les filières des gaz renouvelables décollent en Auvergne-Rhône-Alpes
Les filières des gaz renouvelables décollent en Auvergne-Rhône-Alpes
Si en 2019, la consommation de gaz a augmenté de 4 % en région Auvergne-Rhône-Alpes par rapport à 2018, l’année marque également l’accélération du développement des gaz renouvelables. Avec 6 nouvelles unités de méthanisation raccordées aux réseaux gaziers, et plus de 100 projets de biométhane enregistrés, la région poursuit sa dynamique accompagnée des acteurs régionaux de la filière biogaz, dont GRTgaz.
L’Ademe promeut la géothermie de surface en région Auvergne-Rhône-Alpes
L’Ademe promeut la géothermie de surface en région Auvergne-Rhône-Alpes
La géothermie en général et la géothermie de surface ou géothermie très basse énergie (GTBE) en particulier, sont aujourd’hui présentées comme des alternatives performantes et durables de source d’énergie. Encore faut-il que l’information soit bien connue du plus grand nombre, et notamment en régions. Focus sur l’Auvergne-Rhône-Alpes ou la filière géothermie s’organise autour de l’Ademe, pour en faire la promotion.
Compactage de tranchées : l’automatisation passe à l’heure de la communication avec Wacker Neuson
Compactage de tranchées : l’automatisation passe à l’heure de la communication avec Wacker Neuson
Pionnier sur le marché des solutions électriques, Wacker Neuson poursuit ses efforts en matière de maîtrise des émissions polluantes des matériels. Mais il suit également d’autres pistes, notamment dans le compactage léger.
Des blindages à cadre Krings pour simplifier la pose
Des blindages à cadre Krings pour simplifier la pose
Lors de la mise en place de blindages acier grandes surfaces, il existe désormais un nouveau système complémentaire développé par Krings qui va faciliter la pose du blindage des conduites transversales et des conduites de raccordement domestique posées en profondeur.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
bauma CTT RUSSIA
26 Mai 2020
bauma CTT RUSSIA
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Manoeuvre travaux publics
- Conducteur / Conductrice de travaux de génie climatique
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.