ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ RÉSEAUX VRD

Périgueux étend son réseau de chaleur biomasse

Par La rédaction. Publié le 29 novembre 2023.
Périgueux étend son réseau de chaleur biomasse
Le réseau existant (en rouge) accueille une extension (en vert) de plusieurs kilomètres desservant de nombreux nouveaux bâtiments (@Engie)
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
La ville de Périgueux accélère sa transition énergétique avec l’extension de son réseau de chaleur biomasse sur 2,5 km supplémentaire. A la clé, de belles économies de CO2.

Les 2,5 km supplémentaires greffés au réseau de chaleur biomasse de la ville de Périgueux vont permettre d’économiser 432 tonnes de CO₂ supplémentaires et augmenter de 59 000 m² supplémentaires la surface de locaux chauffés avec une énergie locale et renouvelable. Des chiffres qui permettent à la ville d’avancer plus vite vers sa transition énergétique. Cette extension du réseau biomasse en service depuis déjà 5 ans, a été signée entre Delphine Labails, Maire de Périgueux et Thierry Lahaye, directeur du Territoire Sud-Ouest d’Engie.

De nouveaux bénéficiaires

Les nouveaux abonnés du réseau de chaleur sont le musée Vesunna, la cité administrative avec 7 bâtiments, le lycée Jay de Beaufort et plusieurs bâtiment dont ceux de la CAF, CARSAT, CPAM, UIOSP et l’URSSAF. Cela représente donc près de 60 000 m² supplémentaire qui vont être chauffés grâce au bois énergie issu de plaquettes forestières provenant de gisements situés dans un rayon de 80 km autour de la ville. Cette extension va permettre de valoriser 2 000 tonnes de bois supplémentaires par an portant le volume total à 7 300 tonnes de bois valorisées chaque année.  
Cette extension constitue une première étape dans l’évolution du réseau de chaleur car d’autres bâtiments font d’ores et déjà l’objet d’études pour être raccordés à l’avenir. 
Cette phase d’extension du réseau de chaleur nécessitera un investissement de 3 M€ et bénéficiera du soutien financier de l’Ademe. 

Une nouvelle étape dans la politique de décarbonation de la Ville 

Le réseau de chaleur de Périgueux, en service depuis septembre 2018, constitue un outil concret de la transition énergétique en desservant aujourd’hui un grand nombre de bâtiments. Avec le renforcement du recours à la biomasse, la ville de Périgueux améliore son bilan carbone en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre. Dans un souci d’équité et comme lors de la conception du réseau initial, les particuliers qui se trouveront à proximité immédiate des nouvelles infrastructures de distribution de chaleur pourront solliciter Engie Solutions pour étudier la faisabilité technico-économique du raccordement de leur logement. 
Sur le plan économique, la Ville pérennise sa facture énergétique avec un prix du bois-énergie décorrélé des cours volatiles des énergies fossiles et donc quasi-stable dans le temps. Enfin, grâce au principe de la mutualisation des infrastructures, le raccordement de nouveaux bâtiments va permettre de faire baisser la facture énergétique moyenne des abonnés actuels de 5%. 
 
Le calendrier des travaux d’extension 
Les travaux consisteront à implanter de nouvelles canalisations souterraines pour desservir les nouveaux abonnés. Sous réserve des fouilles archéologiques qui pourraient survenir au gré des tranchées effectuées pour passer les nouvelles canalisations, les travaux devraient se dérouler sur l’année 2024.  
Le calendrier précis des travaux sera publié et actualisé rue par rue au fil du temps sur le site https://www.rezomee.fr/perigueux/ 
 
Chiffres clés du réseau (avec extension) : 
7,3 km de réseau 
58 bâtiments desservis 
82% de couverture des besoins thermiques avec la biomasse 
7 300 tonnes de bois valorisées par an 
3 550 tonnes de CO₂ économisées par an 
 
La desserte du réseau : 
Le réseau de chaleur actuel dessert les quartiers de Bertran-de-Born, de la Cité et des Mondoux. Elle alimente ainsi bâtiments publics et immeubles privés comme l’Odyssée, la résidence Sainte Ursule, une dizaine de particuliers de la rue Ernest Guillier, la polyclinique Francheville et la maison de santé, les archives départementales, l’école élémentaire Lakanal, la Visitation, le Centre culturel François Mitterrand, le lycée et le collège Bertran de Born, le CCAS, l’OPH jardin public, le gymnase et la piscine Bertran de Born, la gendarmerie et le centre de secours, le foyer des jeunes travailleurs, le centre de radiologie Bertran de Born, l’OPH Lakanal, France Bleu et le centre départemental de la communication, quelques particuliers de la rue des tanneries, le collège Michel de Montaigne, le gymnase Michel de Montaigne, l’école des Mondoux, l’OPH Résidence Mondoux, la résidence Morand, la résidence La Roseraie et la résidence des Près. 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
26 mai 2023
J'ai suivi une formation pour devenir canalisateur C'est une idée qui me trottait dans la tête depuis longtemps : suivre une formation professionnelle pour vivre de l'intérieur un peu du quotidien des professionnels que je rencontre et interview à longueur d'année.
J'ai suivi une formation pour devenir canalisateur
27 août 2023
Inspection télévisée : un marché qui évolue au gré des technologies L’inspection télévisée des canalisations, est un secteur d’activité mature qui évolue en permanence. Equipements, état du marché, innovations… Brice Leviel, Directeur Commercial France chez RauschTV, fait le point.
Inspection télévisée : un marché qui évolue au gré des technologies
26 octobre 2023
Les réseaux ont le feu à l’oeil Dans la Sarthe, le département le plus boisé des Pays de la Loire, la notion de lutte contre les incendies prend tout son sens. Pour être plus efficace, elle fait appel à la puissance des réseaux pour une détection plus rapide et efficace des feux de forêt.
Les réseaux ont le feu à l’oeil
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola