ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ RÉSEAUX VRD

Le centre aquatique olympique chauffé au renouvelable

Par La rédaction. Publié le 8 novembre 2023.
Le centre aquatique olympique chauffé au renouvelable
Le centre aquatique olympique va, à terme, utiliser 75 % d'énergie renouvelable (@Pixabay)
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Prévoir un prestigieux centre aquatique olympique à Saint-Denis pour le rayonnement de la France, c’est bien. Le concevoir de façon vertueuse, c’est mieux... et c’est chose faite, au moins pour ce qui est du chauffage !

Le centre aquatique olympique de Saint-Denis est fait appel à de l’énergie vertueuse pour son chauffage puisqu’il est désormais alimenté à plus de 50 % d’énergie renouvelable par le réseau de chaleur. Les équipes de Plaine Commune Energie, filiale d’Engie Solutions délégataire du réseau de chaleur du Smirec et leurs partenaires ont mis en service avec succès le point de livraison qui permet d’apporter chauffage et eau chaude sanitaire aux usagers du futur Centre Aquatique Olympique de Saint-Denis dont le maitre d’ouvrage est la Métropole du Grand Paris. Désormais, l’emblématique bâtiment est alimenté à plus de 50 % d’origine renouvelable grâce à la biomasse et d’ici 2024 à 75 % par la récupération de chaleur fatale du data center Equinix.
 
Un centre aquatique représentatif de l’ambition territoriale
 
Ce réseau de chaleur du Smirec dessert en chaleur et en eau chaude sanitaire les villes de Saint-Denis, Pierrefitte-sur-Seine, Stains, L’Ile-Saint-Denis et Aubervilliers. À travers 90 kilomètres, ce réseau de chaleur alimente 61 500 équivalents-logements à plus de 50 % d’énergie renouvelable. Le raccordement du Centre Aquatique Olympique de Saint-Denis à ce réseau de chaleur témoigne de la double ambition du territoire d’accélérer sa transition énergétique, et de faire de ce lieu un véritable espace attractif. Un chantier conjointement mené par Plaine Commune Energie, la Métropole du Grand Paris et Simbala, une société dédiée permettant collectivement de raccorder l’équipement au réseau de chaleur.

Des travaux d’ampleur
 
Ce sont 1 400 mètres de tuyaux qui ont été développés et une sous-station avec deux échangeurs de 1 500kW assurant désormais la production des 2 900 kW de puissance souscrite. Et l’ambition en termes d’énergie de propre est forte puisque l’on annonce 75 % d’énergie renouvelable pour le centre aquatique olympique en 2024. Actuellement, il est alimenté depuis le réseau de chaleur urbain à plus de 50 % d’énergie renouvelable grâce à la biomasse. D’ici 2024, il sera raccordé au data centrer Equinix, grâce au réseau de chaleur du Smirec déployé notamment à travers la ZAC Saulnier opération d’intérêt métropolitain pilotée par la Métropole du Grand Paris et Plaine Commune Energie qui augmentera ainsi sa part d’énergie renouvelable à 75 %, pour faire bénéficier aux abonnés d’une énergie stable décorrélée des énergies fossiles.
 

 
Chiffres clés
 
Le réseau du SMIREC exploité par le délégataire Plaine Commune Energie 
+ 50 % d’énergie renouvelable
90 kilomètres de réseau
61 500 équivalents-logements desservis
350 Gwh de ventes de chaleur
 
Raccordement du Centre Aquatique Olympique
2 900 kW puissance souscrite
253 000 d’euros d’investissements
75 % EnR sur la ZAC Saulnier à terme en 2024
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
4 janvier 2024
Le Portugal, porte-étendard des énergies renouvelables Le Portugal montre la marche à suivre pour le développement des énergies propres et dépasse les 60 % de production avec l'éolien en tête.
Le Portugal, porte-étendard des énergies renouvelables
30 mars 2023
Plan Eau : une goutte d’eau ou une vague de fraicheur ? Après des Assises de l’eau qui n’ont, pour beaucoup, pas donné ce qu’elles avaient promis, le précieux liquide est cette fois l’objet d’un plan de sauvegarde présenté par le président de la République à Savines-le-Lac. Les annonces étaient-elles à la hauteur ?
Plan Eau : une goutte d’eau ou une vague de fraicheur ?
21 juillet 2023
Une île énergétique pour la Belgique L’île Princesse Elisabeth. C’est sous ce nom que se cache un projet unique qui fait la fierté du transporteur électrique Belge, Elia. Il s’agira d’une « île énergétique artificielle » permettant au plat pays de réaliser des interconnexions avec les pays voisins tout en se raccordant aux parcs éoliens off-shore.
Une île énergétique pour la Belgique
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola