CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Rail > SNCF Réseau Hauts-de-France annonce 40 grands chantiers pour 2024
RAIL

SNCF Réseau Hauts-de-France annonce 40 grands chantiers pour 2024

PUBLIÉ LE 19 FÉVRIER 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
SNCF Réseau Hauts-de-France annonce 40 grands chantiers pour 2024
© SNCF Réseau
En 2024, les travaux ferroviaires dans la région des Hauts-de-France se poursuivent pour de mettre fin au vieillissement du réseau ferré. En sus des opérations quotidiennes de maintenance des infrastructures, SNCF Réseau Hauts de France a programmée 40 chantiers d’envergures.
 
En 2024, le réseau ferré des Hauts-de-France va faire peau neuve. De Calais à Hirson, de la petite ligne à la grande vitesse, l’ensemble des composants de l’infrastructure va être renouvelé. Une année de grands chantiers qui va être marqué par 6 marqueurs :
 
Dernière ligne droite pour la LGV Nord
Depuis 2015, c’est au rythme d’environ 30 kilomètres par an que SNCF Réseau renouvelle le rail et le ballast de la Ligne à Grande Vitesse Nord, reliant Paris au tunnel sous la Manche et à la frontière belge. Depuis le mois de janvier 2024, les 27 derniers kilomètres sont renouvelés entre Izel-Lès-Équerchin et Fretin. Un chantier au service de la transition écologique avec 100% des matériaux recyclés.
 
Les travaux démarrent sur les lignes Douai-Cambrai et Laon-Hirson.
Irriguant les territoires régionaux, les lignes Douai-Cambrai et Laon-Hirson vont être le théâtre d’importants travaux financés par l’Etat et la Région Hauts-de-France. Ces chantiers d’ampleur, indispensables au maintien et à la sécurité des circulations des trains, consistent à renouveler tous les composants, de la voie ferrée aux ponts ferroviaires en passant par les passages à niveau. Ces travaux se poursuivront jusqu’en 2025.
 
Le rythme annuel des investissements programmées par l’Etat et le conseil régional des Hauts-de-France dans les infrastructures de
transport entre 2023 et 2027 est deux fois supérieur au rythme programmé sur la période précédente. La moitié de ces
investissements, soit 1 Md€ en comptant la part des autres co-financeurs, est destinée aux infrastructures ferroviaires.
Bertrand GAUME, préfet de la région Hauts-de-France, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, préfet du Nord
 
Un remplacement massif des appareils de voies
Cette année, plus d’un quart des travaux sont consacrés au remplacement des appareils de voies. Fait marquant pour les Hauts-de-France : ces aiguillages sont fabriqués dans la région, au sein de l’usine d de SNCF Réseau. Situé à Chambly (60), ce site de production est le plus important de France.  En effet ce sont près de 400 appareils de voie, soit plus de la moitié utilisés dans l’hexagone, qui sont issu de ce site regroupant 320 collaborateurs.
 
Le renouvellement industriel de la caténaire
Sur la ligne Lille-Hirson, les travaux de remplacement de la caténaire se poursuivront grâce au train-usine qui sera sur la région cet été, sur la ligne Lille-Hirson.

Un réseau structurant performant
Les travaux de renouvellement visent l’ensemble du réseau ferroviaire structurant, pour une meilleure performance à l’échelle régionale : Lille-Hirson, Lille-Calais, Amiens-Calais, Amiens-Compiègne, Ormoy-Villers-Verberie, Persan-Beaumont – Beauvais, Paris – Saint-Quentin, …
 
La voie mère de Calais modernisée
Les travaux de modernisation de la voie mère de Calais, permettent d’offrir une solution ferroviaire performante au port de Calais pour en renforcer l’attractivité et développer le fret ferroviaire. Si actuellement se sont 3 à 4 trains de fret de marchandises qui  circulent  (allers-retours) chaque jour sur la voie mère, ce projet de modernisation permettra à l’horizon 2040 de faire circuler quotidiennement jusqu’à 15 trains (aller-retour).
 
2024 est une année record pour la Région Hauts-de-France qui investit plus de 500 M € pour entretenir le réseau ferré et améliorer l’accueil des usagers dans les trains et les gares ! C’est dire à quel point nous croyons au train pour décarboner notre économie régionale et nos modes de vie. Ces travaux sont une bonne nouvelle pour la Région et ses habitants : c’est un travail commun que nous menons avec l’État et SNCF Réseau pour garantir aux lignes ferroviaires la longévité qu’elles méritent.
Christophe COULON, vice-président du Conseil régional Hauts-de-France, en charge des mobilités, des infrastructures de transport et des ports.
 
Le volume de travaux encore très important cette année illustre notre volonté commune, Etat, Région Hauts-de-France, SNCF Réseau, de faire rouler toujours plus de trains sur notre réseau, de nous permettre d’acheminer voyageurs et marchandises dans les meilleures conditions, de faire vivre une filière d’excellence française du ferroviaire. Marie-Céline MASSON, Directrice territoriale Hauts-de-France de SNCF RESEAU
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
SNCF Réseau et Haropa Port : une union en faveur du fret ferroviaire
SNCF Réseau et Haropa Port : une union en faveur du fret ferroviaire
Leyfa s’ouvre sur de nouveaux horizons
Leyfa s’ouvre sur de nouveaux horizons
[MàJ] Tarification des péages ferroviaires : Le conseil d’état va dans le sens des Régions
[MàJ] Tarification des péages ferroviaires : Le conseil d’état va dans le sens des Régions
Un futur pôle tertiaire au cœur de la gare de Nantes
Un futur pôle tertiaire au cœur de la gare de Nantes
Tous les articles Rail
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS