ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ RAIL

10,3 M€ en faveur du chantier de transport combiné des Aubrais

Par La Rédaction. Publié le 8 février 2023.
10,3 M€ en faveur du chantier de transport combiné des Aubrais
Financement, calendrier des travaux le projet de transport combiné des Aubrais permettra à terme transborder jusqu'à 150 conteneurs par jour. © F. Burguière
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Ce 8 février 2023, le projet de transport combiné des Aubrais a été présenté en détail avec à la clé une enveloppe de 10,3 M€. Une décision qui va dans le sens de la décarbonation du transport des marchandises.

Clément Beaune, Ministre délégué aux Transports, François Bonneau, Président de la Région Centre-Val de Loire, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, et Matthieu Chabanel, Président Directeur général de SNCF Réseau, ont présenté le 8 février 2023 le projet du nouveau chantier de transport combiné des Aubrais, son calendrier de travaux ainsi que son financement. Ce projet marque une nouvelle étape dans le développement du transport combiné en France, au bénéfice d’un transport de marchandises plus durable et d’une interconnexion accrue des flux de fret ferroviaires nationaux, européens et maritimes.
 
Une ambition partagée
Consistant à assurer le transfert de contenants (semi-remorque, conteneur maritime, citerne.) remplis de marchandises entre la route et le rail et inversement, le transport combiné représente un levier incontournable pour le développement du fret ferroviaire et la transition écologique. Sa facilité d’usage permet en effet à toutes les entreprises, même non embranchées, de recourir au mode ferroviaire. Or, plus de conteneurs sur les trains c’est moins de camions sur les routes : un train de fret représente en moyenne le chargement de 40 camions tandis que, pour cette capacité, il consomme six fois moins d’énergie et émet neuf fois moins de CO2. Le transport combiné connaît en France une croissance importante qui se traduit par une augmentation du nombre de circulations et du tonnage moyen des trains. Le trafic de l’année 2022 en tonnes.km dépasse ainsi de plus de 30% celui de 2019 (dernier exercice avant la crise Covid). Un triplement de cette activité est visé à l’horizon 2030, notamment grâce à l’accélération des investissements permise par le plan de relance du fret d’un montant d’un milliard d’euros : régénération de voies de service, dégagement du gabarit de certains ouvrages d’art, digitalisation de l’exploitation du fret ferroviaire, augmentation de la capacité des chantiers de transport combiné.
 
Les Aubrais : un nouveau jalon dans le développement du transport combiné
Depuis le démantèlement d’un ancien chantier de transport combiné à Orléans, les acteurs économiques exprimaient le besoin de développer le transport combiné sur l’Orléanais. Le choix d’un nouveau site s’est porté sur la commune des Aubrais, dont la localisation permet d’alimenter aussi bien les corridors fret nationaux qu’européens. Ce site offre en outre une facilité d’accès au tissu urbain, à proximité d’un pôle industriel et logistique. Il constitue aussi un enjeu majeur pour Haropa Port, groupement des Ports du Havre, de Rouen et de Paris, qui le suit dans le cadre de sa stratégie de développement de son hinterland ferroviaire. À cet égard, le secteur d’Orléans présente un potentiel de marché significatif en termes de report modal. Le projet du chantier de transport combiné des Aubrais a ainsi démarré en 2020 avec un appel à manifestation d’intérêt lancé par SNCF Réseau, suivi en 2022 de la confirmation de l’intérêt de deux candidats à l’exploitation. La Région Normandie s’est engagée dans le projet de chantier de transport combiné des Aubrais pour permettre le développement de l’activité d’Haropa Port et apporter la dernière pierre au financement du projet. Il bénéficie d’un financement total de 10,3 M€, fourni par l’État et les Régions Centre-Val de Loire et Normandie. Le calendrier prévisionnel des travaux prévoit une mise en service début 2025.
 
Les fonctionnalités du site des Aubrais
Le site de Aubrais permettra d’accueillir 2 rames de 250 mètres chacune. Les trains de fret seront accueillis sur des faisceaux de voies de service, puis répartis en « coupons » de 250 mètres, afin de pouvoir intégrer le chantier de transport combiné. Une étude d’extension du site réalisée par SNCF Réseau évaluera la faisabilité d’étendre, au-delà de 2025, les voies sur une longueur utile de 750 mètres (longueur standard des trains de fret), afin d’éviter les manœuvres ferroviaires et fluidifier le trafic. Un portique assurera le chargement / déchargement des containers sur les deux voies ferrées et de chargement / déchargement des camions. Le stockage des containers sera possible sur 3 étages. À terme, cette infrastructure permettra de transborder jusqu’à 150 conteneurs par jour.
 

Le projet des Aubrais en chiffres
Le montant prévisionnel du projet est de 10,3 M€, cofinancés par :
● L’État : 50%
● La Région Centre-Val de Loire : 40,19%
● La Région Normandie : 9,81%
SNCF Réseau apporte le foncier nécessaire, le terrain étant propriété de SNCF Réseau.
 
Calendrier prévisionnel des travaux
Les travaux sont prévus de l’été 2023 à 2024 :
● Le site sera fermé et protégé en juillet 2023 ;
● La pose du portique sera réalisée au dernier trimestre 2024 ;
● La mise en service du chantier de transport combiné est prévue mi 2025.
Les travaux sont menés en concomitance et en synergie avec ceux de la nouvelle base travaux SNCF Réseau qui servira pour le chantier de renouvellement de la voie ferrée entre Boisseaux et Cercottes, réalisé au moyen d’un train usine en 2025.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
28 février 2024
La ligne de tramway T9 de la métropole de Lyon déclarée d’utilité publique Le plan de mandat de Sytral Mobilités engage de nombreux projets structurants visant à accélérer le développement du réseau de transport public et la multimodalité afin de construire un territoire plus durable. En 2026, la ligne T9 permettra de relier le pôle d’échanges multimodal de Vaulx-en-Velin - La Soie à Charpennes, avec la création de 12 stations.
La ligne de tramway T9 de la métropole de Lyon déclarée d’utilité publique
23 juin 2023
Geismar dévoile deux nouveaux équipements Pionnier de la technologie électrique pour promouvoir un ferroviaire durable, Geismar a profité de l’édition 2023 du salon Rail Live au Royaume-Uni pour présenter deux nouvelles machines sur batterie pour des travaux de boulonnage et de libération des rails.
Geismar dévoile deux nouveaux équipements
13 septembre 2023
Mecateameetings : Avant-première mondiale pour Geismar Du 20 au 22 septembre se tiendront les Mecateameetings. A l’occasion de cet événement majeur (dont BTP Rail est partenaire média) Geismar dévoilera deux pour la première fois deux nouvelles machines.
Mecateameetings : Avant-première mondiale pour Geismar
Tous les articles RAIL
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola