BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
VIDÉOS
À la uneRAIL

Trenitalia, premier acteur de l’open access

Par CB. Publié le 15 décembre 2021.
Trenitalia, premier acteur de l’open access
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Avec l’arrivée de Trenitalia France, le transport ferroviaire français entame un nouveau chapitre de son histoire. Il s’agit du premier acteur en open access à circuler sur le marché voyageurs national, ouvert depuis le service annuel 2021.

Après le transport des marchandises en 2006, puis celui des voyageurs à l’international (2011), deux nouveaux segments du marché ferroviaire s’ouvrent progressivement à la concurrence conformément à la loi du 27 juin 2018 pour un nouveau pacte ferroviaire. Le premier marché, conventionné, concerne les lignes régionales (TER) et interrégionales (TET). Depuis 2019, les autorités organisatrices peuvent en effet lancer des appels d’offre pour choisir un opérateur de transport. L’État ainsi que cinq Régions se sont déjà engagés dans la démarche. La région Sud est la plus avancée dans l’ouverture de son marché : pour rappel, le 29 octobre, le conseil régional a voté l’attribution d’un lot de son premier appel d’offres (Marseille-Toulon-Nice) à l’opérateur Transdev. Le second marché dit d’« open access » concerne cette fois les opérateurs qui lancent un nouveau service ferroviaire de leur propre initiative sur le réseau. Parmi les opérateurs ayant manifesté leur intérêt pour faire circuler des trains sur ce marché, Trenitalia France a pris de l’avance. Cette filiale à 100 % de l’opérateur historique italien va, en effet, devenir le premier concurrent de SNCF Voyages sur le marché français dès le 18 décembre, date à laquelle l’opérateur italien mettre en service une desserte internationale Paris Lyon – Lyon Part-Dieu – Chambéry – Modane - Milan (2 allers-retours quotidiens).

Une coopération étroite avec les deux gestionnaires d’infrastructures
SNCF Réseau et SNCF Gares & Connexions ont travaillé de concert avec l’opérateur italien pour préparer son arrivée dans les gares et sur les lignes du réseau, dans les meilleures conditions possibles. Le démarrage des circulations est rendu possible que grâce à la forte implication des équipes SNCF Réseau, d’une part, pour instruire commercialement les demandes, construire les sillons et organiser les circulations, et, d’autre part, des équipes SNCF Gares & Connexions pour adapter l’affichage de l’information à destination des voyageurs et mettre à disposition des locaux permettant l’avitaillement des trains ou la vente de billets aux voyageurs.

Une ouverture au bénéfice des voyageurs
Pour SNCF Réseau, ce nouveau contexte n’est pas nécessairement vu d’un mauvais œil. Au contraire, le gestionnaire de réseau voit dans cet élargissement de l’offre un bénéfice pour les voyageurs mais aussi l’opportunité d’accroître la part du ferroviaire dans la mobilité des Français. Plus de trains, c’est en effet une offre de services élargie pour les territoires et les voyageurs, qui en sortiront gagnants. À la clé, une redynamisation des villes et communes traversées par le train. Plus de trains qui circulent, c’est aussi plus de recettes pour la modernisation du réseau. Les nouveaux trafics, qu’ils proviennent de nouveaux opérateurs ou d’opérateurs déjà en place, apporteront de nouvelles recettes nécessaires à l’entretien et au renouvellement du réseau. Plus de trains, comme alternative à la route ou à l’avion, c’est enfin inscrire de façon durable notre pays dans la transition écologique. En France, seulement 7,4% des voyages effectués par les Français sont des voyages en train. L’ouverture du marché sera indéniablement une belle opportunité de faire progresser cette proportion. « L’ouverture du marché voyageurs, c’est plus de trains, c’est plus de dessertes pour nos territoires, plus de nouveaux services pour nos voyageurs et une accélération forte de la transition écologique. Véritable incubateur de l’entreprenariat ferroviaire, nous voulons faire gagner le train en grand ! » confirme Luc Lallemand pdg de SNCF Réseau.
 
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Découvrez les gammes de palonniers à ventouses ACIMEX pour le levage de vos charges lourdes
4 juillet 2022
Découvrez les gammes de palonniers à ventouses ACIMEX pour le levage de vos charges lourdes ACIMEX conçoit et produit des machines sur-mesure pour lever les rails, les traverses de chemin de fer ou toute autre pièce allant jusqu’à 50 tonnes.
Trois nominations au sein du comité de direction de SNCF Réseau
1er juillet 2022
Trois nominations au sein du comité de direction de SNCF Réseau Suite aux départs de Guillaume Marbach et de Matthieu Chabanel en mai dernier, Séverine Lepère, Olivier Bancel et Vincent Téton ont officiellement intégrés le comité de direction de SNCF Réseau.
Câble C1 : début des travaux préparatoires
5 octobre 2022
Câble C1 : début des travaux préparatoires Les travaux de préparation à la construction du futur téléphérique francilien, le Câble C1, ont démarré le 26 septembre dernier. Déviations, conséquences et prochaines étapes : point sur le premier téléphérique d’Ile-de-France.
Tous les articles RAIL
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola