★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneRAIL

Melyes siffle la fin des travaux

Par CB. Publié le 16 juin 2021.
Melyes siffle la fin des travaux
©Joel Phiilppon/Le Progrès
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Le 15 mai 2021, le tunnelier Coline a terminé le creusement du prolongement de la ligne B du métro de Lyon entre Saint-Genis-Laval et Oullins. Un chantier qui a nécessité une gestion exemplaire des matériaux excavés.

Le prolongement de la ligne B du métro de Lyon est un projet qui mobilise depuis 2015 le maître d’œuvre Melyes, composé d’Egis (mandataire) et Systra, au service du Sytral, l’autorité organisatrice des transports urbains et interurbains de l’agglomération lyonnaise. Lors de sa mise en service attendue à partir de 2023, les nouvelles rames automatiques transporteront plus de 25 000 voyageurs/jours sur cette extension vers le complexe hospitalier régional. Le parcours souterrain du tunnelier Coline a commencé dès novembre 2019 à Saint-Genis-Laval, le futur terminal de la ligne B, depuis lequel la machine a ensuite creusé l’ensemble du tunnel jusqu’au puits Orsel, situé non loin du terminus actuel sous la commune d’Oullins. « En 19 mois, Coline a traversé des milieux particulièrement hétérogènes, alluvions à forte perméabilité, roche dure ou encore limons, ce qui a nécessité une attention de tous les instants dans le pilotage de la machine et le suivi des travaux. Le creusement s’est déroulé sans incident majeur en exploitant le potentiel de ce tunnelier de dernière génération (à densité variable) qui utilise en plus des boues innovantes, étudiées spécialement pour le projet ! » a expliqué Federico Valdemarin, chef de projet Systra.

Un impact réduit sur le bâti ancien
Les boues innovantes utilisées sur le chantier ont été développées par le groupement d’entreprises réunissant Implenia et Demathieu-Bard. Elles ont notamment permis de creuser à une faible profondeur sous un tissu urbain très sensible, où l’on trouve la plupart des constructions en pisé (terre crue compactée). Les tassements mesurés sur les bâtis le long de tout le linéaire urbain n’ont pas dépassé les 5 mm, « un véritable exploit ! » selon Melyes. De plus, les vibrations occasionnées par la présence de granit ont été maîtrisées bien en-deçà des seuils prévus avec des nuisances bien réduites pour les riverains.

Une réutilisation des matériaux excavés
Le projet de percement du tunnel s’est également voulu le reflet de la vision de la maîtrise d’œuvre en matière du développement durable et tout particulièrement, à travers la démarche de valorisation des matériaux excavés qui a été mise en place sur ce projet. « 150 000 tonnes sur les 400 000 excavées par le tunnelier ont été réutilisées sur le chantier, grâce notamment au recyclage du sable dans le mortier de bourrage ou encore au rechargement du tunnel en grave non traité, économisant de ce fait le trafic de plus de 7 000 camions pour le transport aux exutoires des matériaux excédentaires » indique le maître d’oeuvre.
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
7 décembre 2022
Opération « coup de poing » en gare de Lille Flandres La gare de Lille Flandres a été le théâtre d’opérations de modernisation des appareils de voies. Un chantier programmé l’été dernier avec une opération coup de poing de 64 heures sur le week-end du 15 août. BTP Rail était présent pour voir à l’œuvre les Pem-Lem.
Opération « coup de poing » en gare de Lille Flandres
7 septembre 2022
Innotrans 2022 : en route pour la mobilité du futur Du 20 au 23 septembre 2022, Berlin va devenir une nouvelle fois la capitale mondiale de la mobilité. Incontournable rendez-vous, le salon InnoTrans s’annonce déjà comme un grand cru. Revue de détails pour vivre pleinement l’événement de ce second semestre.
Innotrans 2022 : en route pour la mobilité du futur
20 décembre 2022
Expleo, l’ingénierie pour une mobilité 4.0 Lors de l'édition 2022 du salon InnoTrans, nous avons rencontré Philippe Arragain, vice président & head of rail transportation chez Expleo, acteur mondial de l’ingénierie, de la technologie et du conseil. Au programme, l’ERTMS et la décarbonation au service de la mobilité 4.0.
Expleo, l’ingénierie  pour une mobilité 4.0
Tous les articles RAIL
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola