Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

« La bataille des ports se joue sur la terre… et par le fer ! »

« La bataille des ports se joue sur la terre… et par le fer ! »
Par CB, le 12 février 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Tenue ce matin même, la 2e édition du business event sur le fret ferroviaire le long de l’axe Seine a été l’occasion d’échanger autour de l’ouverture prochaine de la ligne Serqueux-Gisors et de la nouvelle offre de navette mise en place par Haropa et SNCF Réseau.

Réunir tous les acteurs du fret ferroviaire, inciter les industriels à repenser leurs modes logistiques et à recourir davantage au ferroviaire, recueillir les témoignages de clients engagés et informer sur les dernières évolutions de l’offre : telles ont été les ambitions de cette 2e édition du Business Event « Fret Ferroviaire Axe Seine » organisé ce jeudi 11 février par SNCF Réseau et Haropa, le 5e ensemble portuaire nord-européen, réunit les ports du Havre, Rouen et Paris. L’événement, 100% digital, s’est tenu sous la présidence de Luc Lallemand, président directeur général de SNCF Réseau, et de Stéphane Raison, directeur général préfigurateur Haropa.

L’enjeu de l’Axe Seine
L’Axe Seine est le premier bassin industriel, le premier territoire logistique et le premier groupement portuaire de France avec Haropa, ouvrant l’économie francilienne sur la mer et donnant à la Normandie un accès au hub francilien. Chaque semaine, plus de 300 trains de marchandises circulent sur le réseau normand (dont 80 trains desservant le Port de Rouen et 90 trains celui du Havre). Cela représente cependant moins de 10% de la part modale globale des deux ports. Pour rester compétitifs, Le Havre et Rouen ont ainsi besoin d’élargir leurs hinterlands en France et vers l’Europe, et donc de disposer de solutions massifiées et fiables pour l’acheminement des marchandises. Un défi qui ne peut être relevé sans le ferroviaire. À cette occasion, Luc Lallemand, a souligné : « Cet événement illustre notre volonté commune, pour Haropa comme pour SNCF Réseau, de contribuer au développement des flux de fret ferroviaire. Dans la compétition internationale que se mènent les ports, la capacité du fer à massifier les flux est essentielle ». Avant de brillamment conclure : « La bataille des ports se gagne sur la terre … et par le fer ! »
Pour Stéphane Raison, directeur-général préfigurateur du Grand port maritime d’Etat – Haropa, l’établissement portuaire unique qui naîtra officiellement le 1er juin 2021 de la fusion des trois ports de l’axe Seine : « le développement du fret ferroviaire à l’échelle de l’Axe Seine est au cœur de la stratégie du Grand Port Maritime d’Etat. Concrètement, c’est grâce à l’optimisation des liaisons ferrées existantes et au développement de nouveaux services que nous augmenterons le report modal sur l’ensemble des régions françaises et pourrons conquérir de nouveaux marchés dans toute l’Europe. »

La démarche Fret Ferroviaire Axe Seine (FFAS)
La démarche FFAS, mise en place entre SNCF Réseau et Haropa depuis 2015, a pour ambition de développer la part modale du fret ferroviaire sur les Ports de Paris, Rouen et Le Havre.
Cette démarche se décline en plusieurs axes de travail, à savoir une démarche de concertation, avec la Plateforme horaire FFAS, un travail de prospection commun entre Haropa et SNCF Réseau et des offres commerciales pour augmenter la part modale du ferroviaire. Plus précisément, l’enjeu de la FFAS est d’anticiper les besoins des clients fret sur l’Axe Seine, afin de préserver la capacité pour les trains de marchandises – y compris pendant les périodes de travaux sur les lignes normandes. C’est notamment grâce à cette plateforme que les flux de fret desservant le Port du Havre ont pu être préservés en 2021 malgré les chantiers réalisés sur le réseau durant les horaires de passage habituel des trains de marchandises. Concernant le travail de prospection, il s’agit de réaliser des études visant à identifier de nouveaux trafics fret potentiels sur l’Axe Seine. Les deux gestionnaires d’infrastructures analysent d’ailleurs actuellement les flux de marchandises reliant le centre de la France à l’Axe Seine pour déterminer la part potentielle de report modal. Enfin, le Business Event a été l’occasion pour SNCF Réseau de présenter une nouvelle offre de sillons permettant aux entreprises ferroviaires d’assurer une (ou plusieurs) navette(s) quotidienne(s) entre Le Havre et Valenton et d’optimiser ainsi au maximum le roulement matériel afin de baisser les coûts de production. Pour Laurent Foloppe, directeur commercial et marketing Haropa : « C’est notamment en nous appuyant sur nos ambitions communes de développement et sur le travail de prospection réalisé dans le cadre de FFAS, que nous sommes en mesure de lancer aujourd’hui même un appel à manifestation d’intérêt (AMI) auprès des opérateurs : cet AMI permettra d’accompagner financièrement les meilleurs projets de développement de services ferrés sur des grandes régions. Nous venons ainsi soutenir la compétitivité économique des services ferroviaires en complément des dispositifs d’Etat que sont la diminution du coût des péages ferroviaires et le doublement de l’aide à la pince. »

Mise en service de la ligne Serqueux-Gisors, le 12 mars 2021
Dans quelques semaines, l’ouverture de la ligne Serqueux-Gisors permettra d’augmenter le potentiel de développement du fret ferroviaire sur l’Axe Seine et de favoriser le report modal vers le train. Aujourd’hui et jusqu’au 12 mars 2021, les entreprises ferroviaires disposent de deux options pour acheminer des marchandises depuis et vers Le Havre : l’itinéraire historique Paris – Rouen – Le Havre et l’itinéraire via Amiens – Creil. Or, un problème de capacité existe sur ces deux itinéraires, il est compliqué d’y faire circuler de nouveaux trains et SNCF Réseau y effectue d’importants travaux. Demain, avec Serqueux-Gisors, la desserte ferroviaire entre la Normandie et le hub francilien disposera d’une offre capacitaire de 25 sillons supplémentaires par jour. Cette capacité bénéficiera au Port du Havre, mais aussi par effet ricochet au Port de Rouen. Concrètement, cela signifie plus de 6 000 camions / semaine en moins sur les routes. Au-delà de la capacité, la ligne Serqueux-Gisors permettra d’améliorer la desserte de l’hinterland des ports normands. Les entreprises ferroviaires auront désormais d’avantage d’itinéraires alternatifs pour la desserte de l’Axe Seine, et le temps de transit sera équivalent à celui de l’axe historique et nettement moindre que celui par Amiens – Creil. « Je me réjouis de cette mobilisation commune de nos gestionnaires d’infrastructure qui va permettre d‘augmenter collectivement nos parts de marché sur l’Axe Seine. La modernisation de de la ligne Serqueux-Gisors s’inscrit pleinement dans cette ambition. C’est une véritable opportunité pour le fret ferroviaire, pour le développement économique des ports, pour l’environnement mais aussi et avant tout, pour nos clients et leurs clients » a déclaré Isabelle Delon, directrice générale adjointe Clients et Services de SNCF Réseau.
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
RER C : la campagne Castor 2021 en vidéo
RER C : la campagne Castor 2021 en vidéo
Durant tout l’été, les entreprises ETF et TSO se sont mobilisées pour assurer la maintenance de 1500 mètres de voie sur la ligne du RER C.
Stabilisation nocturne d’un passage à niveau
Stabilisation nocturne d’un passage à niveau
Spécialisée en consolidation des sols et stabilisation des bâtiments par injection de résine expansive, la société Uretek a récemment comblé un dalot et traité un fontis sous voie SNCF Réseau. Elle présentera ce projet inédit le mercredi 27 octobre, à 11h30, lors du salon Sifer 2021.
RNTP  2021 : Découvrez les pitchs des exposants
RNTP 2021 : Découvrez les pitchs des exposants
Lors des prochaines rencontres nationales, les exposants vont présenter en 30 minutes un nouveau produit ou service, une expérimentation réussie, une innovation en matière d'électromobilité, de transport à la demande, de MaaS,...
Un AMI qui veut du bien au transport ferroviaire
Un AMI qui veut du bien au transport ferroviaire
Le gouvernement a annoncé l’ouverture de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Digitalisation et décarbonation du transport ferroviaire » dans le cadre de la stratégie d’accélération du 4e programme d'investissements d'avenir financés par France Relance. Cet AMI porte sur 3 thématiques d’investissements prioritaires : le train léger, le réseau ferroviaire digitalisé et le fret ferroviaire automatisé.
Offres d’emplois SNCF Réseau : soyez au courant !
Offres d’emplois SNCF Réseau : soyez au courant !
SNCF Réseau recrute 150 électriciens.nes ! Une grande campagne vidéo est actuellement déployée sur les écrans dynamiques des gares d’Île-de-France.
Les trains d’équilibre du territoire relèvent la TET
Les trains d’équilibre du territoire relèvent la TET
Avec l’allégement progressif des restrictions sanitaires, la circulation des trains d’équilibre du territoire (TET), dont l’Etat est autorité organisatrice et le financeur, a été remise en place à 100 % au début du mois de juillet.
Massification des travaux sur la ligne Paris Dijon
Massification des travaux sur la ligne Paris Dijon
Du 25 septembre au 24 octobre 2021, SNCF réseau réalise d’importants travaux sur la ligne Paris-Dijon, entraînant l’interruption des circulations ferroviaire sur cet axe durant cette période.
Tous les articles RAIL
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.