Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

L’alliance du fer et du fleuve

L’alliance du fer et du fleuve
©SNCF Réseau. Isabelle Delon, Directrice générale adjointe Clients et Services de SNCF Réseau, et Thierry Guimbaud, Directeur général de VNF, lors de la signature de la convention le 25 janvier 2020.
Par CB, le 27 janvier 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
SNCF Réseau et Voies navigables de France viennent d’officialiser la signature d’une convention destinée à promouvoir le fret ferroviaire et fluvial.

Annoncé en décembre lors de la 13e édition du Riverdating, ce rapprochement stratégique entre les modes ferroviaire et fluvial va permettre à SNCF Réseau et Voies navigables de France de mettre en place une approche et des actions coordonnées pour favoriser une croissance commune de leurs trafics. Dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique, le développement de l’intermodalité et du report modal de la route vers les modes alternatifs est le moyen le plus efficace pour réduire les émissions carbonées du transport de marchandises. En effet, un convoi fluvial transporte jusqu’à l’équivalent de deux cents camions en un seul voyage, consomme trois à quatre fois moins d’énergie, et émet trois à cinq fois moins de CO2 que ce même transport réalisé par camion. « Il y a une vraie volonté collective de privilégier des modes de transports propres et nos capacités d’investissement sur le réseau fluvial sont historiquement hautes, avec un budget multiplié par deux pour les deux prochaines années » a indiqué Thierry Guimbaud, directeur général de VNF.
Le fret ferroviaire émet quant à lui près de 10 fois moins de carbone que le transport routier. En plus de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, les modes ferrés et fluviaux contribuent à la diminution de l’accidentologie routière et à la décongestion des axes routiers. Ces deux modes s’appuient, en outre, sur des réseaux d’infrastructure qui disposent de capacités de croissance des trafics, avec la possibilité de relier de grandes distances pour le fer et d’aller au cœur des agglomérations pour le fluvial. Ce maillage sur le territoire offre des possibilités d’interaction avec de nombreuses plateformes portuaires et intérieures, assurant à la fois la desserte de proximité, l’ancrage à l’Europe et à l’international. « Le contexte actuel de crise sanitaire est un révélateur du besoin de promouvoir des modes de transport durables et massifs et de s’unir pour développer leurs trafics, d’autant plus qu’ils disposent d’infrastructures très disponibles, que l’on pourrait mieux utiliser pour les saturer » souligne pour sa part Isabelle Delon, directrice générale adjointe Clients et Services de SNCF Réseau.

Des actions concrètes pour ancrer le réflexe du report modal
En raison de ces atouts environnementaux et sociétaux, une part croissante des chargeurs et entreprises de transport de marchandises est intéressée par un report de leurs trafics sur les réseaux ferrés et fluviaux. Pour y parvenir, il s’agit à travers cette convention de développer une plus grande complémentarité opérationnelle entre ces modes alternatifs au fort potentiel de développement. Un des principaux chantiers va consister à cartographier finement les complémentarités entre les deux modes, pour les flux existants comme pour les flux potentiels à développer : caractéristiques des réseaux, interconnexions, identification des terrains SNCF à proximité de voies d’eau permettant la mise en place de synergies fer/fleuve, caractéristiques des filières industrielles utilisatrices…

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Cette stratégie concertée va également contribuer à la compétitivité des ports, en valorisant et constituant un réseau de plateformes tri-modales (fluvial, fer, route), afin d’accroitre la desserte des places portuaires par les modes massifiés.
L’ambition de cette convention est de fixer un cadre partenarial de réflexion et d’actions.
Il s’agit en particulier :
- d’identifier les possibilités de complémentarité des deux modes en fonction des flux existants et potentiels ;
- de travailler au développement d’une offre commerciale fer / voie d’eau répondant aux besoins pour tous types de marchandises ;
- de communiquer auprès des chargeurs sur les solutions de transport combiné fer / voie d’eau existantes ou sur des offres potentielles « modes lourds » pertinentes pour leurs besoins ;
- de partager les arrêts programmés ou impromptus de circulation afin de proposer dans la mesure du possible des solutions de substitution d’un mode vis-à-vis de l’autre ;
- de mener des actions de promotion et de prospection communes auprès des chargeurs et logisticiens, fédérations professionnelles, etc.
 

Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Geismar lance la nouvelle génération du portique ECTR
Geismar lance la nouvelle génération du portique ECTR
Utilisé avec succès depuis 2016 pour tirer deux fils de longs rails soudés, le portique sur chenilles ECTR du constructeur Geismar a fait l’objet d’évolutions technologiques qui le rend plus polyvalent. Un avantage que n’a pas manqué de relever Colas Rail qui le soumet actuellement à rude épreuve sur la ligne 15 Sud du Grand Paris Express.
Masteris is a great place to work !
Masteris is a great place to work !
Voilà une bonne nouvelle pour le secteur de la maintenance dont les métiers sont en forte tension. Masteris, entreprise ferroviaire spécialisée dans l’entretien de matériel roulant, a été certifiée Great Place to Work le 11 février dernier.
RNTP 2021 : demandez le programme
RNTP 2021 : demandez le programme
"Résilients dans la crise, dynamiques pour la relance", c’est la thématique choisie par le GART et l’UTP pour leur cycle de conférences qui se dérouleront du 28 au 30 septembre à Toulouse. 
Ligne 14 Sud : lancement des travaux ferroviaires
Ligne 14 Sud : lancement des travaux ferroviaires
Après un an de préparation, le groupement composé d’ETF (mandataire) et de Colas Rail ont débuté les travaux de pose de voie dans le tunnel.
Thales tranche le nœud digital de Stuttgart
Thales tranche le nœud digital de Stuttgart
Thales a remporté un marché englobant la réalisation d’ici la fin 2025 des modules 1 et 2 du projet « Noeud digital de Stuttgart ». Le contrat d’environ 127 millions d’euros constitue une première étape visant à digitaliser le système de signalisation de la Deutsche Bahn.
SNCF Voyageurs mise sur l’internet des objets
SNCF Voyageurs mise sur l’internet des objets
Stimio, société nantaise spécialisée dans la fourniture de solutions connectées IoT pour l’industrie a annoncé la signature d’un contrat cadre de 5 ans avec son client SNCF Voyageurs pour la fourniture de capteurs connectés.
Autoroute ferroviaire: l'Etat lance un nouvel appel à projet
Autoroute ferroviaire: l'Etat lance un nouvel appel à projet
Dans la continuité des annonces du Premier ministre de juillet 2020 sur la relance du fret ferroviaire, et après la publication d’un premier appel à projets pour la reprise du train des primeurs Perpignan-Rungis, l’Etat lance aujourd’hui un appel à projets pour le développement d’un nouveau service d’autoroute ferroviaire entre les ports de Sète et Calais.
Tous les articles RAIL
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.