Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

SNCF Réseau : un investissement record en Bourgogne-Franche-Comté

SNCF Réseau : un investissement record en Bourgogne-Franche-Comté
Par CB, le 15 janvier 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
En 2021, les investissements sur fond propre de SNCF Réseau s’élèveront à 250 M€ en Bourgogne-Franche-Comté. A quoi se rajoutera 173 M€ cofinancés par l’Union européenne, l’Etat et la Région en complément des 100 M€ investis chaque année par le gestionnaire pour des travaux de maintenance. Un trésor de guerre qui permettra d’engager pas moins de 250 chantiers.

Qu’on se le dise, en 2021, les efforts pour moderniser les infrastructures ferroviaires se poursuivent ! SNCF Réseau investira en effet 423 millions d’euros pour la modernisation du réseau en Bourgogne-Franche-Comté pour l’année 2021, contre 363 millions en 2020, ce qui représente 39 chantiers de plus de 1 million d’euros, et 250 chantiers au total. En complément des 100 M€ consacrés chaque année à la maintenance quotidienne du réseau, SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté aura donc investi près de 800 millions d’euros en 2020 et 2021 sur le réseau ferroviaire bourguignon et francs-comtois, dont plus de 220 millions d’euros, soit 27 % cofinancés notamment par l’Etat, la Région Bourgogne-Franche-Comté et l’Union Européenne. Cet investissement sera fléché vers les trois fondamentaux de SNCF Réseau que sont la sécurité des circulations la régularité des trains et l’investissement dans les nouvelles fonctionnalités du réseau.

Un programme d’action dense en matière de sécurité
Pour renforcer la sécurité du réseau, l’accent sera mis sur la modernisation de la voie, le renouvellement d’aiguillage, la modernisation des ouvrages ainsi que des passages à niveau.
Plus précisément, 180,6 M€ seront investis dans les grands chantiers de renouvellement et de modernisation de la voie en Bourgogne-Franche-Comté en 2021.
Sont concernés :
– la Ligne à Grande Vitesse Paris / Lyon - modernisation de la voie entre Châtel-Gérard (89) et Thoste (21) du 12 juillet au 19 décembre :55 M€
– la Ligne des Horlogers (25) entre Besançon et Le Locle (Suisse) - modernisation de la voie dans le cadre du Contrat de Plan Etat/Région : fermeture de ligne du 1er mars au 31 octobre : 49 M€ co-financés
– la Ligne entre Laroche-Migennes et Auxerre (89) - Modernisation de la voie du 12 avril au 30 mai : 44 M€
– la Ligne entre Dijon (21) et Mâcon (71) - Modernisation de la voie entre Vougeot (21) et Crèches-sur-Saône (71) du 29 novembre au 26 décembre : 7,4 M€
– la Ligne Paris-Lyon - Modernisation de la voie entre Lantenay et Plombières-les-Dijon (21) du 16 août au 12 décembre : 6,7 M€
– la Ligne entre Belfort (90) et Dole (39) - Modernisation de la voie entre Ougney-Douvot et Branne (25) du 1er mars au 9 juillet - opérations coup de poing les week-ends des 10/11 et 24/25 avril : 6,6 M€
– la Zone de triage Fret de Perrigny / Gevrey (21) - Modernisation de la voie du 3 mai au 26 septembre : 5,8 M€
– la Lignes entre Clamecy (58) et Cercy-la-Tour (58) et entre Clamecy (58) et Nevers (58) - Modernisation de la voie du 13 septembre au 17 décembre : 1,8 M€
– la Ligne Fret entre Arc-lès-Gray (70) et Villers-les-Pots (21) - Modernisation de la voie du 1er février au 7 mars : 1,6 M€
– la Ligne entre Lure (70) et Epinal (88) - Modernisation de la voie dans le cadre du Contrat de Plan Etat/Région du 15 juillet au 20 août - 1,4 M€ co-financés
– la Ligne entre Vesoul et Belfort (90) - Modernisation de la voie entre Vesoul et Champagney (90) du 22 février au 7 novembre : 1,3 M€
 
Concernant le renouvellement d’aiguillage, 19,5 M€ seront investis dans grands chantiers suivants :
– la Ligne Paris-Lyon - Renouvellement d’aiguillages Entre Vinzelles et Chaintré (58) du 22 février au 26 décembre - Coupure des circulations les week-ends du 13/14 mars - 20/21 mars - 29/30 mai - 12/13 juin - 9/10 octobre - 16/17 octobre : 13,5 M€
– la Gare de Clerval (25) Renouvellement d’aiguillages du 22 mars au 11 avril : 2,25 M€
– la Gare de Voujeaucourt (25) - Renouvellement d’aiguillages du 13 septembre au 7 novembre : 2,25 M€
– la Gare de Nogent-lès-Montbard (21) Renouvellement d’aiguillages du 1er mars au 18 avril - Opération ’coup de poing’ du 26 mars au 4 avril :1,5 M€
 


S’agissant de la modernisation des ouvrages, 10,6 M€ seront investis et concerneront :
– la Ligne de Dijon-Ville à Vallorbe - Modernisation du tunnel du Cul de Brey (39) du 15 mars au 25 juillet : 3,8 M€
– la Ligne de Dijon-Ville à Vallorbe - Modernisation des tunnels des Escomboles (39) du 15 mars au 8 : 3,2 M€
– la Ligne de Moret-Veneux-les-Sablons à Lyon Perrache - Modernisation d’ouvrages hydrauliques à Saincaize-Meauce, Saint-Pierre-le-Moutier et Chantenay-Saint-Imbert (58) du 30 août au 31 octobre - Coupure des circulations les week-ends des 25-26 septembr et 9-10 octobre : 1,9 M€
– la Ligne de Dijon à Chalon - Modernisation du tablier métallique du pont-rail sur la Dheune à Chagny (71) du 26 avril au 31 octobre :1,7 M€

Enfin, 5,6 M€ seront investis dans les chantiers de modernisation des passages à niveau qui se traduiront par des aménagements, des actions de prévention et un programme de sécurisation et de suppression des passages à niveau défini au niveau national. La Bourgogne-Franche-Comté compte 938 passages à niveau (PN). Parmi ces 938 passages à niveau, 4 d’entre eux sont classés au registre du Programme de Sécurisation National (PSN) :
– Le PN19 d’Auxerre « Jonches » (89) : il fait l’objet d’une enquête publique. A l’issue de cette enquête, le Commissaire enquêteur a émis un avis défavorable quant au remplacement du PN par un ouvrage dénivelé (attente d’une décision de l’Etat) ;
– le PN87 de Tracy-sur-Loire (58) : le diagnostic a été réalisé en 2018 ;
– le PN15 de Brétigny (21) : le diagnostic a été réalisé. Une étude est en cours pour sortir ce passage à niveau du PSN ;
– le PN51 de Coulanges-sur-Yonne (89) : un diagnostic approfondi à été réalisé en 2019. Le CEREMA a conclu que ce passage à niveau pouvait sortir de la liste du Programme de Sécurisation National.

La régularité en ligne de mire
Equipement clé de l’infrastructure ferroviaire, la signalisation et les installations électriques feront l’objet d’une enveloppe budgétaire conséquente en 2021 avec 142,4 M€ investis dans la ligne Paris Lyon et dans les grands chantiers de modernisation suivants :
– la Ligne à Grande Vitesse Paris-Lyon - Travaux Haute Performance sur toute l’année : 75,5 M€
– la Ligne Paris-Lyon - Mise en service du Poste d’Aiguillage Informatisé (PAI) à Montbard (21) - Du 25 janvier au 31 décembre - Coupure des circulations les week-ends des 20/21 mars - 27/28 mars - 3/4 avril - 16/17 octobre - 23/24 octobre - 30/31 octobre : 21 M€
– la Ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville - Enfouissement des câbles entre Culmont-Chalindrey (52) et Vesoul (70) du 25 janvier au 19 décembre : 8,5 M€
– la Ligne de Dijon-Ville à Vallorbe (Suisse) - Modernisation de la signalisation entre Dole (39) et Vallorbe (Suisse) du 11 janvier au 19 décembre : 7,2 M€
– la Ligne Paris-Lyon - Modernisation de la signalisation entre Laroche-Migennes (89) et Nuits-sous-Ravières (21) du 11 janvier au 3 octobre - Coupure des circulations les weeks-end du 20/21 mars, 27/29 mars et 23/24 mai : 7 M€
– la Ligne Paris-Lyon - Suppression de bâtiments suite à la mise en service du Poste d’Aiguillage Informatisé (PAI) des Laumes (21) sur toute l’année : 3,3 M€
– la Ligne à Grande Vitesse Paris-Lyon - Installation de dispositifs de sécurité contre la faune sauvage : 2,8 M€
– la Ligne de Dole-Ville à Belfort - Déploiement de la fibre optique entre Besancon et Clerval (25) sur toute l’année : 2,6 M€
– la Ligne du Revermont (39) - déploiement du système de communication GSMR entre Mouchard et Saint-Amour (39) dans le cadre du Contrat Plan Etat/Région du 8 mars au 19 décembre - 2,5 M€ co-financés
– la Ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville - Modernisation de la sous-station électrique de Verrey-sous-Salmaise (39) sur toute l’année - Coupure des circulations les weeks-ends des 25-26 septembre, 2-3, 9-10, 16-17 octobre : 2,2 M€
– la Ligne Paris-Lyon- Modernisation de la sous-station électrique de Gissey-sur-Flavigny (21) sur toute l’année : 2 M€
– la Ligne Paris-Lyon - Modernisation des installations électriques entre Blaisy-Bas (21) et Dijon (21) en 2021 et 2022 : 2 M€
– la Ligne des Horlogers de Besancon-Viotte (25) à le locle (Suisse) - Modernisation de la signalisation entre Morteau (25) et Le Locle (Suisse) du 15 mars au 12 septembre : 1,8 M€
– la Ligne de Dole-Ville à Belfort - Modernisation de la sous-station électrique de Brevans (39) sur toute l’année : 1 M€
– la Ligne de Dijon-Ville (21) à Saint-Amour (39) - Remplacement de fils de contacts du 4 janvier au 1er août :1 M€
– la Ligne de Dijon-Ville (21) à Mâcon - Remplacement de fils de contacts entre Nuits-sous-Ravières (21) et Romanèche (71) - du 4 janvier au 1er août : 1 M€
– la Ligne Paris-Lyon - Modernisation d’un portique caténaire à Mâlain (21) de mars à décembre : 1 M€
 

 
De nouvelles fonctionnalités pour un réseau plus performant
Sont examinés ici les chantiers d’accessibilité des gares, le plan fibre optique, le GSMR et les innovations digitales.
Concernant les gares, la Bourgogne-Franche-Comté en compte 205. Parmi elles, on compte 13 gares nationales et 20 gares régionales inscrites au Schéma Directeur Régional d’Accessibilité.
– 10 gares régionales sont désormais accessibles aux personnes à mobilité réduite, dont 4 gares TGV : Montbéliard, Beaune, Dole, Belfort, Lons-le-Saunier, Cosne-Cours-sur-Loire, Belfort-Montbéliard TGV, Besançon Franche-Comté TGV, Mâcon Loché et Le Creusot-Montceau TGV, soit un montant total de près de 40 millions d’euros investis entre 2018-2020.
– 8 gares régionales seront accessibles ou en travaux d’ici fin 2021 : Dijon-Ville, Besançon-Viotte, Montbard, Auxerre, Avallon, Clamecy, Morteau, Le Valdahon.
– 13 autres gares régionales sont à l’étude par SNCF Gares & Connexions : Chalon-sur-Saône, Mâcon, Nevers, Vesoul, Pontarlier, Lure, Tournus, Saint-Jean-de-Losne, Sens, Saint-Claude, Mouchard, Decize et Montchanin.
En 2021, les travaux de mise en accessibilité s’attacheront à :
– la Gare de Dijon-Ville (21) - De février à décembre - opérations ’coup de poing’ du 2 juillet au 29 août - 19,2 M€ co-financés
– la Gare d’Auxerre (89) - De janvier 2021 à avril 2022 - coupure des circulations de mi-avril à fin mai 2021 - 5,1 M€ co-financés
– la Gare de Montbard (21) - De mars à décembre - opérations ’coup de poing’ les week-ends des 25/26 septembre, 2/3, 9/10, 16/17 et 23/24 octobre - 3,8 M€ co-financés
– la Gare de Morteau (25) et de Valdhaon (25) dans le cadre des travaux de la Ligne des Horlogers - du 8 mars au 7 novembre - fermeture de ligne du 1er mars au 31 octobre - 1,5 M€ co-financés
D’ici fin 2021, 70,4 M€ auront été investis pour la mise en accessibilité des gares et financés dans le cadre des CPER par l’Etat et la Région Bourgogne-Franche-Comté.
 


S’agissant du déploiement de la fibre optique, indiquons qu’elle constitue une modernisation du réseau télécom de transmission, nécessaire aux nouvelles technologies : GSMR, infranet, téléphonie nouvelle génération, Poste d’Aiguillages Informatisé et Commande Centralisée du Réseau, Bloc Automatique Lumineux digital, Infracom... La mise en place de la fibre optique permet donc l’amélioration de la performance des outils de communication SNCF. Il s’agit de doter le réseau d’un système de téléphonie nouvelle génération pour améliorer la communication entre les agents d’exploitation, les conducteurs et les machines. En 2021, les travaux se poursuivent sur l’axe Dole/Besançon/Clerval pour un montant d’investissements de 2,6 M€ financés par SNCF Réseau.


Du côté de la technologie sans fil GSMR, 13 millions d’euros sont co-financés par l’État et la Région Bourgogne-Franche- Comté. La commune d’Arbois(39) sera d’ailleurs  la première commune dotée d’un pylône GSM-R en Bourgogne-Franche-Comté. À terme, ce sont 14 pylônes qui seront installés le long de la ligne ferroviaire d’ici 2022.
 
Pour terminer ce tour d’horizon, la direction territoriale de Bourgogne –France-Comté met en avant l’innovation comme levier essentiel de la performance du réseau ferré de demain. Il s’agit en premier lieu de mettre en place des outils de surveillance du réseau à l’instar des drones déployés par Altamétris  afin de réaliser des :
– Relevés topographiques et cartographiques : reconstitution des données en 2D et 3D
– Inspection de l’infrastructure : parois rocheuses, ouvrages d’art, bâtiments, poteaux caténaires…
– Gestion environnementale : recensement de la faune sauvage, inspection des abords des voies, menace d’éboulement / inondation, végétation...
En Bourgogne-Franche-Comté, deux agents du Pôle Régional Ingénierie ont été formés par Altametris à l’utilisation des drones. Les données récoltées peuvent ensuite être envoyées à une cellule spécialisée chez Altametris, qui les traite ensuite et les analyse pour SNCF Réseau. Le temps ainsi gagné par les agents en détection et caractérisation des zones à risque peut être consacré à la correction et prévention des risques.
 


Le déploiement de capteurs connectés n’est pas en reste avec par exemple la mise en place du coupon connecté, un nouvel outil qui donne la température des rails : développé avec la Start-up Itesens, ce capteur envoie automatiquement les données de température aux agents qui peuvent ainsi surveiller les installations en temps réel. Ou encore les  capteurs Vigizone permettant d’anticiper la dégradation des circuits de voie. Quand une baisse de performance est détectée, une équipe de maintenance est dépêchée sur place pour une intervention avant la survenue de l’incident.
 
Enfin et pour finir, SNCF réseau met en avant son ambition de construire un réseau Haute performance qui concerne la Bourgogne-Franche-Comté à deux titres :
– Le déploiement de la Commande Centralisée du Réseau de Dijon : depuis 2017, des travaux ont été engagés afin de moderniser l’ensemble des installations électriques de signalisation entre Dijon et Paris, et d’informatiser les postes d’aiguillages de la ligne pour les rendre contrôlables directement depuis la Commande Centralisée du Réseau (CCR), véritable tour de contrôle située à Dijon. Grâce aux 350 agents mobilisés et à un investissement de 90 M€ de SNCF Réseau, le Poste d’Aiguillage Informatisé des Laumes a été mis en service en mai 2020. Les travaux du PAI de Montbard/Nuits-sous-Ravières débutent quant à eux en 2021 pour une mise en service prévue en 2023.
– Le développement de la performance sur la LGV Paris-Lyon, en passant de 13 à 16 TGV par heure. Un vaste programme d’investissements pour un « réseau haute performance » a pour objectifs de développer le trafic sur la Ligne à Grande Vitesse Paris-Lyon, axe le plus circulé de France, et de faciliter l’arrivée de nouveaux opérateurs ferroviaires dans le cadre de l’ouverture du marché national de transport de voyageurs.
Au total, ce projet représente un investissement global de près de 800 millions d’euros, dont 150 millions d’euros financés par l’Europe.
 
 
Chiffres clés
3 139 km de ligne dont 849 km de dessertes fines et 222 km dédiés au fret
938 PN et 3 600 viaducs
En 2020, 363 M€ investis : 1 140 entreprises régionales ont travaillé pour SNCF Réseau, dont environ 60 % de PME.
En 2021, 423 M€ investis ce qui représente 2 115 emplois directs et 1 780 emplois indirects sur une année.


 

 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
AMT représenté en France par Acomat
AMT représenté en France par Acomat
Le constructeur hollandais AMT consolide sa présence sur le marché français en nouant un partenariat avec le distributeur Acomat qui assurera l’interface avec ses clients et représentera sa gamme d’engins spéciaux RR sur le territoire.
Le groupe Liberty adoubé par le gouvernement
Le groupe Liberty adoubé par le gouvernement
A la veille de la fête de l’Assomption, l'Etat a autorisé le groupe Liberty à se porter acquéreur des sites industriels France Rail Industry à Hayange (Moselle) et Ascoval à Saint Saulve (Nord).
Une nouvelle technologie pour la dépollution des moteurs de grande puissance
Une nouvelle technologie pour la dépollution des moteurs de grande puissance
Flexfuel Energy Devlopment (FFED), spécialiste de la dépollution moteur et des économies de carburant, officialise la fin de son programme de R&D « Hy-Motor », en partenariat avec la Direction générale de l'armement.
La ligne 912 000 sera en gestation pendant 9 mois
La ligne 912 000 sera en gestation pendant 9 mois
Du 15 mars au 11 décembre 2021, 34 km de la ligne TER reliant Livron à Aspres sur Buëch sur les départements de la Drôme et des Hautes-Alpes feront l’objet de renouvellement intégral.
Une voie fermée ouverte aux vélos
Une voie fermée ouverte aux vélos
Dans le cadre de la construction d’une voie verte entre Pluguffan et Quimper en lieu et place de l’ancienne voie ferrée fermée en 2018, les travaux de dépose de la voie ont débuté ce lundi 10 mai.
SNCF Réseau : le centre de formation de Saint-Priest sort de terre
SNCF Réseau : le centre de formation de Saint-Priest sort de terre
La construction du campus SNCF Réseau de Saint-Priest près de Lyon avance à grands pas. Ce sera, avec Bègles et Nanterre, l'un des trois sites dédiés aux formations du ferroviaire en France qui remplaceront les 25 centres de formation actuellement disséminés sur le territoire.
Les capteurs Senceive pour moderniser la surveillance des voies
Les capteurs Senceive pour moderniser la surveillance des voies
SNCF Réseau et Senceive, leader mondial de la technologie de surveillance structurelle et géotechnique sans fil, ont signé un contrat d’expérimentation portant sur des capteurs sans fil. Ce nouveau dispositif pourrait permettre, s’il répond aux enjeux d’inspection de l’infrastructure ferroviaire, de digitaliser une partie des activités de surveillance du réseau.
Tous les articles RAIL
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.