Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

MI20 : Alstom vaincu à domicile

MI20 : Alstom vaincu à domicile
Par CB, le 13 janvier 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
A l’issue de leurs conseils d’administration extraordinaires respectifs, la RATP et SNCF Voyageurs, en lien avec Île-de-Mobilités, ont décidé de confier au consortium Bombardier-CAF le renouvellement des trains du RER B.

L’annonce est officielle, mais cependant toujours sous réserve de recours judiciaire : Île-de-France Mobilités, la RATP et la SNCF ont choisi le consortium Bombardier-CAF pour le renouvellement des rames du RER B, au dépend d’Alstom. Ce projet majeur, d’un montant de 2,56 milliards d’euros, initié et financé par Île-de-France-Mobilités, va enfin permettre l’acquisition de 146 trains dénommés MI20 (pour Matériel interconnecté commandé en … 2020). Il répond également à la volonté de moderniser cette ligne essentielle à la vie de millions de voyageurs pour améliorer sa fiabilité et sa ponctualité. Ces futurs trains commenceront à circuler entre Saint Rémy-les-Chevreuse et Roissy à partir de 2025. Ils bénéficieront du système de pilotage automatique Nexteo. Entre temps, des travaux seront engagés pour moderniser les infrastructures (aiguillage, signalisation) sur la partie sud et des gares seront modernisées.

Pour rappel sur l’imbroglio de la procédure 
Le jeudi 17 décembre 2020, le Tribunal Judiciaire de Paris, à la requête d’Alstom, avait suspendu partiellement la procédure de passation du marché MI20 en demandant une reprise partielle de cette dernière en considérant que « la RATP n’était pas en droit de modifier certains paramètres d’évaluation du critère prix en cours de procédure ». Sans attendre, la RATP et la SNCF ont décidé de se pourvoir en cassation car selon eux : « cette modification concernait tous les concurrents de manière non discriminatoire, et visait l’adaptation des conditions d’exécution du marché, pour tenir compte des contraintes nouvelles de planning, notamment liées à la crise sanitaire ». Précisant que le recours en cassation « n’était pas suspensif », la RATP a donc mis sans délai en application la décision du tribunal en reprenant partiellement la procédure, afin de conclure le marché au plus vite, au bénéfice des Franciliens. Et a demandé aux candidats de déposer leurs offres révisées pour début janvier. Or, faisant ceinture et bretelle, Alstom avait également engagé un recours devant le Tribunal Administratif de Paris. Ce dernier ayant été rejeté aujourd’hui même dans l’ensemble des arguments présentés par Alstom, la conformité de la procédure suivie s’est trouvée validée et a permis à la RATP et SNCF Voyageurs, d’attribuer le marché.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Reste qu’il est difficile de comprendre l’attitude risquée d’Alstom vis-à-vis de ses principaux clients. D’autant que si le constructeur n’a pas gagné l’appel d’offres, il n’a pas complètement perdu la partie car à la fin du mois, le 29 janvier, Bombardier et son usine de Crespin entreront officiellement dans son giron. D’après la RATP, il s’agirait là d’une manœuvre de diversion dont le seul but reste de gagner du temps. Un avis partagé par la rédaction de La Lettre des Cheminots, qui considèrent les requêtes d’Alstom comme une tactique « pour faire traîner le processus au-delà de la reprise de Bombardier Transport, laissant imaginer une possible révision ou un retrait de l’offre commune avec CAF, voire que l’appel d’offres soit déclaré infructueux ». Alstom estimant « que si Bombardier remporte le marché, l’offre canadienne ne sera pas assez rémunératrice, voire pas viable, économiquement ».
 

Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Nantes Métropole : les nouveaux tramways construits par Alstom
Nantes Métropole : les nouveaux tramways construits par Alstom
La commission d’appel d’offre de Nantes Métropole a choisi la société française pour la construction de ses futures rames, qui circuleront à partir de 2023.
Partenariat Argos : 3 champions sur le podium
Partenariat Argos : 3 champions sur le podium
Thales, Alstom et Hitachi Rail ont décroché leur qualification pour le tableau final d’Argos, la coopétition lancée en 2018 par SNCF Réseau pour imaginer les postes d’aiguillages du futur. Chacun d’eux sera à ce titre en charge du développement d’un PAI « tête de série » qui sera mis en service fin 2023.
Keolis remporte la mise à Dubaï
Keolis remporte la mise à Dubaï
L’autorité organisatrice de transport de Dubaï a annoncé l’attribution à Keolis d’un contrat de neuf ans, pour l'exploitation et la maintenance de deux réseaux : celui du métro de Dubaï et celui du tramway de la ville, alimenté intégralement par le sol. Le contrat devrait générer un chiffre d’affaires annuel d’environ 125 M€.
La première rame du Tram T13 est arrivée à Versailles !
La première rame du Tram T13 est arrivée à Versailles !
Arrivée de l'usine Alstom de Valenciennes par convoi exceptionnel après 200 km de trajet, la première des 11 rames du Tram T13 a été réceptionnée sur le site de Versailles Matelots.
Métro de Toulouse : 4 concurrents en lice pour la 3e ligne
Métro de Toulouse : 4 concurrents en lice pour la 3e ligne
La procédure en vue de l’attribution du marché ensemblier  de la 3e ligne de métro Toulousaine se poursuit. Il comprend le matériel roulant (rames), les équipements d’automatisme et de voie, l’alimentation électrique et la maintenance.
Créer une filière  Signalisation ferroviaire
Créer une filière "Signalisation ferroviaire"
Réagissant à l’absence de formation initiale dédiée aux études en signalisation ferroviaire, et alors même que ces métiers sont en forte tension, le SERCE met en place un premier parcours pédagogique en partenariat avec l’organisme de formation Omnifer.
Fret : VFLI intègre le réseau Captrain et devient Captrain France
Fret : VFLI intègre le réseau Captrain et devient Captrain France
Après plus de 20 ans d’activités sur des sites industriels régionaux et depuis 2007 sur des trafics domestiques de marchandises, la société VFLI s’est renommée Captrain France avec de nouvelles ambitions à l’échelle européenne.
Tous les articles RAIL
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.