Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Nantes : 3 lignes de tramway en projet

Nantes : 3 lignes de tramway en projet
©Semitan
Par CB, le 8 janvier 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
« De nouveaux horizons pour le tramway », le projet porté par Nantes Métropole prévoit la création de trois lignes de tramway supplémentaires pour desservir Rezé, Saint-Herblain, Nantes et La Chapelle-sur-Erdre. Un prolongement de ces lignes est aussi envisagé à l’horizon 2030-2035.

Depuis la création de la ligne 1 en 1985, le tramway a toujours autant le vent en poupe dans la métropole nantaise. Il représente aujourd’hui 320 000 voyages par jour (sur 630 000 voyages comptabilisés sur l’ensemble du réseau). La hausse de la fréquentation des transports en commun est dans la droite ligne des objectifs énoncés dans le Plan de déplacements urbains (PDU) de Nantes Métropole, visant à diminuer l’usage de la voiture en solo et généraliser les modes de déplacement actifs. Mais le réseau de tramway doit s’adapter aux évolutions actuelles et à venir : « Si on se projette à 10 ou 15 ans, ce sont environ 270 000 voyageurs supplémentaires qu’on imagine fréquenter le réseau, soit une augmentation de 50 % de la fréquentation », observe Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. Pour répondre à cet enjeu, la métropole envisage de doter la ville de trois lignes de tramway supplémentaires à l’horizon 2026, qui passeront par l’île de Nantes. 

Un hub sur l’île de Nantes
Numérotées 6, 7 et 8, elles se rejoindront toutes sur l’ile de Nantes et auront un terminus commun : la nouvelle station Basse-Île, à Rezé. À leur mise en service en 2026, elles permettront de relier Rezé à Saint-Herblain sans passer par le cœur de Nantes, ou encore de relier Rezé à La Chapelle-sur-Erdre, via le quartier de la Santé sur l’Île de Nantes. « À l’horizon 2030-2035, ces lignes 6, 7 et 8 pourront être prolongées » indique la Métropole.

Les aménagements envisagés
Deux nouveaux tronçons Nord Sud et Ouest Est devront être réalisés. Pour le tronçon Nord-Sud, Il prendra son origine au niveau du quai de la Fosse, en rive droite de la Loire, où il se connecte à la ligne 1. Il dessert ensuite la ZAC sud-ouest de l’île de Nantes, symbole du renouvellement de l’île depuis la fermeture des grandes industries et des anciens chantiers navals. Après avoir longé les Nefs, il croise la ligne 5 puis dessert le nouveau CHU, emprunte le pont des Trois-Continents vers Rezé. Ce pont, construit dès l’origine pour supporter le tramway, sera réaménagé pour accueillir généreusement piétons et cyclistes. La nouvelle voie emprunte le boulevard Victor-Schœlcher jusqu’à la route de Pornic et le nouveau pôle de correspondance tram/bus au terminus de Basse-Île.
Quant au 2e tronçon, Il reliera la future esplanade du CHU à la ligne 4 de e-Busway, en connexion avec les lignes 2, 3, 4 et 5 existantes. Ce tronçon assure ainsi la desserte du cœur de l’île de Nantes : à l’ouest, d’anciens quartiers industriels, à l’est des quartiers plus résidentiels du 20e siècle. Il prend son origine à l’angle nord-ouest du futur CHU, où se situait l’ancien MIN. Il file à l’est vers le secteur Mangin (avec deux tracés possibles), jusqu’à rencontrer les lignes 2 et 3 de tramway sur environ 1 300 mètres. Il poursuit ensuite par la rue Anatole-de-Monzie jusqu’au boulevard du Général-de-Gaulle, au droit du centre commercial Beaulieu, sur environ 700 mètres supplémentaires.

essai

Les citoyens se prononcent
Comme l’impose la loi pour les grands projets d’aménagement, Nantes Métropole a organisé une concertation préalable publique qui a débuté le 26 octobre et s’achèvera le 24 janvier 2021. Plus de deux mois après son lancement, la concertation sur l’avenir du tramway se poursuit et continue de générer des contributions. Au 5 janvier, 463 propositions individuelles et 34 cahiers d’acteurs avaient déjà été déposés sur la plateforme du dialogue citoyen dédiée. Parmi les sujets qui mobilisent le plus les contributeurs : le prolongement des lignes à horizon 2030-2035, au coude-à-coude avec la pertinence des futures lignes 6, 7 et 8. Les élus métropolitains en prendront connaissance et décideront au printemps 2021, des suites à donner.
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
L'Art à l'honneur au Sytral
L'Art à l'honneur au Sytral
Souhaitant œuvrer pour la valorisation de l'art et de la culture dans les transports en commun, le Sytral déploie un nouveau projet artistique en proposant aux musées de la métropole lyonnaise d’exposer leurs œuvres sur le réseau TCL.
Nice : Egis, maitre d’œuvre de la 4e ligne de tramway
Nice : Egis, maitre d’œuvre de la 4e ligne de tramway
Egis, mandataire du groupement TramWest4, a remporté avec ses partenaires Ingérop, Stoa, et In Situ Benaim Nivaggioni Architectes, le contrat de maîtrise d’œuvre de la 4e ligne de tramway de la métropole niçoise. Issa Nissa !
T9 et T10 : l’heure est à la parole citoyenne
T9 et T10 : l’heure est à la parole citoyenne
Après s’être exprimés au printemps dernier au sujet du tracé de la future ligne T6 Nord, les habitants de la métropole lyonnaise sont à nouveau invités à se mobiliser autour des projets de tramway T9 et T10. Les deux concertations se dérouleront du 23 août au 23 octobre.
Un 2e réseau de tramway exploité par Keolis en Chine
Un 2e réseau de tramway exploité par Keolis en Chine
Après le réseau de tramway de Songjiang, Shanghai Keolis s’est vue attribuer par l'autorité organisatrice de transport public « Jiaxing Tram » le contrat d’exploitation et de maintenance de son réseau de tramway.
Montpellier : le plus grand appel d’offres Tramway de France
Montpellier : le plus grand appel d’offres Tramway de France
A la mi-décembre, Montpellier Méditerranée Métropole donnera le coup d’envoi du plus grand appel d’offres de France en matière de matériel roulant tramway, pour un montant estimatif de 275 M€ HT.
Une première soudure symbolique à Mérignac
Une première soudure symbolique à Mérignac
Le mercredi 7 juillet, les équipes d’ETF ont procédé à la soudure du premier des 743 rails que compte l’extension de la ligne A du tramway bordelais. Ce geste symbolique marque le lancement de la dernière étape des travaux avant une mise en service en janvier 2023.
Sytral : Egis sera le maître d’œuvre de la ligne T6
Sytral : Egis sera le maître d’œuvre de la ligne T6
Régional de l’étape, Egis sera en charge de la maîtrise d’œuvre générale du prolongement du tramway lyonnais T6 pour le compte du Sytral.
Tous les articles RAIL
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.