Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Super Puma : Poma sort ses griffes !

Super Puma : Poma sort ses griffes !
Par CB, le 12 novembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Une opération spectaculaire a eu lieu ce matin au-dessus de la Garonne dans le cadre de la réalisation du téléphérique urbain de la Cité Rose : le tirage par hélicoptère des câblettes qui permettront le déroulage des câbles définitifs.

Alors que les cinq pylônes métalliques sont désormais en place, une nouvelle phase de chantier débute pour le Téléo avec les impressionnantes opérations de déroulage des câbles, sur lesquels évolueront les futures cabines. Celles-ci ont débuté ce matin avec le tirage de câbles provisoires, ou câblettes, qui permettront, après déroulage de câbles d’acier de diamètre de plus en plus important, de mettre en place chacun des câbles définitifs. A 9 h ce jeudi 12 novembre, un hélicoptère Super Puma affrété par Poma a ainsi effectué 3 passages entre Oncopole et la zone verte de Pech David. « Le temps de survol pour chaque passage a duré environ 20 minutes, auquel s’est rajouté le réapprovisionnement de l’hélicoptère » a indiqué Tisséo Ingéniérie, le maître d’œuvre de ce projet financé par l’autorité organisatrice de la mobilité de l’agglomération toulousaine à hauteur de 82,41 M€.

Des mesures de protection des oiseaux
Dans deux jours en revanche, ce sera au tour d’un drone d’effectuer 2 passages entre le pylône situé au droit de la route de Narbonne et de la station Hôpital Rangueil. Un drone ! Mais alors pourquoi utiliser un hélicoptère sur certains tronçons et un drone sur d’autres ? Et bien pour des raisons environnementales nous répond la DREAL Occitanie : « Sur la section Oncopole - Hôpital Rangueil, la traversée de la réserve naturelle régionale « Confluence Garonne-Ariège », avec une avifaune et des chiroptères particulièrement rares et menacés, l’hélicoptère permet, sur des distances importantes, de pouvoir dérouler dès le départ des câbles de diamètre suffisamment important pour être perçus par les oiseaux et les chauves-souris ». Sur la partie plus urbaine (Université Paul Sabatier), le déroulage peut être initié par un câble plus léger : le drone est alors plus adapté ».
A ce propos, mentionnons que pendant toute la phase de déroulage et de mise en tension, en attendant que les câbles définitifs ne soient tendus, la câblette déroulée au-dessus de la Garonne sera équipée d’un balisage « Avifaunistique » c’est à dire ornée de fanions et de disques colorés. Ce dispositif a pour fonction de protéger la population d’oiseaux migrateurs et hivernants de passage sur le corridor garonnais (70 espèces d’oiseaux ont été observées en migration) ; ainsi que les chiroptères (chauves-souris).

Une mise en tension finalisée en février 2021
Une fois installées les câblettes, des câbles d’acier définitifs sont ensuite déroulés successivement « sous tension » par l’intermédiaire des câblettes déposées lors de l’étape précédente. Ici, on augmente progressivement le diamètre du câble par déroulage successif à l’aide de treuils, jusqu’à la mise en place du câble définitif. On recommence l’opération plusieurs fois jusqu’à dérouler chacun des câbles acier définitifs (2 câbles porteurs et un câble tracteur par sens). Suivra en mars, le positionnement des cavaliers. C’est-à-dire des éléments de liaisons entre les 3 câbles qui vont garantir un écartement constant entre les câbles pour le bon cheminement des cabines sur ces derniers. Les 28 cavaliers seront acheminés jusqu’à leurs positions définitives à l’aide d’une plateforme roulante. Grace à des équipements de levage les cavaliers seront posés puis fixés sur les câbles.

Un câble de téléphérique, quésako ?
Un câble de téléphérique est en réalité composé d’une multitude de petits câbles métalliques galvanisés et d’une âme préformée en polyéthylène haute densité qui sert de support et permet de limiter la génération des vibrations et réduire les émissions sonores. Ces multiples petits câbles sont câblés en hélice et forment ce qu’on appelle des torons. Ces torons sont alors enroulés, également en hélice, autour de l’âme. Le câble tracteur est un câble à âme compactée, ce qui permet d’obtenir un câble performant, léger avec un allongement limité. « La ligne est équipée de quatre câbles porteurs dont deux avec fibres optiques intégrées permettant la communication des informations entre les trois stations. Ces câbles porteurs de type clos, permettent de supporter les véhicules » fait savoir l’entreprise Poma.
 
©Tisseo Ingénierie
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Nouvelle société de services Vossloh en Italie
Nouvelle société de services Vossloh en Italie
Fruit de l’évolution positive du marché et exemple de l’orientation affirmée de l'équipementier en tant que spécialiste de la gestion des actifs, la création de Vossloh Rail Services Italia S.r.l. répond à une demande forte des opérateurs de transports italiens en termes d'optimisation de la disponibilité de leurs infrastructures et de réduction des coûts de cycle de vie.
Mecateameetings 2021 : la filière est au rendez-vous
Mecateameetings 2021 : la filière est au rendez-vous
J-71 avant l’ouverture de la 5e édition des Mecateameetings, le moral est au beau fixe au sein de l’équipe organisatrice du seul salon français dédié aux travaux d’infrastructures ferroviaires. Pour preuve, 1 400 m2 d’espaces d’exposition sur les 1 600 m2 disponibles ont d’ores-et-déjà été commercialisés.
La ligne des Horlogers : en temps et en heure
La ligne des Horlogers : en temps et en heure
Depuis le 1er mars et jusqu’au 31 octobre 2021, SNCF Réseau réalise d’importants travaux de modernisation sur la ligne des Horlogers, ligne de montagne centenaire, qui relie Besançon (25) à la Chaux-de-Fonds en Suisse pour un budget de 55,5 M€.
Optima XL : la technologie optimale pour la maintenance caténaire
Optima XL : la technologie optimale pour la maintenance caténaire
Dernier né des nacelles rail-route automoteurs du constructeur Geismar, l’Optima XL a séduit l’entreprise Eiffage Rail qui a en acquis deux exemplaires pour doper la productivité de ses chantiers caténaires. Focus.
Développer l’intermodalité fer/fleuve
Développer l’intermodalité fer/fleuve
SNCF Réseau Grand Est et VNF viennent de signer une convention de partenariat territorial visant à promouvoir et développer l’intermodalité fer/fleuve à l’échelle du bassin rhénan.
Travaux d’été au Buisson-de-Cadouin
Travaux d’été au Buisson-de-Cadouin
Durant les mois de juin et de juillet, SNCF Réseau réalise des travaux de renouvellement et d'assainissement de la voie sur la commune de Le Buisson-de-Cadouin. Cette opération s'inscrit dans le cadre de travaux de maintien de la performance sur la ligne ferroviaire entre Périgueux et Agen.
Nantes : Travaux de rénovation en vue sur la ligne 1
Nantes : Travaux de rénovation en vue sur la ligne 1
Plus de nature en ville, un patrimoine valorisé, une offre commerciale enrichie et une plateforme de tramway rénovée… le quartier de Feydeau-Commerce à Nantes va connaître des grandes transformations cet été.
Tous les articles RAIL
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.