Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Rail

TSO: Développer notre activité en proposant une offre globale

Partager :
     
TSO: Développer notre activité en proposant une offre globale
Par CB, le 26 mars 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Rail
Forte de nouveaux contrats portant sur la rénovation des infrastructures ferroviaires, TSO compte capitaliser sur ses succès pour élargir son champ d’intervention et parfaire la stratégie multi-métiers actée par sa maison mère NGE.
 
BTP Rail : Il y a un 18 mois, vous misiez sur un chiffre d’affaires supérieur à 400 M€ en 2017. Avez-vous atteint votre objectif ?
Jean Bernadet : Nous comptions effectivement sur une croissance à deux chiffres et nous y sommes parvenus. Nous pouvons annoncer un chiffre d’affaires pour 2017 de 450 M€ (ndlr : soit une croissance de 13 %). Le carnet de commandes a également augmenté pour atteindre aujourd’hui 900 M€. Les commandes ont bénéficié à tous les secteurs qu’ils s’agissent des projets de rénovation pluriannuels qui constituent un gage de visibilité, des projets de construction neufs ou des nouveaux métiers en France et à l’international. Notre développement permet notamment de créer de nouveaux emplois, d’accroître les investissements et de renforcer notre compétitivité.
 
BTP Rail : Quels domaines ont justement tirés cette croissance ?
J. B. : Sans équivoque, la construction et le renouvellement de voies ferrés. L’année 2017 a en effet été marquée par la mise en service de la LGV SEA, un projet où nous avons mené à bien et en un temps record la pose des voies et l’électrification sur un linéaire de 300 km. J’en profite pour signaler que les métiers de la caténaire constituent un secteur en plein essor pour notre entreprise avec un chiffre d’affaire qui a plus que triplé en l’espace de trois ans. La construction de lignes nouvelles a également concerné l’international avec Crossrail, la nouvelle liaison RER de la capitale britannique qui sera mise en service en décembre 2018 et où nous avons eu en charge au sein de la joint-venture ATC tous les travaux d’installation dans le monotube (ndlr : voies, caténaire, signalisation, alimentation). Citons également, les programmes de régénération annuels réalisés par le train BOA notamment en Île-de-France ou encore la finalisation des travaux sur le lot 1 « Suite rapide » de la campagne 2013-2017. Ces projets d’envergure ont nécessité une forte mobilisation en moyens humains et matériels.
 
BTP Rail : L’année 2017 a été également riche en nouveaux contrats…
J. B. : Le groupement RC² dont TSO Caténaires est mandataire a en effet signé le premier contrat en conception/réalisation des opérations de renouvellement des caténaires du RER C pour la période 2017-2024. Nous sommes actuellement en phase de préparation de ce chantier inédit (277 M€) qui nécessite la construction de quatre trains « usine » pour la dépose/pose des supports et le déroulage des fils caténaires. Visant à privilégier nos partenaires industriels français, c’est l’entreprise Novium qui est chargée de nous livrer le premier train de travaux à la fin de l’été. De même, c’est à Geismar que nous avons confié la réalisation des trains-usines dédiés à la régénération de caténaires du RFN (1 500 V et 25 kV) ; un marché remporté fin 2017 en groupement avec Colas Rail. Enfin, je ne peux pas passer sous silence le premier contrat pour un montant de 200 M€ portant sur le renouvellement de 4 lignes à grande vitesse. Les travaux que nous aurons à mener (ndlr : avec Colas Rail) sont inédits car jamais jusqu’alors SNCF Réseau n’a eu à remplacer simultanément des traverses et du ballast sur des LGV.
 
BTP Rail : Quels autres investissements allez-vous engager au niveau de votre parc matériel ?
J. B. : En plus du besoin d’équipements spécifiques que nous venons de mentionner, nous consacrons une enveloppe budgétaire conséquente  au renouvellement constant de notre parc de machines, mais également à l’achat d’engins de chantiers qui vont nous permettre de massifier nos travaux. Nous venons ainsi d’investir 6,5 M€ pour l’achat d’une grue de levage ferroviaire (constructeur Kirow) qui sera affectée aux travaux réalisés dans le cadre du plan Vigirail. Nous sommes également en train de tester avec succès sur plusieurs chantiers une solution modulaire associant un train de dépose Puma et une cribleuse DRL (ndlr : du fabricant suisse Scheuchzer) afin de démontrer à nos clients qu’il est possible de travailler de façon industrielle sur des zones complexes/denses actuellement inaccessibles aux suites rapides. Cette méthode a en effet le grand avantage de la flexibilité et de permettre le travail à proximité d’obstacles très divers sans que le démontage ou la destruction de ceux-ci soit nécessaire.
 
BTP Rail : Quelle est votre stratégie pour préparer le TSO de demain ?
J. B. : Il s’agit de persévérer dans notre stratégie de diversification et développer notre activité en proposant des offres globales. Après avoir étendu nos compétences à la sécurité ferroviaire, nous venons de créer l’entité TSO Signalisation qui héberge depuis le premier janvier les activités de signalisation ferroviaire portées jusque-là par TSO Caténaires. Cette création marque une étape importante de notre feuille de route. Nous poursuivons également notre stratégie de régionalisation avec l’installation d’une antenne TSO Caténaires à Toulouse (ndlr : en plus de Lyon et Chelles). Sur le plan international, notre potentiel de croissance repose sur le développement des synergies entre les métiers du Groupe NGE. En clair, utiliser les implantations de notre maison-mère à l’étranger comme des rampes de lancement pour proposer des offres clé en main impliquant l’ensemble des filiales de NGE. C’est dans cet état d’esprit que nous nous positionnons sur les grands projets de mobilité en France et à l’international.
 
BTP Rail : Cette stratégie peut également s’avérer payante sur les différents marchés du Grand Paris Express…
J. B. : Oui et à plusieurs titres. Tout d’abord, les matériels que nous avons développés pour le chantier Crossrail comme le train béton ou les portiques automoteurs multifonctions sont tout à fait adaptés au diamètre des tunnels du Grand Paris. À ceci s’ajoute la montée en compétences de nos équipes qui vont nous permettre de nous positionner avantageusement sur les futurs appels d’offres de la SGP. Les équipes de management qui basculent actuellement sur le Grand Paris travaillent d’ores et déjà à planifier les grandes phases logistiques et les schémas d’approvisionnement des lignes 11 et 16. Cette capacité d’adaptation à l’avancement des travaux de génie civil a d’ailleurs déjà porté ses fruits avec la récente attribution du méga lot 16.1 aux côtés d’Eiffage (mandataire).
 
BTP Rail : Quelle place occupe le transport commun en site propre dans votre stratégie ?
J. B. : Cette activité cyclique est actuellement dans sa phase ascendante et nous sommes attentifs à toutes nouvelles opportunités, notamment en Île-de-France… Actif actuellement sur trois chantiers de construction de tramway (Avignon, Luxembourg, Caen), nous comptons sur la capitalisation de nos savoir-faire pour nous positionner avantageusement sur les prochains projets.
 
BTP Rail : Quid de la formation ?
J. B. : Nous consacrons 7 % de notre masse salariale en formation. Ces sessions sont dispensées dans notre propre école à Mezy-Moulins où nous disposons de voies école pour les métiers voies et caténaire, sécurité ferroviaire et signalisation. Dans un avenir très proche, nous proposerons également des formations dédiées à la maintenance d’engins de travaux au sein du futur Campus Mecateam, une émanation du Mecateamcluster auquel nous sommes intimement associés et qui vise à répondre aux enjeux actuels de développement et mutations de la filière. Cet enjeu de la formation est d’autant plus important que nos besoins en recrutement sont importants. 300 postes concernant tous les étages de la maison sont à pourvoir en 2018 avec, en particulier, une forte demande en caténaire et sécurité ferroviaire, travaux urbains et signalisation.
 
 
BTP Rail : Dans le contexte actuel de refonte de SNCF Réseau, restez-vous confiant dans l’avenir ?
J. B. : La mobilité « propre » de demain passera par le transport ferroviaire, de cela j’en suis convaincu. A l’échelle européenne et mondiale, nous assistons à une demande croissante de mobilité urbaine et interurbaine. Sur le plan de nos métiers, je suis également optimiste car s’il n’est de richesse que d’hommes, alors il ne tient qu’à nous d’attirer les talents pour qu’ils nous poussent en retour à aller de l’avant. 
 
 
Jean Bernadet, pdg de TSO. ©BTP Rail
Ce numéro ne fait pas partie de votre abonnement.
Article issu de BTP Rail n° 21.
Prolongez votre lecture !
JE M'ABONNE
ACHETER LE NUMÉRO 21
S'identifier
S'inscrire
Nos coups de cœur d'Expoprotection en vidéo
Nos coups de cœur d'Expoprotection en vidéo
À lire également
Colas Rail incontournable sur le métro de Santiago du Chili
Colas Rail incontournable sur le métro de Santiago du Chili
Après avoir remporté le contrat de conception-construction-maintenance des lignes 3 et 6 livrées en 2017 et 2018, Colas Rail a décroché deux nouveaux marchés, dont l’un en groupement avec ETF, portant cette fois sur l’extension de la ligne 2 du métro la capitale chilienne.
Le tramway T3b s'échauffe avant le lancement
Le tramway T3b s'échauffe avant le lancement
Lundi 5 novembre débutera la marche à blanc sur le prolongement du tramway T3b entre les Portes de la Chapelle et d’Asnières.
Le constructeur Socofer s’allie avec Forsee Power
Le constructeur Socofer s’allie avec Forsee Power
A l’occasion du salon Innotrans, le constructeur ferroviaire et le spécialiste des systèmes de batteries intelligentes ont annoncé leur partenariat.
Algérie : le projet de tramway à Annaba remis au goût du jour
Algérie : le projet de tramway à Annaba remis au goût du jour
Selon les informations du quotidien algérien L'Expression, neuf projets de tramway devraient être débloqués par l'Etat, dont celui d'Annaba.
RRC Crane Hire réceptionne la première Demag AC 300-6 au Royaume-Uni
RRC Crane Hire réceptionne la première Demag AC 300-6 au Royaume-Uni
Le levageur britannique RRC Crane Hire et Road Rail Cranes ont pris livraison de la nouvelle grue tout-terrain Demag AC 300-6, la première unité livrée au Royaume-Uni.
Innotrans 2018 : un nouveau mouton à six pattes !
Innotrans 2018 : un nouveau mouton à six pattes !
Après le Rapace Dac pour le remplacement des cœurs et demi-aiguillages, le Rapace Tunnel pour le transport d’hommes et de matériels, l’entreprise nantaise Cipal a profité du salon Innotrans pour présenter le troisième produit déraillable de sa gamme 100 % électrique et 100 % français : le Cipat.
Grand Paris Express : le point sur les attributions de marchés
Grand Paris Express : le point sur les attributions de marchés
Les chantiers battent leur plein sur le Grand Paris, au même titre que les travaux préparatoires.
Tous les articles Rail
ACCÈS AU KIOSQUE
Applications
Événements
Salon des maires et des collectivités locales
20 Novembre 2018
Salon des maires et des collectivités locales
Salon Amiante
27 Novembre 2018
Salon Amiante
40 ans du salon Pollutec
27 Novembre 2018
40 ans du salon Pollutec
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment - Gros œuvre
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.