Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > L'Etat apporte son soutien à la décarbonation d'ArcelorMittal
INFRASTRUCTURES TP

L'Etat apporte son soutien à la décarbonation d'ArcelorMittal

PUBLIÉ LE 15 JANVIER 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
L'Etat apporte son soutien à la décarbonation d'ArcelorMittal
Crédit : ArcelorMittal
Le ministre de l’Economie Bruno Lemaire, en visite sur le site de Dunkerque, a confirmé le soutien de l’Etat à la décarbonation des activités d’ArcelorMittal. 

Afin d’être en règle avec ses objectifs (-35% d’émissions d’ici 2030 en France), et les exigences du réchauffement climatique, ArcelorMittal a amorcé la décarbonation de ses activités. Outre l’augmentation du recyclage de l’acier et le pilote de captage du CO2, elle passera notamment par la construction de nouvelles installations industrielles dans l’usine de Dunkerque qui accueillera prochainement une unité dite de "réduction directe du fer" (DRI) et deux fours électriques. 

En visite ce jour à Dunkerque, le Gouvernement, par la voix et la présence de son ministre de l’Economie Bruno Lemaire a signé une convention de financement entre ArcelorMittal France et l’Ademe, dont le versement de l’aide de l’Etat a été autorisé par la Commission européenne en juillet 2023. A côté, la réforme du marché de l’électricité engagée en France, et la signature avec EDF d’une lettre d’intention relative à la conclusion d’un contrat d’allocation de la production, va également permettre à ArcelorMittal de sécuriser ses approvisionnements futurs en électricité en France, condition sine qua non à cet investissement. 

ArcelorMittal a terminé en juillet dernier sa première phase d’études d’ingénierie (pré-FEED) et la phase de FEED (1) est actuellement en cours. Selon les résultats de cette 2e phase, qui définiront les conditions de viabilité du projet (dispositif industriel, budget final, et calendrier), ArcelorMittal passera à la mise en oeuvre du projet. Les nouvelles unités de production remplaceront progressivement l’un des deux hauts-fourneaux actuellement opérationnels sur le site de Dunkerque. 

"Ce projet majeur représente 1,8 milliard d’euros d’investissements et réduira à terme de près de 6% les émissions industrielles du pays", a précisé Bruno Lemaire. 

(1) Front-End Engineering Design
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
GNR : et le BTP alors ?
GNR : et le BTP alors ?
Près de 80 % des entreprises du BTP confrontées à des litiges
Près de 80 % des entreprises du BTP confrontées à des litiges
Milwaukee lance le packout shop storage
Milwaukee lance le packout shop storage
Macron sanctifie le nucléaire et survole le logement
Macron sanctifie le nucléaire et survole le logement
Tous les articles Infrastructures TP
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS