CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > Eiffage plane au 1er semestre, porté par une croissance organique
INFRASTRUCTURES TP

Eiffage plane au 1er semestre, porté par une croissance organique

PUBLIÉ LE 4 SEPTEMBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Eiffage plane au 1er semestre, porté par une croissance organique
Le chiffre d’affaires d’Eiffage au 1er semestre 2023 s’élève à 10,43 milliards d’euros au 1er semestre 2023, en hausse de 10,4 % par rapport au 1er semestre 2022.

L’activité des Travaux croît de 10,4 % à 8,68 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires atteint 5,61 milliards d’euros en France, en hausse de 7,2 %, et 3,07 milliards d’euros à l’international, en hausse de 16,6 % (+ 22,4 % en Europe hors France). Dans la branche Construction, l’activité est en hausse de 6,3 % à 2,20 milliards d’euros, dont + 5,6 % en France et + 8,4 % à l’international. En immobilier, le chiffre d’affaires est en baisse de 16,0 %. Les tendances constatées en 2022 en France se confirment : chute du logement neuf partiellement compensée par la rénovation résidentielle et la construction neuve d’équipements publics et industriels. La commercialisation de logements ralentit fortement et s’établit à 710 unités contre 1 519 au 1er semestre 2022.

Dans la branche Infrastructures, le chiffre d’affaires est en hausse de 9,2 % à 3,64 milliards d’euros. En France, l’activité est en légère augmentation de 0,7 %, avec de fortes disparités par métier. La baisse du Génie Civil (- 14,8 %) est due à une moindre contribution des projets du Grand Paris Express et à l’achèvement des travaux de l’A79 en 2022 alors que le Métal (+ 45,8 %) bénéficie, comme à l’international, de l’essor de l’éolien offshore. La Route est en croissance de 7,2 % en France. A l’international, le chiffre d’affaires est à nouveau en forte progression (+ 22,7 % - dont Génie Civil + 16,8 % et Métal + 44,0 % -), grâce à une forte dynamique en Europe hors France (+ 32,4 %).

Dans la branche Énergie Systèmes, portée par la transition écologique et digitale, l’activité croît de 15,4 % à 2,83 milliards d’euros, dont + 17,2 % en France et + 12,2 % à l’international, dont + 17,4 % en Europe hors France, grâce à une progression sensible du chiffre d’affaires des principaux pays dans lesquels la branche est implantée. Dans les Concessions, le chiffre d’affaires est en hausse de 10,2 % à 1,76 milliard d’euros. Sur le 2e trimestre, l’activité du Groupe est en hausse de 8,0 % par rapport au 2e trimestre 2022, dont + 7,3 % en Travaux et + 11,6 % en Concessions.

Le résultat opérationnel courant du Groupe s’établit à 1 009 millions d’euros, pour une marge opérationnelle de 9,7 % contre 9,8 % au 1er semestre 2022. Dans la Construction, la marge opérationnelle, stable à 3,4 % en dépit de la dégradation du marché du logement neuf en France, vient confirmer la résilience du modèle intégré constructeur promoteur. Dans la branche Infrastructures, la marge opérationnelle, traditionnellement négative au premier semestre dans les métiers du Génie Civil et de la Route, passe de - 1,0 % en juin 2022 à - 0,5 % en juin 2023, portée notamment par la forte croissance dans le Métal. Dans la branche Énergie Systèmes, la marge opérationnelle progresse sensiblement à 4,3 % (4,0 % au 1er semestre 2022), soutenue par la bonne performance opérationnelle de l’activité en France, comme dans les autres implantations européennes. Au total des Travaux, la marge opérationnelle est en hausse significative à 2,1 % (1,7 % au 1er semestre 2022), portant la contribution des Travaux au résultat opérationnel courant du semestre à 178 millions d’euros contre 135 millions d’euros au 1er semestre 2022.

Dans les Concessions, la marge opérationnelle s’établit à 48,2 % (49,6 % au 1er semestre 2022), APRR affichant, pour sa part, une marge d’Ebitda de 76,8 %, contre 76,5 % en juin 2022. Le démarrage de nouvelles concessions (Aliaé -A79-, Nové) et l’intégration de Sun’R induisent une légère dilution de la marge opérationnelle. D’autre part, la mise en service de certains grands investissements chez APRR entraîne une hausse de la charge d’amortissement. La contribution des Concessions au résultat opérationnel courant est de 847 millions d’euros au 30 juin 2023 contre 791 millions d’euros au 30 juin 2022. Le résultat net part du Groupe s’établit ainsi à 392 millions d’euros contre 354 millions d’euros au 1er semestre 2022.

Le carnet de commandes des Travaux atteint 19,8 milliards d’euros, en augmentation de 1,8 milliard d’euros sur un an (+ 10 %) représentant 13,4 mois d’activité. Cette augmentation est portée notamment par les chantiers d’énergies renouvelables et d’infrastructures de transport. Le Groupe prévoit dans les Travaux une nouvelle augmentation de son activité en 2023, différenciée selon les métiers, dans
une démarche toujours sélective de prise d’affaires. Dans les Concessions, un chiffre d’affaires également en hausse grâce à la normalisation progressive du trafic aéroportuaire, l’intégration de Sun’R, le démarrage de Nové, la contribution de l’autoroute A79 en année pleine et l’augmentation du trafic autoroutier.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
L'Exvac de Rivard en démo !
L'Exvac de Rivard en démo !
Saint-Denis : lancement du projet de transformation urbaine des Cathédrales du rail
Saint-Denis : lancement du projet de transformation urbaine des Cathédrales du rail
PLF 2024 : Vinci et Eiffage ripostent
PLF 2024 : Vinci et Eiffage ripostent
Sarens lève le pont Colbert à Dieppe
Sarens lève le pont Colbert à Dieppe
Tous les articles Infrastructures TP
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS