CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > Etude Procore Technologies : quel avenir pour la construction ?
INFRASTRUCTURES TP

Etude Procore Technologies : quel avenir pour la construction ?

PUBLIÉ LE 15 MAI 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Etude Procore Technologies : quel avenir pour la construction ?
Crédit : Procore Technologies
Procore Technologies publie un rapport intitulé "L’avenir de la construction en France". L’enquête menée auprès de plus de 200 directeurs et cadres dirigeants en France, fait un bilan de l’état de l’industrie, étudie son niveau de maturité numérique et identifie les défis et les opportunités auxquels les entreprises sont confrontées. 

Dans un contexte de reprise économique après deux ans difficiles, les professionnels de la construction ont identifié le manque de visibilité sur les futurs projets potentiels (25,37 %), la gestion des litiges et des paiements avec les clients (24,38 %) et le fait de faire face à la hausse des coûts tout en augmentant la productivité (23,88 %) comme les principaux défis à relever dans les 12 mois à venir. En outre, l’éternelle prolifération des travaux de reprise continue de faire dérailler le secteur sur la voie de la rentabilité. Les personnes interrogées ont révélé qu’en moyenne en France, 21 % du temps d’un projet typique était consacré à la reprise ou à la rectification de problèmes. Ces problèmes doivent être résolus si les entreprises ou les individus veulent respecter leurs priorités pour l’année à venir et ainsi rester compétitifs. Malgré les défis, 74 % des décideurs, au global, disent s’attendre à ce que le nombre de projets augmente de 20 % ou plus au cours des 12 prochains mois. "Dans un environnement où les pressions auxquelles les entreprises sont confrontées proviennent des résultats plutôt que des décideurs, l’intérêt de la transition numérique pour les acteurs du monde de la construction devient évident. Aujourd’hui, près 2 entreprises sur 5 (38 %) prévoient d’introduire des plateformes de gestion de la construction dans leurs activités au cours des 12 prochains mois", commente Irmak Arkun, chef de produit chez Procore France.

Le pouvoir à la technologie et aux données 

L’industrie est consciente des avantages de la technologie mais une forte dépendance à l’égard du papier demeure. Selon l’enquête de Procore, 40 % gèrent encore leurs processus (tels que l’estimation et la tarification, la qualité, la gestion de la conception, la sécurité, le contrôle des coûts et bien plus encore) sur papier ou sur des plateformes de messagerie comme WhatsApp. Toutefois, l’étude révèle que 54 % des entreprises françaises ont démarré leur transition numérique. En ce qui concerne le volet économique, les entreprises ont déclaré qu’elles pourraient économiser 24 % (moyenne : pourcentage des économies potentielles) si elles recueillaient, intégraient et standardisaient plus efficacement les données. 60% des décideurs français interrogés ont d’ailleurs exprimé leur préférence pour les solutions intégrées car elles permettent de répondre à la majorité de leurs besoins, nécessitent moins d’investissement initial et sont plus rapides à mettre en place. La possibilité de cibler un besoin professionnel en particulier et le fait qu’une plateforme intégrée diminue les risques que les incidents impactent les autres systèmes de l’entreprise font également partie des principales raisons pour lesquelles les entreprises préfèrent des solutions logicielles individuelles. Enfin, l’intégration de l’ensemble des données et informations est un avantage de taille pour des professionnels qui évitent ainsi la perte partielle de cette dernière à travers les différents flux. Selon l’étude, l’exploitation des données apporte une meilleure prise de décision et une productivité renforcée et les entreprises estiment que la "réduction des coûts" est le premier avantage à retirer d’un investissement accru dans la collecte, l’intégration et la standardisation des données. 

Orienté vers le développement durable

Le secteur de la construction connaît un renouveau. D’une part, le bien-être du personnel devient une priorité. D’autre part, ce sont les normes pour le développement durable et la responsabilité sociétale dans son ensemble qui importent. De fait, l’étude montre qu’aujourd’hui la culture positive au travail est en train d’évoluer et les entreprises prévoient d’en faire encore plus au cours des 12 prochains mois. Parmi les répondants, 42 % déclarent avoir mis en place des initiatives ou des politiques de bien-être et de santé mentale pour améliorer l’épanouissement de leur personnel et réduire le risque de burn-out. 43 % des répondants ont mis en place des politiques de diversité et d’inclusion et 48 % des décideurs interrogés ont mis en place une politique de réduction du temps de travail pour favoriser un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour ce qui est du développement durable, on constate aujourd’hui que seulement 36% des répondants se conforment à la norme ISO 14001 liée au système de gestion de l’environnement et 17 % ne prévoient pas de la suivre au cours des 12 prochains mois. Malgré cela, les jeunes générations de travailleurs, notamment la génération Z, sont très sensibilisées à la question du développement durable et de la responsabilité sociétale et parmi les objectifs majeurs des décideurs, on trouve la réduction des émissions de CO2. En effet, 80 % disent que la décarbonisation sera un défi important pour eux dans les 3 prochaines années. 

 Méthodologie

L’étude a été menée par Censuswide qui a interrogé 803 décideurs de plus de 18 ans travaillant dans le secteur de la construction, plus précisément dans les entreprises principales, les sous-traitants et les maîtres d’ouvrage au Royaume-Uni, en Irlande, en France, en Allemagne, aux Émirats arabes unis et en Arabie saoudite entre le 29.12.2022 et le 12.01.2023.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
Allison poursuit sur la voie de l'électrique à Solutrans
Allison poursuit sur la voie de l'électrique à Solutrans
Hervé de Lacotte, directeur de la communication de Tunnel Euralpin Lyon Turin
Prix IMBP 2024 : les lauréats
Tous les articles Infrastructures TP
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS