ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ INFRASTRUCTURES TP

Décarbonation : Vinci poursuit la transformation de ses métiers

Par Julia Tortorici. Publié le 19 janvier 2023.
Décarbonation : Vinci poursuit la transformation de ses métiers
Xavier Huillard, PDG de Vinci. Crédit : BTP Magazine
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Au coeur même de son chantier Universeine, projet de réaménagement urbain qui regroupe 2 des 5 secteurs du futur Village des athlètes, Vinci décrit une année 2022 pleine d’espoir, en cours de route douchée par la flambée du prix des matériaux et la crise de l’énergie, tout en saluant sa résistance structurelle qui rend possible l’avancée de la transformation de ses métiers guidée par une nécessaire décarbonation. 

C’est sur une des plus grandes opérations de régénération urbaine de réversibilité que Vinci a choisi d’adresser ses voeux à la presse. Universeine, qui s’inscrit dans le programme d’aménagement nécessaire à l’accueil des JO 2024 à Paris, sert à la fois de socle et de démonstrateur de la capacité du Groupe à s’adapter à une transition écologique toujours plus pressante. Car entre 2019 et 2022 les efforts ont été intenses pour rattraper un retard environnemental délaissé au profit du social. Engagé historiquement dans la promotion des hommes, et la pérennisation des compétences, l’entreprise prend désormais sa trajectoire de décarbonation très au sérieux et se dit "en avance sur sa feuille de route initiée en 2019". 1 milliard d’euros a été ainsi respectivement alloué aux divisions Vinci Autoroutes et Vinci Airports avec pour conséquence des progrès très rapides en matière d’équipement des infrastructures. Dans le Bâtiment, et plus précisément l’immobilier, Vinci signe à Saint-Denis un nouveau modèle constructif "dont l’intégration environnementale est une composante de la performance globale" et qui s’impose désormais comme la norme à suivre dans les projets Vinci. 

Zéro artificialisation nette en 2030

La Construction, activité riche en différents métiers, n’échappe pas à la règle. Les ambitions sont colossales. "La performance de Vinci Construction, en termes d’activité, de prises de commandes et d’amélioration de la marge, peut être qualifiée de solide", souligne Xavier Huillard, PDG de Vinci. Cette stabilité devient la condition sine qua none pour relever ce qui se présente comme un challenge pour les développeurs immobiliers. "Avec l’objectif de zéro artificialisation nette en 2030, le métier change en profondeur", en convient le dirigeant dont l’entreprise se fixe l’objectif zéro carbone en 2050, avec l’ambition de parvenir à une réduction de -40% des émissions de CO2 dès 2030. Pas de la tarte, si l’on en croit Xavier Huillard. En revanche, sur le terrain, force est de constater une véritable évolution. Les travaux routiers et la déconstruction se mettent au diapason à coups d’enrobés à base de fraisats recyclés, de liants routiers bas carbone, ou encore grâce à une REP beaucoup plus exigeante en matière de tri et de reprise des déchets après démolition. Nouveau métier, qui semble faire son chemin chez les grands groupes, le génie écologique s’intensifie au service de l’optimisation des espaces naturels qu’il est "crucial de préserver". 

L’inexorable transition énergétique

Comme ses pairs, Vinci aura subi la crise énergétique, et appris de la nécessité de "développer les énergies décarbonées" en renfort du nucléaire, dont les centrales de 2e génération ne seront pas prêtes (au mieux !) avant 2035. "Dans cette course à l’énergie décarbonée, la France a pris conscience de son mauvais positionnement, commente Xavier Huillard. Si nous ne misons pas dès maintenant sur les ENR, notre économie va souffrir". Et interrogé sur ses activités dans le pétrole et le gaz, qui représentent environ 15% du business de la filiale Cobra, le PDG rappelle "l’intérêt de continuer à réaliser des travaux pour des projets de plateformes pétrolières et gazières neuves ou moins", en attendant l’accélération de la transition énergétique. 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
15 mai 2023
Builders École d’ingénieur, un diplôme qui a la cote ! 100% des élèves de la promotion Builders 2022 sont en poste ou engagés dans un projet de création d’entreprise, moins de deux mois après avoir obtenu leur diplôme d’ingénieur.
Builders École d’ingénieur, un diplôme qui a la cote !
1er mars 2023
Déviation de Jargeau : le tablier du franchissement lancé sur la Loire Dans le cadre de la déviation de Jargeau sur la Loire, le Département du Loiret a supervisé la 1ère phase de lancement, durant laquelle la première partie de la charpente métallique du pont sera poussée sur la Loire. Le tablier, d’une longueur totale de 570 m, sera lancé en 3 fois, entre mars et septembre 2023, afin que les deux rives soient totalement reliées.
Déviation de Jargeau : le tablier du franchissement lancé sur la Loire
21 juin 2023
Le génie écologique a sa chaire à l'ESTP L’ESTP et AgroParisTech annoncent la création d’une chaire d’enseignement et de recherche « Génie civil écologique » parrainée par l'UPGE, Vinci Construction et le groupe Eiffage. 
Le génie écologique a sa chaire à l'ESTP
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola