Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > NGE réhabilite l'emblématique pont de Maisons-Laffitte
INFRASTRUCTURES TP

NGE réhabilite l'emblématique pont de Maisons-Laffitte

PUBLIÉ LE 5 DÉCEMBRE 2022
LA RÉDACTION
Archiver cet article
NGE réhabilite l'emblématique pont de Maisons-Laffitte
Crédit : NGE
Le Département des Yvelines a missionné NGE dans l’optique de réhabiliter le pont de la 2e division blindée de Maisons-Laffitte, qui relie la commune à Sartrouville. Un chantier à 8,5 M€.

Le pont de Maisons-Laffitte, appelé aussi pont de la 2e division blindée, relie Maisons-Laffitte et Sartrouville (RD 308) en enjambant la Seine. Il accueille quotidiennement 28 000 véhicules en moyenne. Sur ce chantier de pathologie d’ouvrage, NGE mobilise trois de ses filiales : NGE GC, spécialisée en génie civil, EHTP (assainissement et réseaux), REHACANA (chemisage canalisation existante) qui se sont alliées à Nicoletta (peinture anticorrosion), WIG (désamiantage) et Berthold (renforcement de la
 charpente métallique et vérinage).

Le pont de Maisons-Laffitte mesure 190 ml de long sur 15 m de large, sur 7 travées. Il est constitué d’un ouvrage routier mixte central et de deux ouvrages en béton armé. Reconstruit en 1952 après sa totale destruction par l’armée allemande en 1944, cet ouvrage a déjà fait l’objet de différentes réparations ponctuelles dans le passé mais des signes de faiblesse (corrosion et vieillissement) nécessitent sa remise en état complète. Aussi, la présence d’amiante dans la peinture de la charpente métallique impose des mesures préventives optimales dans la reprise du complexe anti-corrosion. 

Des renforcements en béton armé, par tissu composite (carbone) et des injections structurelles sont mis en œuvre pour traiter les symptômes de vieillissement de l’ouvrage. La nuit du 22 au 23 novembre 2022 a vu l’achèvement de la première opération de vérinage de
la 2e ligne d’appuis sur les 7 lignes que compte l’ouvrage. Cette phase a nécessité des travaux préparatoires importants comme le renforcement de structure et la création de consoles en béton armé destinées au vérinage et aux nouveaux appuis. Ces travaux de vérinage successifs, réalisés de nuit, servent à remplacer les appareils d’appuis constitués de bielles métalliques très âgées par des appareils d’appuis modernes en élastomère frettés.

Dans une emprise limitée, le chantier impose un phasage précis des travaux et des moyens d’accès spécifiques. Les travaux sont réalisés sous maintien de la circulation sur l’ouvrage de jour, et de deux passes sous l’ouvrage pour la navigation fluviale.

Chiffres clés

5 M€ pour 33 mois de travaux prévisionnels
10 collaborateurs au pic d’activité
64 appuis à renouveler
60 m3 d’adjonction de renforcement BA
400 m2 de tissu composite
1 000ml d’injection de fissure
80 barres de diamètre 32 mis en œuvre et en tension
1 500 m2 de LHM mis en œuvre
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Une charpente préalable à la démolition du pont de Groléjac
Une charpente préalable à la démolition du pont de Groléjac
Dieppe : le pont Colbert transféré Cours de Dakar
Dieppe : le pont Colbert transféré Cours de Dakar
NGE réhabilite le pont Corneille à Rouen
NGE réhabilite le pont Corneille à Rouen
L’effondrement du pont de Baltimore impactera-t-il le marché des engins TP aux USA ?
L’effondrement du pont de Baltimore impactera-t-il le marché des engins TP aux USA ?
Tous les articles Infrastructures TP
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS