BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
VIDÉOS
À la uneINFRASTRUCTURES TP

Élections 2022 : les propositions de Syntec-Ingénierie

Par la rédaction. Publié le 12 janvier 2022.
Élections 2022 : les propositions de Syntec-Ingénierie
Crédit : Syntec-Ingénierie
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Syntec-Ingénierie dévoile ses propositions pour les élections 2022 : réindustrialisation, souveraineté énergétique, transition climatique… 
 
L’ingénierie représente 73 000 entreprises en France, qui génèrent 47,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Leur fédération adresse aujourd’hui des propositions concrètes aux candidats pour concevoir un avenir durable, autour de 4 thématiques majeures :
- Industrie : relocaliser et innover.
- Énergie : préserver notre souveraineté et répondre aux nouveaux besoins.
- Climat : atteindre la neutralité carbone.
- Formation : accompagner tous les talents de l’innovation technique et scientifique.
 
Industrie : relocaliser et innover

- Créer un pacte de confiance entre donneurs d’ordre et PME sous-traitantes, notamment en promouvant plus largement le label Relations fournisseurs et achats responsables, et en faisant de l’État un acteur exemplaire en matière d’achats responsables.
- Adapter la France à la nouvelle donne industrielle. Les ingénieristes proposent ainsi de lancer unprogramme spécifique relatif à l’Industrie du Futur 5.0, en y associant un plan de développement des compétences, ou encore de créer un ministère de l’Industrie indépendant du ministère des Finances, et intégrant pleinement l’ingénierie industrielle.
- Éviter la fuite des entreprises et des talents de l’innovation. A cet effet, il conviendrait notamment de sanctuariser le CIR (Crédit d’Impôt Recherche). 
 
Énergie : préserver notre souveraineté et répondre aux nouveaux besoins

Alors que la consommation d’électricité est amenée à augmenter de +30 à +75% d’ici 2050 (selon les scénarios de RTE), Syntec-Ingénierie propose des solutions concrètes pour :
- Permettre une énergie à la fois propre et à prix abordable, en revoyant les règles du marché européen de l’électricité et en soutenant le nucléaire.
- Accompagner l’énergie nucléaire du futur. Syntec-Ingénierie plaide ainsi pour lancer des nouveaux réacteurs nucléaires au plus vite, accélérer la transition digitale du secteur et investir massivement dans les programmes de recherche en matière de réduction des déchets nucléaires.
- Faire de la France le champion mondial de l’hydrogène bas-carbone, en encourageant le couple nucléaire-hydrogène ou encore en lançant une série de « grands projets hydrogène » à l’échelle nationale.
 
Climat : atteindre la neutralité carbone

- Faire de la commande publique un levier de la lutte contre le changement climatique, en particulier en accélérant l’application des mesures prévues au sein de la loi Climat et résilience dans le cadre de la commande publique, et en définissant des standards élevés dépassant le cadre actuel des marchés publics pour une commande publique plus vertueuse écologiquement.
- Placer les enjeux de la transition écologique au cœur des formations scientifiques et techniques.Pour Syntec-Ingénierie, il conviendrait de valoriser et déployer le référentiel en cours d’élaboration « Former l’ingénieur du XXIe siècle aux enjeux socio-écologiques » au sein de l’ensemble des écoles d’ingénieurs sous tutelle de l’État.
- Rendre les bâtiments plus sobres en les adaptant aux besoins des populations. Cela passera par l’intensification des financements en faveur de la rénovation énergétique, ou encore un investissement plus large dans la recherche des matériaux bio-sourcés.
- Développer les mobilités propres pour assurer la desserte de tous les territoires. Syntec-Ingénierie propose ainsi de poursuivre les investissements au service du ferroviaire et d’accompagner les aménagements visant à réguler la circulation entre le centre-ville et la périphérie et favorisant l’intermodalité.
- Rendre les territoires moins vulnérables et plus résilients, notamment en intégrant l’adaptation au changement climatique dans les politiques publiques et dans les outils réglementaires et de planification.
 
Formation : accompagner tous les talents de l’innovation technique et scientifique

Pour accompagner les talents de demain, Syntec-Ingénierie propose de :
- Préserver l’excellence de la filière d’ingénierie, en lançant un plan « Ingénieur 2030 » visant le recrutement de 50 000 ingénieurs par an et le renforcement des masters scientifiques masters scientifiques d’ici à 2030.
- Adapter la formation des jeunes issus des filières scientifiques et techniques aux besoins des entreprises. Pour ce faire, Syntec-Ingénierie propose de renforcer, voire rendre obligatoire l’immersion en entreprise post-bac par l’alternance et d’ouvrir aux diplômés bac+2 /+3 de la filière scientifique la possibilité d’entreprendre une formation dans les 5 ans suivant leur première embauche pour leur permettre d’accéder au titre d’ingénieur.
- Favoriser une plus grande ouverture sociale des filières longues scientifiques et techniques, via un renforcement du dispositif des Cordées de la Réussite, par exemple.
- Renforcer la féminisation des filières scientifiques et techniques, en lançant sous le pilotage du ministère de l’Éducation nationale une campagne de sensibilisation dès le collège ou encore en fixant un objectif minimal de mixité national.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Cemex développe la logistique urbaine fluviale de la Vallée de la Seine
27 octobre 2022
Cemex développe la logistique urbaine fluviale de la Vallée de la Seine Cemex France est le lauréat de l’AMI, avec son partenaire Batail-Log, pour développer une logistique urbaine fluviale et décarbonée en vallée de la Seine.
Cross Application Miners : pour les infrastructures
28 septembre 2022
Cross Application Miners : pour les infrastructures Le 260 SX(i) est le premier modèle de la nouvelle catégorie de machines de Wirtgen dédiée aux travaux d'infrastructures type voie ferroviaire, pipeline, ou encore tunnel. 
Christophe Possemé, élu président du CCCA-BTP
8 juillet 2022
Christophe Possemé, élu président du CCCA-BTP Christophe Possémé, 45 ans, a été élu président du CCCA-BTP  lors du conseil d’administration, pour un mandat de trois ans. Il succède à Éric Routier, qui présidait l’association à gouvernance paritaire depuis 2019.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola