Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Lancement du chantier du parc éolien en mer du Calvados

Lancement du chantier du parc éolien en mer du Calvados
Photomontage. Crédit photo : Parc Eolien en mer du Calvados.
Par la rédaction, le 22 février 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
EDF Renouvelables, EIH S.a. r.l et Wpd donnent le coup d’envoi à la construction du parc éolien en mer du Calvados (Courseulles-sur-Mer).

D’une capacité de 448 MW, le projet du parc éolien en mer du Calvados est composé de 64 éoliennes localisées à plus de 10 km au large des côtes du Bessin, sur une surface totale d’environ 45 km2. A sa mise en service attendue courant 2024, il produira l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 630 000 personnes, soit plus de 90 % de la population du Calvados.

Le coût total d’investissement du projet est estimé à environ 2 milliards d’euros. Le parc éolien en mer du Calvados bénéficie d’un contrat d’achat d’électricité (PPA) d’une durée de 20 ans, accordé par l’Etat en juin 2018.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le chantier d’une durée de trois ans et demi, mobilisera plus de 1 000 emplois directs en Normandie. Les éoliennes du futur parc seront fabriquées au Havre dans l’usine de Siemens Gamesa Renewable Energy sur le Quai Joannes Couvert en cours de construction.

A sa mise en service au premier semestre 2022, l’usine de fabrication des turbines créera elle-même au total 750 emplois directs et indirects. Cette même usine produira également les 71 éoliennes du parc éolien en mer de Fécamp remporté par le même consortium et dont la construction a été lancée en juin 2020. L’assemblage des éoliennes s’opèrera sur le port du Havre d’où elles seront directement transportées jusqu’au site d’installation par voies maritimes.

Les travaux en mer du parc éolien du Calvados démarreront en 2022. RTE, responsable du raccordement du parc, lancera ses travaux à terre dès mars 2021.

Les intervenants

- EDF Renouvelables qui détient 42,5 % du projet à travers la société Eolien Maritime France, apporte son savoir-faire en matière de développement, de construction et d’exploitation de projets d’énergies renouvelables, notamment dans le secteur de l’éolien en mer. 
- EIH S.à r.l qui détient 42,5 % du projet à travers la société Eolien Maritime France, est une filiale d’Enbridge Inc., un groupe majeur d’infrastructure énergétique nord-américain de premier plan avec d’importants investissements dans les énergies renouvelables en Amérique du Nord et des investissements dans plusieurs grands projets éoliens en mer en Europe. Au total, Enbridge dispose de 5,1 GW de capacité brute d’énergie renouvelable dans la construction et l’exploitation, et de 3,3 GW supplémentaires de capacité brute d’énergie renouvelable à différents stades de développement.
- Wpd qui détient 15 % du projet, a d’ores et déjà mis trois parcs en service en Allemagne, et a pris récemment la décision finale d’investissement pour son projet de 640 MW à Taiwan. L’entreprise dispose d’un portefeuille de 7,4 GW de projets éoliens en mer en développement, en Europe et en Asie.

Les fournisseurs

- Siemens Gamesa Renewable Energy (SGRE) pour les 64 turbines éoliennes de 7 MW chacune ;
- Saipem pour leurs fondations monopieux ;
- Prysmian Group pour les câbles sous-marins reliant les éoliennes aux sous-stations électriques en mer ;
- Chantiers de l’Atlantique, avec GE Grid Solutions et SDI pour la sous-station électrique en mer.



 

Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
« Le rebond pour les parois moulées ? Pas avant 2023 »
« Le rebond pour les parois moulées ? Pas avant 2023 »
La baisse de 30 % du logement résidentiel sur un an, liée en partie à la crise de la Covid-19, couplée au creux de cycle constaté sur le projet du Grand Paris Express où les gros travaux de parois moulées ne reprendront pas avant 2023, laisse augurer des mois difficiles pour le secteur des fondations. À cela s’ajoute la RE2020 qui impose désormais aux promoteurs de brider leur bilan carbone. Des répercussions à prévoir sur l’activité des fondeurs, selon Didier Jacquet, directeur général de Fayat Fondations. 
Un bassin tout en retenue à Austerlitz
Un bassin tout en retenue à Austerlitz
Afin de prévenir le déversement des eaux pluviales dans la Seine en cas de fort épisode pluvieux et améliorer la qualité des eaux du fleuve, la Ville de Paris, et son groupement de maîtrise d’œuvre Artelia-Prolog, supervisent la construction d’un bassin de stockage et de restitution des eaux, complété de deux puits situés de part et d’autre du fleuve, dont les fondations sont réalisées par Soletanche Bachy et Sefi-Intrafor, membres du groupement Impluvium.
En Arabie Saoudite, le projet Red Sea Giga connecte hommes et matériels
En Arabie Saoudite, le projet Red Sea Giga connecte hommes et matériels
La Red Sea Development Company (TRSDC), le développeur du projet touristique le plus ambitieux au monde, déploie une solution de sécurité basée sur l'IoT pour sa main-d'œuvre et sa flotte de véhicules sur la côte Ouest de l'Arabie saoudite.
Sécuriser la digue du port de Cannes avec Leica Geosystems
Sécuriser la digue du port de Cannes avec Leica Geosystems
Les sociétés TP Spada et Razel-Bec, en partenariat avec le loueur Enco, s'affairent à la sécurisation et à l'embellissement de la digue du Vieux port de Cannes (06). Leurs engins sont équipés par Leica Geosystems afin d'affiner les opérations. 
La réfection des voies de l'aéroport Toulouse – Francazal s'achève
La réfection des voies de l'aéroport Toulouse – Francazal s'achève
Les équipes de Spie batignolles Malet ont été mobilisées pour réaliser la réfection des voies de l'aérogare Toulouse-Francazal, première plateforme aérienne de l'armée en France.
Les outils de fraisage PCD de Wirtgen se distinguent aux Etats-Unis
Les outils de fraisage PCD de Wirtgen se distinguent aux Etats-Unis
Les outils de fraisage dotés d’une pointe en diamant polycristallin (PCD) de Wirtgen ont été employés par la société Pike Industries sur un chantier routier de Nouvelle-Angleterre (USA).
i-Topo : mieux exploiter les photos prises sur chantier
i-Topo : mieux exploiter les photos prises sur chantier
i-Topo propose d'exploiter plus facilement les photos prises sur chantier grâce à leur qualification et leur géolocalisation, puis de les partager et de les retrouver facilement en les stockant sur une plateforme ergonomique et collaborative.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.