Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Arkance Systems, partenaire de la transition digitale

Partager :
Arkance Systems, partenaire de la transition digitale
Par J.T., le 3 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
C’est à l’occasion d’une journée spéciale Evènement BIM & Industrie 4.0 qu’Arkance Systems, entité du groupe Monnoyeur, a rappelé son rôle d’accompagnateur dans la transformation des métiers de la construction et de l’industrie.

« Avec l’accroissement de la population, la densification de l’urbanisation et la multiplication des besoins de toute sorte, des challenges émergent en matière de maîtrise de l’impact des entreprises et des coûts, notamment dans le domaine des déchets, considère Grégoire Arranz, directeur général d’Arkance Systems. Nous sommes également en mesure de palier au départ d’une génération qualifiée en créant de la compétence basée sur la technologie ».

Selon Arkance, la digitalisation de la construction doit s’effectuer en trois actes. On débute avec un design et une conception optimisés, on poursuit avec une collaboration et la réalité augmentée, pour aboutir sur des chantiers connectés et robotisés. « La révolution numérique prend de la valeur quand un lien existe entre la conception et l’exécution », croit le dirigeant.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Afin de se muer en partenaire local proche de ses clients, Arkance a développé quatre pôles de produits dont Arkance et Allterra qui se destinent à des applications de conception, lorsque Sitech se met plutôt au service de la maintenance et de l’exploitation.

« En 2020, Arkance poursuivra l’optimisation de ses outils de conception et s’emploiera à apporter et enrichir la maquette numérique sur le terrain », promet Grégoire Arranz. Une étape, à n’en pas douter, dans la course vers la construction 4.0.
 

Grégoire Arranz, directeur général d’Arkance Systems
Article issu du magazine BTP Magazine n° 324.
Retrouvez toute l'information "infrastructures TP" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Sébastien teste les lunettes connectées d'Expert Téléportation

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste des lunettes uniques en France.
+ de vidéos BTP ça tourne
Vidéo
Rencontre avec le président de Hiab
Grue hybride, chariot Moffet électrique, Stage V, connectivité... l’édition 2019 du salon Solutrans a été l’occasion pour Hiab France, de faire étalage de plusieurs nouveautés, mais aussi, de faire connaissance avec son nouveau président, Vincent Duteriez.
À lire également
Claire Duhamel (Shell):  La planète, c’est la responsabilité de tous
Claire Duhamel (Shell): "La planète, c’est la responsabilité de tous"
Claire Duhamel vient d’être nommée au poste de directrice Bitumes France & Benelux chez Shell. Ayant auparavant occupé plusieurs fonctions aux départements Lubrifiants, Aviation et Marines, elle travaille au sein du groupe depuis une vingtaine d’années. ​
Digitalisation ne rime pas avec complication
Digitalisation ne rime pas avec complication
La construction, filière complexe du fait de la multiplicité des acteurs intervenant sur le cycle de vie d’un projet de construction, a un urgent besoin de simplification. Même si très en retard par rapport à l’industrie, elle ne manque pas de bonne volonté afin de prendre intelligemment le virage de la digitalisation, moyen le plus efficace de simplifier les process. Le mouvement n’est pas un effet de mode, les bénéfices y sont pléthore, à tous les niveaux. Mieux construire et exploiter un bâtiment Le BIM* se démocratise peu à peu dans la conception-construction. Les maquettes 3D, reproduites par le logiciel sur la base des dessins de l’architecte, sont aussi proches de la réalité que possible. Et le système fluidifie les échanges entre les différents acteurs de la chaîne de production. Avec l’adoption du BIM dans le bâtiment, l’accès à toutes les données et dimensions relatives aux structures et aux systèmes mécaniques, électriques et de plomberie (MEP) du bâtiment est devenu une exigence courante. « Pour chaque bâtiment, Magicad crée un jumeau numérique. L’équipe du projet peut ainsi accéder au modèle BIM du bâtiment et examiner les systèmes MEP et les solutions d’ingénierie MEP proposées dans les espaces réels qui leur sont réservés, explique Lesley Kiernan, chargée des partenariats Europe centrale & Europe de l’ouest chez Magicad. Chacun voit progresser les plans, de sorte que, pendant la construction, la moindre modification induit une action ou une intervention immédiate. » Encore plus en amont, Magicad intègre dans sa vaste base de données les dimensions et caractéristiques techniques des objets (tuyaux, interrupteurs…) proposés par les industriels. L’architecte va dessiner ses plans et réaliser ses calculs sur la base de ces données. « Il n’y aura plus de mauvaises surprises, à l’instar d’un système de ventilation bruyant ou de luminaires trop chauds », indique la responsable. Dans le domaine de l’exploitation, le jumeau numérique d’un bâtiment localise précisément l’emplacement des réseaux. Les données consultables à tout moment permettent d’en faciliter la maintenance. « Avec en leur possession la taille exacte d’une vanne, les équipes de maintenance sont en mesure de réaliser l’installation sans imprévu. Le fonctionnement se fait également sans risque, grâce à ces calculs préalablement réalisés, et certifiés exacts », conclut Lesley Kiernan. En Norvège, la société Apply Emtunga a conçu et construit 14 500 m² de logements répartis sur 7 étages pour la plateforme offshore de Statoil sur le champ pétrolifère Johan Sverdrup. Le module Magicad a fourni les informations BIM liées à l'approvisionnement, la production, la réalisation mécanique (MC) et la mise en service. « Un choix judicieux car les familles de produits doivent répondre à des critères extrêmement stricts pour ne pas réduire nos performances lorsque nous travaillons sur de grands modèles de projets », observe Mattias Jagefeldt, directeur CAO chez Apply Emtunga et coordinateur de la conception et de l'utilisation de Magicad pour Revit dans le cadre de ce projet.
Suppression du GNR : la FNTP obtient des aménagements
Suppression du GNR : la FNTP obtient des aménagements
À l’occasion de la présentation du Projet de loi de Finances (PLF) pour 2020, le Gouvernement a confirmé la suppression du GNR en trois temps. Toutefois, la FNTP a obtenu des aménagements et des mesures de compensation limitant ainsi l’impact à 160 millions d’euros. Au lieu des 700 millions d’euros prévus…
Royaume-Uni : les élections stimuleront la construction
Royaume-Uni : les élections stimuleront la construction
Au Royaume-Uni, le secteur de la construction a souffert de l'incertitude politique au cours de ces deux dernières années. En évitant le scénario du Brexit sans accord, le pays devrait voir la confiance des investisseurs s'améliorer et la reprise des projets.
Italie : les investissements dans la construction en progression
Italie : les investissements dans la construction en progression
Selon les analyses du mois d'octobre de l'observatoire de Samoter-Promoteia, les investissements dans le secteur italien de la construction continuent de progresser, tirés par la reprise des travaux publics.
Europe : 421 M€ dans les infrastructures de transport
Europe : 421 M€ dans les infrastructures de transport
La Commission européenne propose d’investir 421 M€ dans 69 projets clés voués à améliorer la mobilité tant pour les citoyens que pour les entreprises. Les projets sélectionnés visent à étendre la digitalisation, à rendre les routes plus sûres et à favoriser les connexions multimodales.
« La digitalisation optimise le coût d’usage sur les chantiers »
« La digitalisation optimise le coût d’usage sur les chantiers »
Stagiaire, ouvrier, technicien, puis ingénieur, avant de devenir directeur du matériel de Bouygues Construction, Patrick N’Kodia est tombé dans la potion magique quand il était « petit ». Pour lui, le matériel est un métier de service intégré à la production ; le « maillon » entre l’industrie de la machine, le secteur du BTP et le chantier. Loin des clichés rébarbatifs d’antan, son service se veut moderne, et force de proposition, tourné vers l’avenir que représente la digitalisation et l’industrialisation. BTP MAG : Quelle dimension revêt le matériel pour un groupe comme Bouygues Construction ? P. N. : La direction matériel a des missions bien précises. Apporter tout le matériel nécessaire et les services associés aux chantiers, avec le meilleur rapport qualité/prix possible, dans des délais optimaux, conformes aux exigences QSE, tout en optimisant le patrimoine matériel de l’entreprise. Ce dernier doit toujours être plus innovant, plus ergonomique, et toujours plus sécurisé. En résumé, le matériel est un des leviers de performance des chantiers. C’est d’ailleurs pour cette raison que je suis rattaché à l’un des directeurs généraux délégués du groupe.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Janvier 2020
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
Biogaz Europe
29 Janvier 2020
Biogaz Europe
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.