ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ INFRASTRUCTURES TP

Le barrage de Bimont se refait une santé

Par la rédaction. Publié le 31 mai 2018.
Le barrage de Bimont se refait une santé
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
L’entreprise Demathieu Bard a été retenue pour réhabiliter le barrage de Bimont dont certains secteurs sont endommagés par des fissures dues à la mauvaise qualité du béton utilisé à sa construction en 1947. Des travaux particulièrement techniques sont donc menés par injection spéciale. Une première mondiale.
 
D’une hauteur de 87 m et doté d’une crête de 180 m, le barrage de Bimont est un ouvrage régional majeur à la mission d’importance : assurer une réserve de sécurisé pour l’alimentation en en eau du réseau de la Société du Canal de Provence. Situé au coeur du site classé de la Montagne Sainte-Victoire, il date de 1952.

Il est alimenté à hauteur de 90% par une galerie souterraine, dite de la Campagne, longue de 5 km, et de 10% par le cours d’eau l’Infernet. Outre l’alimentation de la zone industrielle de la vallée de l’Arc, les villes d’Aix-en-Provence et Marseille pour environ 30% de leur consommation, il permet de produire plus de 4 GWh d’électricité par an grâce à deux microcentrales.
 
En 2016, la Société du Canal de Provence a lancé plusieurs années de travaux de rénovation évaluées à 20 M€. Ils doivent permettre de mettre l’ouvrage aux normes, d’anticiper les futurs besoins en eau de la région et d’assurer une maintenance au moyen des technologies les plus récentes.

Le barrage de Bimont a en effet connu dès les premières années de sa construction un phénomène de gonflement et de fissuration du béton dans certaines zones de la rive droite. Aujourd’hui stabilisé, le phénomène doit être définitivement réglé par la réhabilitation des secteurs endommagés. Une fois les travaux effectués, il pourra être envisagé de remonter le niveau de la retenue.
 
Le chantier de 6 M€ a été confié à l’entreprise Demathieu Bard qui a démarré les opérations en septembre 2017 avec pour objectif une livraison au printemps 2019. Les travaux prévoient l’infiltration des fissures (internes, visibles profondes et superficielles), le clavage des joints, l’étanchement du parement amont, la réalisation d’une voile de drainage en fondation, le confortement des culées et le renforcement et la modernisation du dispositif d’auscultation.

Demathieu Bard a du affronter de nombreuses contraintes sur ce projet. Bimont étant un barrage voûte à double courbure, le système d’échafaudage se doit d’être évolutif horizontalement et verticalement. L’entreprise a donc opté pour un échafaudage en console présentant deux avantages : l’absence de poteaux à chaque niveau et une modularité totale permettant aux équipes de modifier ou déplacer les planchers sans interférer sur les autres niveaux.

Cette double courbure implique également une inclinaison différente, et donc chaque forage a sa propre géométrie. Leur position se fait sur un "plan moyen virtuel" situé vers sa mi-épaisseur ; cette implantation en 3 dimensions a nécessité la réalisation d’un objet BIM complet du barrage. Et après le renforcement préalable par des barres passives horizontales scellées dans l’ouvrage, les équipes procèdent au remplissage des fissures par injection de coulis de ciment spécifique. 

Chaque forage du barrage est unique de par sa disposition, sa profondeur mais aussi par le volume de coulis de ciment à y injecter. De plus, un fort risque d’endommagement lié aux pressions hydrostatiques de l’injection doit être parfaitement maîtrisé. La précision, le type et le volume des travaux d’injection dans un barrage représentent une première mondiale.
 
Crédit photo : We are content
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
12 septembre 2023
Une ex de JCB à la tête de la Chambre de commerce franco-britannique Françoise Rausch a été élue Présidente de la Chambre de commerce et d’industrie franco-britannique, qui fête cette année ses 150 ans. Elle avait notamment exercé au sein de JCB où elle avait la charge du développement des ventes et de la distribution au niveau mondial en qualité de Directeur Général de JCB Sales et membre du Comité Exécutif.
Une ex de JCB à la tête de la Chambre de commerce franco-britannique
20 octobre 2023
Entretien avec Paul Rampa, dirigeant de l’entreprise Rampa TP Echange avec Paul Rampa, dirigeant de l’entreprise Rampa TP, sur la formation, le recrutement et la fidélisation d’un secteur qui a du mal à recruter.
Entretien avec Paul Rampa, dirigeant de l’entreprise Rampa TP
7 novembre 2023
CLB : place au tablier du viaduc Secteur Ramonville et Labège Dans le cadre du chantier de la Connexion Ligne (CLB), un viaduc sera réalisé entre l’avenue de l’Europe et la future station Labège Madron. Entre novembre 2023 et fin 2024, les travaux concerneront la mise en place du tablier. 
CLB : place au tablier du viaduc Secteur Ramonville et Labège
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola