Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ENVIRONNEMENT
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

« L’approche biomimétique est basée sur le conseil »

Partager :
« L’approche biomimétique est basée sur le conseil »
Par Propos recueillis par Julia Tortorici, le 5 novembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Identifié en 2007 en France comme une révolution dans la manière de concevoir la ville, le biomimétisme mêle innovation et responsabilité sociétale. Elan, filiale spécialisée dans le conseil en immobilier de Bouygues Bâtiment France Europe, s’est emparé du concept dès 2015 afin de lui donner toute sa place dans l’industrie constructive, et d’en tirer « une valeur responsable ». Un « changement de paradigme » pour Pauline Philippe, consultante senior en immobilier durable et biomimétisme.

BTP MAG : Le biomimétisme, qu’est ce que c’est ?

Pauline Philippe : Le biomimétisme consiste à comprendre le fonctionnement de la nature, afin de s’en inspirer pour concevoir de façon plus durable des solutions efficientes. Le meilleur exemple qui me vient à l’esprit est un bâtiment de l’architecte Mick Pierce construit au Zimbabwe, en Afrique, dans les années 1990, ayant la particularité de reproduire le système de ventilation d’une termitière. L’atrium est le point central du tirage thermique : il introduit l’air en partie basse et le fait constamment circuler dans l’édifice. Les gains énergétiques grâce à cette climatisation naturelle sont de l’ordre de +90 %. 

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
BTP MAG : Pourquoi ce concept s’insère-t-il dans la tendance durable de la construction ?

P.P. : Parce qu’il constitue un véritable changement de paradigme. L’économie, le social et l’environnement, au lieu d’être séparés, appartiennent en fait à une seule biosphère dont l’humain n’est qu’une espèce parmi d’autres. Alors que la nature utilise l’information et la structure pour communiquer, l’Homme n’exploite pour sa part que l’énergie et la matière. Deux approches trop différentes. En s’inspirant de la nature, il est possible de trouver des réponses à des problématiques de développement durable comme la perte de biodiversité ou le réchauffement climatique. 

BTP MAG : Quel intérêt a Bouygues Construction de s’intéresser à ce concept et d’y allouer des moyens ?

P.P. : Le biomimétisme est l’une des offres du panel d’Elan, un cabinet de conseil immobilier qui se veut créateur de valeur responsable. Nous travaillons étroitement avec les concepteurs en appel d’offres et en concours publics et privés. Récemment, nous avons été désignés lauréats du concours « Inventons la métropole » du Grand Paris pour le projet « Ecotone », porté par la Compagnie de Phalsbourg, qui sera développé sur le site Le Coteau - Arcueil d’ici 2023. Elan est également adhérent depuis 2016 du Ceebios, le Centre européen d’excellence en biomimétisme de Senlis, qui a pour but de relier le monde professionnel avec les chercheurs, les universités et les étudiants et porte la dynamique à l’échelle nationale. 

BTP MAG : Comment s’y prend-t-on pour calquer des phénomènes naturels à la construction ?

P.P. : L’objectif est de créer un immobilier régénératif à impacts positifs sur son territoire. En observant un écosystème naturel, on identifie les services rendus entre les différents éléments. L’idée est de penser « bâtiment, quartier, ville » sur le concept de services. A Biarritz, Elan, en partenariat avec l’agence d’architecture Bechu & Associés, a répondu à un appel d’offres portant sur la réalisation du Pôle du biomimétisme marin. Dans ce cadre, nous avons développé une méthode d’évaluation biomimétique inédite. Elle recense ce qui existait avant, s’interroge sur ce que va apporter le projet sur la durée et à l’instant T, et analyse comment le projet rend ce qu’il emprunte. 

BTP MAG : Cette méthode est-elle unique ?

P.P. : Elle est adaptable à chaque projet, et se décline selon trois grandes familles de services écosystémiques : l’approvisionnement, la régulation et les services culturels. A Biarritz, nous avons identifié quatre axes pertinents : le cycle de l’eau, l’énergie, l’approvisionnement en matériaux et l’amélioration de la biodiversité. Les matériaux étaient donc 100 % issus de Nouvelle Aquitaine et nous avons développé sur place un béton à base de terres excavées du site. La toiture était à la fois dotée d’un système de phytoépuration et d’une promenade pédagogique. Bien sûr, cette méthode ira en s’améliorant en fonction des différentes problématiques rencontrées sur les projets de construction. 

BTP MAG : Cela implique-t-il le recrutement de nouveaux profils en conception ?

P.P. : En réalité, il suffit de donner toute son importance au travail pluridisciplinaire, en intégrant les scientifiques suffisamment en amont des projets. Pour « Ecotone », nous avons créé un comité scientifique sur le biomimétisme et la biodiversité en partenariat avec le Muséum d’Histoire Naturelle. Dans le cadre du pôle du biomimétisme marin de Biarritz, nous avions collaboré avec deux scientifiques : une experte des océans, Françoise Gaill, et un spécialiste du climat, Yves Tourre. 

BTP MAG : La règlementation française est-elle un frein à l’industrialisation du biomimétisme ?

P.P. : D’abord, le biomimétisme c’est avant tout du conseil et n’a finalement que peu à voir avec l’industrialisation. La règlementation est souvent un frein, il faut le reconnaître. Des solutions existent néanmoins. L’ATEX est par exemple un moyen de tester les systèmes. Sur le projet de Biarritz, nous avions engagé une réflexion sur la potabilisation de l’eau. A ce jour en France, on ne peut se couper du réseau d’eau potable. 

BTP MAG : Les technologies numériques vont-elles à l’encontre des fondements du biomimétisme ?

P.P. : A mon sens, numérique et biomimétisme ne sont pas contradictoires. Le premier peut par exemple être un outil dans le domaine de la régulation de la matière et des approvisionnements. Dès la conception, le bâtiment est conçu comme une banque de matériaux. On peut le construire, le déconstruire, et le déchet devient ressource. 
 

Pauline Philippe, consultante senior en immobilier durable et biomimétisme chez Elan. Crédit photo : Elan
Article issu du magazine BTP Magazine Matériels avec son cahier Construction n° 324
  Le zapping de la rentrée
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
Colas Environnement, expert en boues polluées
Colas Environnement, expert en boues polluées
Colas Environnement est récemment intervenu pour gérer et évacuer des boues polluées dans le cadre de la réhabilitation d'un ancien site industriel.
Plastiques indus : synthèse des variations des indices en juillet 2020
Plastiques indus : synthèse des variations des indices en juillet 2020
Tous les mois, les fédérations Federec et Fnade publient des indices reflétant les variations mensuelles des prix de vente des plastiques indus. Voici les indices de variation entre juin et juillet 2020 pour le polyéthylène et le polypropylène.
Métaux ferreux : synthèse des variations des indices en juillet 2020
Métaux ferreux : synthèse des variations des indices en juillet 2020
Afin d’assurer l’indépendance et la confidentialité des données, Federec a confié à KPMG l’élaboration des indices reflétant les variations mensuelles des prix de vente de métaux ferreux. KPMG est chargé de la collecte des données auprès du panel constitué par ses soins, de la compilation des données et de leur publication. Voici les indices de variation entre juin et juillet 2020.
La performance énergétique s'invite chez les géomètres-experts
La performance énergétique s'invite chez les géomètres-experts
L'ordre des géomètres-experts publie un ouvrage expliquant comment intégrer la performance énergétique dans tous les projets d'aménagement. 
IFAT impact Business Summit : les inscriptions sont ouvertes
IFAT impact Business Summit : les inscriptions sont ouvertes
Du recyclage du plastique, aux villes durables, aux points économiques des marchés chinois, indien ou africain, les conférences ne manquent pas lors de l'IFAT impact Business Summit. Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes, de même que la prise de rendez-vous.
Métaux ferreux : synthèse des variations des indices en août 2020
Métaux ferreux : synthèse des variations des indices en août 2020
Afin d’assurer l’indépendance et la confidentialité des données, Federec a confié à KPMG l’élaboration des indices reflétant les variations mensuelles des prix de vente de métaux ferreux. KPMG est chargé de la collecte des données auprès du panel constitué par ses soins, de la compilation des données et de leur publication. Voici les indices de variation entre juillet et août 2020.
Une déchetterie professionnelle ouvre à Saint-Genix-les-Villages
Une déchetterie professionnelle ouvre à Saint-Genix-les-Villages
Carrières MBTP, filiale de Serfim Recyclage, vient d'ouvrir une déchetterie professionnelle sur le site de Saint-Genix-les-Villages, en Savoie.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Congrès IDRRIM 2020
29 Septembre 2020
Salon Des Professionnels de l’Amiante
29 Septembre 2020
États Généraux de la chaleur solaire 2020
29 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Ingénieur / Ingénieure efficacité énergétique bâtiment
- Conducteur / Conductrice de travaux
- Mécanicien / Mécanicienne d'engins de chantier et de travaux publics
- Animateur / Animatrice QSE - Qualité Sécurité Environnement BTP
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.