Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Holcim France et l’État signent un contrat de transition écologique pour 7 de ses sites cimentiers
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Holcim France et l’État signent un contrat de transition écologique pour 7 de ses sites cimentiers

PUBLIÉ LE 1er DÉCEMBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Holcim France et l’État signent un contrat de transition écologique pour 7 de ses sites cimentiers
Holcim France et l’État ont signé un contrat de transition écologique qui vient accélérer l’ambitieuse trajectoire de décarbonation déjà engagée pour 7 sites industriels de Holcim en France : Saint-Pierre-la-Cour (53), Le Teil (07), Port-la-Nouvelle (11), Martres-Tolosane (31), La Malle (13), Val d’Azergues (69) et Altkirch (68).
 
La signature de ce document est le résultat de plus de six mois de travaux collaboratifs entre les services de l’Etat et Holcim France afin de valider ensemble la stratégie de décarbonation à horizon 2030 et 2050 établie par Holcim France. Au terme de ces travaux et en signant ce contrat de transition écologique, Holcim France se donne pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de ses sites de 47 % (scénario central) à 69 % (scénario ambitieux) d’ici 2030, et de 95 % d’ici 2050, par rapport à 2019 en valeur absolue (périmètre ETS). Pour y parvenir, Holcim France prévoit de poursuivre et amplifier son action sur les leviers de décarbonation suivants :
● L’accompagnement du secteur de la construction pour une construction plus sobre et efficiente ;
● L’amélioration de l’efficacité énergétique en réduisant son utilisation de combustibles fossiles au profit d’alternatives issues de déchets et en privilégiant la biomasse ;
● La réduction du taux de clinker, le composant du ciment portant la plus grande partie de son poids carbone ;
● L’utilisation de matières décarbonées pour faire baisser le poids CO2 du clinker lui-même ;
● Le captage et la séquestration du CO2 résiduel, une fois tous les autres leviers de décarbonation actionnés.
Le recours au captage de carbone n’interviendra qu’en complément des autres leviers mentionnés mais, au regard des délais de mise en oeuvre et de coordination des acteurs, il est nécessaire de le préparer dès à présent. De son côté, l’Etat s’efforcera d’accompagner la réalisation des projets en mobilisant les soutiens financiers nécessaires dans le cadre d’appels d’offres compétitifs, en facilitant les procédures administratives et en appuyant le développement des infrastructures nécessaires (énergie, captage, utilisation et stockage du carbone).     
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
[Tribune] Professionnels du bâtiment : un secteur en ébullition
Réhabilitation de la Caserne Brune à Brive-la-Gaillarde
Réhabilitation de la Caserne Brune à Brive-la-Gaillarde
Préfabrication Béton, le bon calcul pour optimiser les chantiers de construction !
Préfabrication Béton, le bon calcul pour optimiser les chantiers de construction !
Olivier Salleron révèle la nouvelle équipe de la FFB
Olivier Salleron révèle la nouvelle équipe de la FFB
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS