Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Capeb : les résultats de la 9ème édition du baromètre Artisanté
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Capeb : les résultats de la 9ème édition du baromètre Artisanté

PUBLIÉ LE 17 JUILLET 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Capeb : les résultats de la 9ème édition du baromètre Artisanté
crédit Prescription Béton
La Capeb révèle les résultats de la 9ème édition de son baromètre Artisanté réalisé par l’IRIS-ST (institut de recherche et d’innovation sur la santé et la sécurité au travail) en partenariat avec la CNATP (Chambre nationale de l’artisanat des travaux publics et du paysage) réalisé auprès de 2 224 chefs d’entreprises.

Rythme de travail, charge de travail, moral, perception de l’activité, gestion des difficultés rencontrées, le baromètre Artisanté présente une photographie annuelle complète de l’état de santé des chefs d’entreprises des secteurs du BTP et du Paysage.

Un rythme de travail intense qui s’accentue chez les artisans travaillant seul

L’année 2022 est marquée par l’intensité du rythme de travail des dirigeants d’entreprise artisanale. Toutefois l’écart se creuse entre ceux qui emploient des salariés et ceux qui n’en n’ont pas. Ainsi en 2022, 23% des chefs d’entreprise travaillant seuls cumulent plus de 60 heures par semaine contre 37 % de ceux employant 11 à 15 salariés. En 2021, ils n’étaient que 14% des artisans travaillant seul à déclarer effectuer plus de 60 heures par semaine.

Un optimisme en baisse

Fait symptomatique de l’année 2022, l’optimisme des répondants est en baisse de 16 points par rapport à 2021, alors qu’ils sont 56% a déclaré que leur activité a progressé en 2022. Le baromètre atteste donc de la capacité d’adaptation qui caractérise les entreprises artisanales. Ces dernières ont su préserver leur activité après avoir essuyé trois années de forts aléas économiques aux conséquences notables sur la gestion des entreprises. Mais, leur moral en a pâtit, les chefs d’entreprises exprimant, au travers de cette enquête, des fortes inquiétudes concernant leur activité dans un avenir proche.
 
Des dirigeants en prise avec une charge administrative de plus en plus importante  

Le baromètre met en exergue une progression du poids de la charge administrative sur le temps de travail du dirigeant. 42% des répondants ont indiqué que la gestion administrative qui leur incombe représente entre 25% et 75% de leur charge de travail, soit une hausse de 4 points par rapport à 2021. On constate une augmentation significative du poids que représente cette charge administrative sur le temps de travail dès lors que l’entreprise compte plus de 5 salariés. Cette surcharge administrative a nécessairement des conséquences sur la capacité des chefs d’entreprise à trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Rythme de travail soutenu, travail durant les jours de repos (1 artisan sur 2 travaille le week-end), consultation de leurs mails quotidiennement durant leur congé (58%), difficulté à prendre des congés pour les artisans travaillant seuls (45% déclarent avoir pris au maximum 2 semaines de congés), 83% d’entre eux ont le sentiment que leur vie professionnelle empiète sur leur vie personnelle.

Un épuisement professionnel plus souvent exprimé

Lorsque l’activité, l’investissement personnel, le stress, la charge mentale sont trop élevés, que le travail devient une contrainte et que les résultats espérés ne sont pas au rendez-vous, l’épuisement émotionnel et physique guette. 35% des artisans déclarent ainsi avoir rencontré des difficultés psychiques au cours de l’année mais 56 % l’ont évoqué à quelqu’un. Ils sont 55% à indiquer savoir vers qui se tourner si la pérennité de leur entreprise était menacée. « Cette augmentation du nombre de chefs d’entreprise qui  savent trouver de l’aide à la Capeb est encourageante et doit nous conduire à continuer nos actions de sensibilisation et d’accompagnement pour qu’ils ne se soient jamais seuls et leur permettre de trouver des solutions le plus en amont possible », précise Jean-Christophe Repon, président de la Capeb.
 
Un épanouissement toujours au rendez-vous

Malgré les inquiétudes dont font état les chefs d’entreprise, et la situation d’incertitude économique à laquelle ils sont confrontés, ils sont 71% à se déclarer épanouis dans leur rôle de chef d’entreprise et 82% dans leur métier. Preuve en est que les métiers de l’artisanat du bâtiment et du paysage sont avant tout des métiers passion qui s’appuient sur des valeurs suffisamment fortes pour permettre aux chefs d’entreprises d’affronter les difficultés auxquelles ils sont confrontés.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Une nouvelle gamme électrique chez Yanmar
Une nouvelle gamme électrique chez Yanmar
La Capeb lance sa campagne « Bâtir la mixité »
La Capeb lance sa campagne « Bâtir la mixité »
Sites & Cités remarquables de France et la Capeb unissent leurs forces
20 métiers du BTP en démonstration au Mondial des Métiers de Lyon
20 métiers du BTP en démonstration au Mondial des Métiers de Lyon
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS