Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Une seconde vie pour l’ancien siège social de Lafarge
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Une seconde vie pour l’ancien siège social de Lafarge

PUBLIÉ LE 22 MAI 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Une seconde vie pour l’ancien siège social de Lafarge
L’ancien siège social de la société Lafarge situé dans le 16ème arrondissement de Paris, à l’angle des rues Belles Feuilles et Émile Ménier, a fait l’objet d’une réhabilitation complète.
 
Spécialisée dans la restructuration lourde et la réinvention de bâtiments existants, l’agence d’architecture DTACC a donné une seconde vie à cet édifice datant de la fin des années 90. Comme le souligne l’architecte associé Christian Sbeih « Depuis 1997, la grande majorité de nos opérations se focalise sur des bâtiments existants. Nous œuvrons à changer leur destination, à les transformer, à les surélever, à les modifier, à les étendre ou, parfois, à les replacer dans un contexte réglementaire et normatif actuel tout en respectant l’architecture d’origine ». 
 
Un projet aux objectifs multidimensionnels
 
La réhabilitation “Belles Feuilles“ reposait sur plusieurs grands principes. D’une part, la nécessité de changer l’image du bâtiment aux grandes façades béton qui mettaient à l’honneur le positionnement sectoriel de la société Lafarge. D’autre part, une réflexion globale de l’ensemble immobilier afin de le mettre en conformité avec les normes de sécurité incendie et d’accessibilité en vigueur. Le travail de l’agence d’architecture DTACC ne serait pas complet, sans souligner les études qui ont permis de maximiser les performances énergétiques du bâtiment et les apports en lumière naturelle à l’intérieur des espaces de vie et de travail. Le confort au quotidien est magnifié par la création et la mise à disposition de nouveaux espaces extérieurs, à l’image des jardins situés au niveau R-1 et au rez-de-chaussée mais également par les toitures végétalisées accessibles librement par les occupants. L’idée du projet consistait à réunir les deux bâtiments existants en une architecture unique, homogène en termes esthétique et cohérente concernant son fonctionnement. « À l’origine, le concept était construit sur le principe de deux bâtiments, répartis entre les rue Belles Feuilles et Émile Ménier, avec des entrées et des installations techniques indépendantes », développe l’architecte Christian Sbeih. Pour répondre à cette exigence, le projet s’est concentré sur la réalisation d’une entrée principale surplombée de vastes surfaces vitrées, desservant un socle de services comprenant le restaurant, la cafétéria, les espaces coworking, la salle de fitness et les espaces extérieurs. Soucieux de donner une nouvelle identité au bâtiment dans un cadre financier optimal, l’agence d’architecture DTACC s’est concentrée sur la préservation des éléments structurels existants et sur la mise en scène d’une nouvelle enveloppe extérieure. « Compte tenu du budget alloué, notre challenge, pour une opération de cette envergure, s’est exprimé dans la définition et la sélection des solutions techniques, des éléments de décoration et des façades murs rideaux qui ont permis de changer complètement l’image du bâtiment », conclut l’architecte.
 
Des façades vitrées à l’image de la modénature des bâtiments Parisiens
 
Le bâtiment a fait l’objet de différents classements conformément aux exigences de performances énergétiques et environnementales actuelles : HQE excellence, BREEAM Very Good, BBC-Effinergie Rénovation et WiredScore Silver. En cohérence avec la modénature des façades des bâtiments Parisiens, l’enveloppe extérieure a été traitée à l’aide de systèmes murs rideaux et d’ouvrants, mixant avec élégance des lignes horizontales et verticales marquées et des éléments de façades VEC à aspect lisse. Les façades murs rideaux vitrées CW86 et CW60, situées rue Belles Feuilles, laissent pénétrer la lumière tout en favorisant la ventilation naturelle grâce à l’intégration d’ouvrants VEC intégrés. Côté rue Émile Ménier, la réhabilitation s’est concentrée sur la mise en œuvre de nouvelles fenêtres à la Française renforçant le côté vibratoire de la façade de l’ensemble du bâtiment.
 
Intervenants :
Agence d’architecture : DTACC Architects
Maitre d’ouvrage : LSREF5 Leaf Bidco - représenté par GCI
BE Façades : EOC
Solutions techniques utilisées :
Mur rideau : Curtain Wall 86 et Curtain Wall 60
Ouvrant VEC
Fenêtre à la Française : TS68 HV
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Une nouvelle gamme électrique chez Yanmar
Une nouvelle gamme électrique chez Yanmar
Lafarge lance sa gamme d’encres bétons pour l'impression 3D
Lafarge lance sa gamme d’encres bétons pour l'impression 3D
Xavier Guesnu nommé Directeur Général de Lafarge France
Xavier Guesnu nommé Directeur Général de Lafarge France
Lafarge propose aux artisans maçons une nouvelle solution à empreinte carbone réduite
Lafarge propose aux artisans maçons une nouvelle solution à empreinte carbone réduite
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS